• Accueil
  • > CE QUE NOUS DEVEZ APPRENDRE A VOS ENFANTS

CE QUE NOUS DEVEZ APPRENDRE A VOS ENFANTS

 

 

egypte060.gif

Certaines vidéos sont de :maracouja972

http://www.dailymotion.com/video/kMQu2wk1WT3GB4lzaB

ce qui va suivre est à glorifier au nom de l’humanité tout entière

l’Afrique, reconnu par tous comme étant le berceau de l’humanité est toujours présentée par les historiens occidentaux comme ayant été un continent “barbare” et “sauvage” avant l’avènement du plus grand kidnapping et de la periode d’occupation eurasiatique “civilisatrice” et bien sûr, le peuple Bantu qui l’occupe, est lui presenté comme un peuple sans aucune histoire connue.

Durant la période du kidnapping, les bantu étaient même considérés comme le chaînon manquant entre l’humain (l’homme “blanc” ) et l’animal.

Oui mais cela a t’il toujours été ainsi? Quel était l’image du Bantu en occident avant le kidnapping? A qu’elle “histoire” les Bantu peuvent-ils prétendre avant le kidnapping? “peau Noir” et “civilisations”, termes antagonistes?

« C’est en vain, martelait Cheikh Anta Diop, qu’on cherchait (selon les ouvrages occidentaux) jusqu’au coeur de la forêt tropicale, une seule civilisation qui, en dernière analyse, serait l’oeuvre des nègres. Les civilisations éthiopiennes et égyptiennes, malgré le témoignage formel des anciens, celles d’Ifé et du Benin, du bassin du Tchad, celle de Ghana, toutes celles du Zambèze (Monomatapa), celle du Congo en plein équateur,etc.D’après les cénacles de savants occidentaux, ont été crées par des blancs mythiques qui se sont ensuite évanouis comme un rêve pour laisser les nègres perpétuer les formes,organisations techniques,etc. Qu’ils avaient inventées. »

Essayons d’y voir clair au travers de quelques questions historiques troublantes, provocatrices, mais surtout essentiellement fondamentale pour tout ceux qui ont soif de “MAAT“.

ca4l23ox.jpg Kemet est le berceau de l’humanité. Cela signifie que tous les humains viennent de là et qu’ils étaient tous kamit à l’origine. L’homme, kamit, a ensuite colonisé le reste de la planète. Sa morphologie a été modifiée au cours des millénaires par les différents climats des régions du monde qu’il a colonisées. Les Bantu ont le teint brunâtre à cause de la présence dans leur peau d’un pigment appelé mélanine qui les protégeaient des rayons UV excessifs dans leur environnement. En revanche, les eurasiatique et les  ont peu ou pas de mélanine parce que le faible ensoleillement du continent eurasiatique et la dernière glaciation achevée il y’a 20 000 ans ont rendu inutile la fabrication de ce pigment pour leur organisme. Chez les asiatiques qui ont longtemps habité dans les steppes, les yeux bridés et les pommettes saillantes sont dûs aux vents qui les obligeaient à plisser le regard. Quant aux cheveux, ceux des bantu sont plus fins que ceux des indoeuropéens. Les cheveux d’asiatiques du type coréen sont les plus épais. C’est pourquoi ils ne s’ondulent pas. Les races sont dues à ces longues adaptations climatiques, mais l’homme à sa création était kamit.

La première grande civilisation a vu le jour à Kemet. C’est Kemet, appelée Egypte par les Européens.

Ta Mery: Kamit ou Eurasiatique?

Les encyclopédies et les dictionnaires sont les précieux dépositaire de la connaissance universelle, et pourtant même eux, au détour d’une formulation de phrase, manifestent à quel point les préjugés sont durablement implantés, même chez les esprits les plus cultivés. Dans la section ”hist.” de la notice ” Égypte ” du Dictionnaire Robert des noms propres, nous constatons cette étrange affirmation : ” Le peuplement de l’Égypte dut se faire par la fusion d’ethnies venues d’Afrique et peut-être d’Asie occidentale.” Dans cette simple phrase, on constate deux problèmes dans la vision occidentale de l’Égypte : Même les esprits les plus cultivés d’occident semblent avoir une grande difficulté à se rappeler que l’Égypte est en Afrique, donc les premières populations n’avaient pas besoin de venir d’Afrique. De plus, on ressent le besoin de rajouter à cela le fait qu’il y a ? peut-être ? eu ” fusion ” avec des populations d’Asie occidentale, à une époque préhistorique ( avant ” -10 000 ” ) c’est à dire sur laquelle nous ne possédons aucune documentation. Faudrait-il donc que les Égyptiens aient eu le cheveu crépu comme la laine d’acier et la peau noire comme le charbon pour que l’on daigne considérer la plus ancienne civilisation de l’univers comme étant pleinement africaine ?Tout le monde a pu le constater a plusieurs reprises, dans TOUS les documentaires TV ou dans des films, les égyptiens anciens sont représenté soit par des acteurs blancs soit par des acteurs arabes!1) Sur quoi se base t’on pour une t’elle représentation, sachant que Ta mery est une civilisation vieille de plus de 7000 ans et surtout qu’elle se trouve en Afrique?

2) Des eurasiatique à Kemet il y a 7000 ans, comment cela se fait-il? ou en sont les preuves ?
3)sphinx1.gifLe Sphinx. Dessin de D.V DENON en 1799 (ancien directeur du Musée du Louvre)

Hérodoteherodote1.jpg

Hérodote (480 ? – 425 avant J.-C.), surnommé le “Père de l’histoire”, grand voyageur et témoin oculaire écrit (Livre II, 104) :

“Manifestement, en effet, les Colchidiens sont de race égyptienne ; mais des Égyptiens me dirent qu’à leur avis les Colchidiens descendaient des soldats de Sésostris. Je l’avais conjecturé moi-même d’après deux indices : d’abord parce qu’ils ont la peau noire (mélagkhroés) et les cheveux crépus (oulotrikhes) (à vrai dire, cela ne prouve rien, car d’autres peuples encore sont dans ce cas), ensuite et avec plus d’autorité, pour la raison que, seuls parmi les hommes, les Colchidiens, les Égyptiens et les Éthiopiens pratiquent la circoncision depuis l’origine.”

Pourquoi aucun livre d’égyptologie ni aucun documentaire ne cite cette phrase d’Herodote qui pourtant, atteste de la couleur  des kémite à Ta mery?

http://www.africamaat.com/IMG/jpg/Aristote2.jpg
Aristote

-Aristote, savant, philosophe grec, précepteur d’Alexandre le Grand, 389-322 av J.-C. écrit (Physionomie , 6): «Ceux qui sont excessivement noirs (agan melanes) sont couards, ceci s’applique aux Égyptiens et aux Éthiopiens.»

-
Diodore de Sicile, historien grec contemporain de César Auguste, 63 av J.-C.-14 ap J.-C., nous dit (livre III, 3, 1): Les Éthiopiens (Nubiens) affirment que les Égyptiens sont des colons originaires de chez eux et que cette colonie fut conduite par Osiris”

On peut raisonnablement penser que si les Égyptiens avaient été eurasiatique , Diodore nous aurait fait remarquer immédiatement l’
absurdité d’une telle déclaration, hors il ne l’a pas fait ! Cela prouve bien que ces deux peuples étaient effectivement noirs.

- Le Grec Héliodore écrit à propos de Chariclée, une jeune fille eurasiatique, qui se trouve devant des Égyptiens : «De nouveau, elle leva les yeux, vit leur teint noir.»,[Les Éthiopiques, tome I].

- dans son commentaire de la Torah (Cf. Rachi, Genèse XII, 11- Les Secrets de l’exode – Messod et Roger Sabbah, éd. J. Cyrille Godefroy, 2000), le grand Rabbin Rachi nous a légué un texte explicite à propos des craintes d’Abraham et de sa femme lors de leur arrivée en Égypte. Ce passage est sans ambiguïté:

“Que tu es belle. Mais nous arrivons maintenant chez un peuple d’hommes noirs, frères des Éthiopiens et qui n’a pas l’habitude de voir une femme belle, à la peau claire”.

Pourquoi Les Égyptologue ne font jamais référence a toutes ces déclarations?

5) Sur le tombeau de Ramessou III, on peut voir ce dessins…

Concernant la parenté dermique ( couleur de la peau ) l’argument le plus scientifique est l’iconographie notamment le fameux tableau representant les 4 nations les plus puissantes trouvées dans le tombeau d’un des ramses et qui forme l’image de couverture de nations nègres et cultures

tombeauramses3egypt.gif

tombeauramses3egyptlepsius.gif

Représentation des peuples dans le tombeau de RAMSSOU III. Les graphies hiéroglyphiques désignant les différents peuples ont été reproduites par

l’égyptologue allemand Lepsius (sur la reproduction du dessous). Les graphies indiquent que l’égyptien est le premier personnage (à partir de la gauche),le second est un européen, le troisième un nubien et le quatrième un sémite.
Vous avez vu ce qui “cloche”? vous avez compris pourquoi AUCUN livre ni documentaire n’en a jamais parlé?

ramses.gif

Ramses II

tutsi.gif

Un Tutsi

à propos de RamsesII

http://www.dailymotion.com/video/x3f3j0

Ousiré Kemit et Outsara Téké…

Par Sunil, vendredi 30 mars 2007 à 11:19 :: La culture Téké

« Depuis Iloo 1er jusqu’à nos jours, quatorze Rois se sont succédés [sur le trône Téké]. Aucun de ces quatorze Rois n’accepta d’accueillir l’évangile [du christianisme]. Le peuple Téké a toujours été adorateur de Nkoué-Mbali qui est un esprit, un envoyé de Dieu sur terre venu pour mettre en place le Royaume Téké et le protéger. […] en évoquant Nkoué-Mbali, les hommes font allusion à une philosophie morale et politique dont la préoccupation majeure serait de faire régner l’ordre parmi les habitants du Royaume […]. »
Eugénie OPOU, Le Royaume Téké, L’harmattan, 2005, p. 39

« Selon la tradition africaine ancienne [plus connue sous l’anachronisme : civilisation Egyptienne], Ousiré [nom africain authentique traduit en Grec par “Osiris”] fut le premier envoyé de Dieu apparu sur Terre à l’époque fondatrice. Il a hérité de son père Geb (symbolisant la Terre) la responsabilité de veiller sur le trône de Dieu. Sa mission fut de guider les hommes (le troupeau de Râ) sur les voies de la sagesse divine […]. »
Jean Philippe OMOTUNDE, Manuel d’études des Humanité Classiques Africaines vol. 1, Menaibuc, 2007, p. 37

« La semaine du Royaume Téké se compose en quatre jours :
- 3 jours ouvrables : Oudzouo, Oukoué, Oukila
- 1 jour sacré : Outsara dit Nkoué-Mbali
Outsara et Nkoué-Mbali désignent le même jour. »
Eugénie OPOU, Le Royaume Téké, L’Harmattan, 2005, p. 10

Y aurait-il une corrélation entre “Ousiré” et “Outsara” ? Outsara est le nom du 4ème jour de la semaine Téké qui est communément appelé « jour de Nkoué-Mbali ». Outsara est-il une seconde façon de désigner Nkoué-Mbali ?
En plus de la relative proximité des mythologies respectivement “égyptienne” (Kemit) et Téké, dans lesquelles les deux divinités « envoyées de Dieu sur Terre » ont un rôle de guide moral et spirituel, on est contraint de relever la très proche consonance entre les noms “Ousiré” et “Outsara”. Troublant n’est-ce pas ?

« […] l’Égypte et l’Afrique peuplé par des kamit appartiennent au même univers culturel : la culture africaine actuelle plonge ses racines dans le limon de la vallée du Nil. »
Cheick ANTA DIOP, Antériorité des Civilisations Nègres (2ème édition), Présence Africaine, 1993, p. 74

Il serait intéressant, voire impératif, d’envisager l’étude d’une éventuelle parenté de “l’égyptien” ancien et du Téké… et d’aboutir à des éléments nous permettant de valider l’argument de Cheick Anta Diop.

« Autant il est difficile de soutenir – à plus forte raison de prouver – la parenté de l’égyptien et des langues indo-européennes et sémitiques, autant il est facile de prouver l’unité de l’égyptien et des langues nègres. »
Cheick ANTA DIOP, Nations Nègres et Culture (4ème édition), Présence Africaine, 1979, pp. 231-232

iloo1.jpg ramses2.jpg
A gauche, le souverain Téké Iloo 1er (~1820-1892) qui régna entre 1874 et 1892. A droite, le pharaon Ramses II (~-1305-~-1213) qui régna entre -1279 à -1213 (avant l’ère chrétienne).

http://www.youtube.com/watch?v=9weYKTsx09Y From ImAKing1982

http://www.youtube.com/watch?v=9weYKTsx09Y From ImAKing1982

Image de prévisualisation YouTube

http://www.youtube.com/watch?v=bN1KYkeBYTk From blackhaze21
Ca vous interpelles?

osiris.jpg

Osiris, Ancêtre divinisé à Kamita était appelé “le grand noir” par les Égyptiens. Dans de nombreux textes kamite, les ancêtres divinisés Isis et Hathor et les Dieux Thot, Apis, Min, Horus sont qualifiés de «Noirs», le titre «la grande noire», est utilisée pour des déesses dans les textes funéraires de plusieurs rois de kamita (Pepi I, Pepi II, Merenrê) alors que l’épithète «rouge» était réservée à Seth.

Les Égyptologue ne nous ont toujours pas expliqué pourquoi un peuple blanc ou arabe aurait pour dieux et déesses des noirs et pour seul “diable” un être rouge. Et vous, vous pouvez l’expliquer?

8) Dans le textes religieux appelé «Livre des Portes» on peut lire que les habitants de Ta Mery et les Nubiens sont sous la bienveillante protection du dieu dynastique Horus. Ce dieu, de grande importance pour les  les habitants de Ta Mery et les Nubiens  , leur demande de frapper les âmes des Sémites et des Européens. La déesse Sekhmet accourant pour marteler leurs âmes.

Quel Égyptologue en parle?

Champollion

champoll1.gif
Tombe de Ramses III: (Description faite par les Egyptiens des Egyptiens (gauche), des Asiatiques (Centre) et des Lybiens (droite).

http://www.africamaat.com/IMG/gif/champ-_1.gif
Blanc vus par les ancients Egyptiens.
voici ce que Champollion disait des Blancs après avoir visité des tombeaux dans la Vallée des Rois :

« … véritables sauvages tatoués sur diverses parties du corps (…) enfin (et j’ai honte de le dire, puisque notre race est la dernière et la plus sauvage de la série) les Européens qui, ces époques reculées, il faut être juste, ne faisaient pas une trop belle figure dans ce monde. Il faut entendre ici tous les peuples de race blonde et à peau blanche, habitant non seulement l’Europe, mais encore l’Asie, leur point de départ. (…) Je ne m’attendais certainement pas, en arrivant à Biban-el-Molouk, à y trouver des sculptures qui pourront servir de vignettes à l’histoire des habitants primitifs de l’Europe, si on a jamais le courage de l’entreprendre. Leur vue a toutefois quelque chose de flatteur et de consolant, puisqu’elle nous fait bien apprécier le chemin que nous avons parcouru depuis. »

Avons vous déjà lu cette déclaration de Champollion dans un livre d’histoire?
10) Vous pensez peut-être que les égyptologues occidentaux ignorent ces faits? Eh bien, pas du tout!

http://www.africamaat.com/IMG/arton38.jpg
Cheikh Anta DIOP
Le Professeurs Cheikh Anta DIOP (CAD) le premier à avoir mis sur la table de l’égyptologie international le caractère noir de la population et de la culture de Ta Mery avait invité les experts internationaux à venir débattre avec lui et le professeur Theophile Obenga (son élève) sur le terrain scientifique, donc objectif, de leurs arguments en faveur de l’Égypte ancienne noire.

C’est ainsi que Du 28 janvier au 3 février 1974, se tient au Caire, organisé par l’UNESCO dans le cadre de la Rédaction de l’histoire générale de l’Afrique, le colloque intitulé : «Le peuplement de l’Égypte ancienne et le déchiffrement de l’écriture méroïtique». 20 spécialistes, 5 observateurs et 2 représentants de l’UNESCO appartenant à quatorze nations différentes, participent au colloque du Caire.

Le rapporteur, dans sa conclusion générale indique que :

« La très minutieuse préparation des communications des professeurs Cheikh Anta DIOP et OBENGA n’a pas eu, malgré les précisions contenues dans le document de travail préparatoire envoyé par l’UNESCO, une contrepartie toujours égale. Il s’en est suivi un véritable déséquilibre dans les discussions. »

Une victoire donc: a 2 contre 18!

Alors, pourquoi d’après vous très peu de monde est au courant de ce colloque et de ces conclusions?

Civilisations? L’Afrique? Pffff…

11) Voyons voir…
Pyramide à degré de Meïdoum – Egypte

http://ytraynard.online.fr/photohq/d43010.jpg
Tombeau d’Askia Mohamed,Empereur du Songhaï, Mali

http://www.andygilham.com/zimbabwe/zimbabwe%20007.jpghttp://www.andygilham.com/zimbabwe/zimbabwe%20014.jpg
Ruine du Grand Zimbabwe, témoignage unique de la civilisation bantoue des Shona entre le XIe et le XVe siècle.http://www.dailymotion.com/video/3EOnwN49H0GqydyRs

http://www2s.biglobe.ne.jp/~t-ohashi/pictures/zimbabwe/khami001.jpg
Ruines de Khami, Zimbabwe, XVIe siècle. des objets originaires d’Europe et de Chine y ont été découverts.

http://img107.imageshack.us/img107/3753/timbuktu4bk.jpg
Université coranique de tombouctou, XVe siecle

http://img143.imageshack.us/img143/8628/oudane8uy.jpg
Ancienne cité de « Ouadane »…

http://img159.imageshack.us/img159/9427/chinquetti2yb.jpg
…et de « Chinguetti » en Mauritanie.http://www.dailymotion.com/video/7IxSyU6zZZZ0nebUl

Alors, après avoir vu tout ça, les historiens occidentaux ont trouvé le moyen de dirent que l’Afrique était un continent de “barbares” sans civilisations. Vous y croyez vous aussi?

12) Dans son ouvrage “Théorie des sources”, le professeur Sawat Anis Al-Assiouty nous glisse :

“Le légendaire Orphée, le poète Homère, Lycurgue le Spartiate, Solon d’Athènes, Thalès de Milet, Pythagore de Samos, Platon le philosophe, Eudoxe le mathématicien, Démocrite d’Abdère et Oenipide de Chio, tous ces grands maîtres ont reçu leur formation en Égypte.

Lycurgue et Solon ont emprunté aux Égyptiens la plupart de leurs institutions. Démocrite, oenopide et Eudoxe ont fait de même pour l’astrologie. Téléclès et Théodore ont employé la méthode égyptienne dans la sculpture. Pythagore surtout fréquenta les prêtres égyptiens, apprit leur sagesse et étudia la langue égyptienne. Il lui fut annoncé que s’il fréquentait les prêtres égyptiens, il serait le plus divin et le plus sage par-dessus tous les hommes. Pythagore transmit la science égyptienne à l’Europe.

Platon, à son tour, a beaucoup emprunté aux prêtres de l’Égypte (…) Les penseurs Grecs cherchaient à se mettre eux-mêmes ou à publier leurs oeuvres sous un patronage égyptien (…) Les origines égyptiennes de la civilisation occidentale et du christianisme universaliste ont été méconnu au cours des siècles”.

L’égyptologue français S. Sauneron, affirma ( Cf. Les prêtres de l’ancienne Égypte):

«A parcourir les textes grecs anciens, on ne peut se défendre de l’idée qu’aux yeux de ces vieux auteurs, l’Égypte était comme le berceau de toute science et de toute sagesse. Les plus célèbres parmi les savants ou les philosophes Hellènes ont franchi la mer pour chercher auprès des prêtres, l’initiation à de nouvelles sciences».

L’égyptologue français [/b]E. Amélineau[/b], après avoir étudié les documents égyptiens et les écrits de Platon notamment, écrit ( Cf. Prolégomènes à l’étude de la religion égyptienne):

“L’on a eut raison d’admirer le génie spéculateur des philosophes grecs en général et de Platon en particulier ; mais cette admiration que les Grecs méritent sans doute, les prêtres égyptiens la méritent encore mieux et si nous leur rendons la paternité de ce qu’ils ont inventé, nous ne ferons qu’un acte de justice (…)

L’Égypte avait inauguré, dès les premières dynasties égyptiennes et probablement auparavant, un système de cosmogonie que les premiers philosophes grecs, ioniens ou éléates ont reproduit, dans ses lignes essentielles et auquel Platon lui-même n’avait pas dédaigné d’emprunter la base de ses vastes spéculations, que les gnostiques, chrétiens, platoniciens, aristotéliciens, pythagoriciens tout à la fois ne firent que décorer de noms, de concepts, plus ou moins prétentieux dont les prototypes se retrouvent dans les oeuvres de l’Égypte, mot pour mot pour l’ennéade et l’ogdoade et à peu de chose près pour l’hebdomade”.

Gay Robins et Charles Shute, deux chercheurs anglais qui ont étudié le papyrus de mathématiques égyptiennes dit « papyrus Rhind », nous offre le fruit de leurs analyses:

«Les Grecs ont souvent affirmé qu’ils devaient à l’Égypte leur connaissance en mathématique. Proclus, qui suivit l’exemple d’Hérodote dans son commentaire sur Euclide, a écrit que la géométrie est d’origine égyptienne (…)

Aristote (in Méthaphisics, I, i, 16) d’autre part, fait de l’Égypte, le berceau des arts mathématiques (…) Peut être l’effet le plus durable que les mathématiques égyptiennes ont engendré chez les Grecs fut un profond stimulus, notamment a ceux qui surent aller au-delà des simples calculs pour découvrir la pensée abstraite».[/i]l’écrivain grec Plutarque (50 – 125 après J. C.) s’est attaché à prouver que les savants grecs ont bien été formés par les prêtres Africains de l’Égypte ancienne. Il prend à témoin les sages de la Grèce, ce qui est tout à fait explicite:

“C’est ce qu’attestent unanimement les plus sages d’entre les Grecs, Solon, Thalès, Platon, Eudoxe, Pythagore et suivant quelques-uns, Lycurgue lui-même, qui voyagèrent en Egypte et y conférèrent avec les prêtres du pays. On dit qu’Eudoxe fut instruit par Conuphis de Memphis, Solon par Sonchis de saïs, Pythagore par Enuphis l’Héliopolitain”.

Ben alors, quid du “MIRACLE GREC“? euh ben oui.

Selon la tradition historique des Hellènes, “Europe” serait en fait le nom d’une femme noire.

Pour l’Europe, on ne sait (…) d’où lui vient son nom, ni qui lui a donné, à moins d’admettre qu’elle ait pris celui de la Tyrienne Europe – ce qui voudrait donc dire que auparavant elle n’avait pas de nom“.

Cette phrase de l’historien Grec Hérodote d’Halicarnasse, surnommé le père de l’histoire, nous fournit quelques éléments sur l’origine du nom du continent européen.

En pratique, les anciens Européens admettaient que les noms de certains continents étaient intimement liés au nom d’une femme célèbre. Asia par exemple, aurait donné son nom à l’Asie.

En ce qui concerne l’Europe, les Grecs anciens ne nous ont légué qu’une seule piste : celle d’Europe la Tyrienne. Mais cette femme qui se nommait “Europe“, était-elle européenne, asiatique ou africaine ?

Nulle doute aujourd’hui que 90 % des gens imaginent que cette “Europe” était d’origine européenne, 9 % pensent qu’elle était peut être asiatique et seulement 1 % soutiennent qu’elle était noire. Car la romance historique l’a pour le moment emportée sur la vérité historique.

Avant de dévoiler notre analyse, arrêtons-nous sur le site Wikipédia, où à propos d’Europe, nous lisons :

Dans la mythologie grecque, Europe fille d’Agénor (Ευρώπη en grec) est une princesse phénicienne qui fut enlevée par Zeus métamorphosé en taureau blanc, et emmenée sur l’île de Crète où elle donna naissance à Minos. Dans les œuvres d’Homère, Ευρώπη est une reine mythologique de Crète et pas un terme géographique. Plus tard, le mot signifiait la Grèce continentale et depuis l’année -500 sa signification contient toute la terre au nord. L’analyse la plus répandue de ce mot le considère comme une composition des mots grecs eurys (« large ») et ops (« visage »), mais il s’agit sans doute d’une étymologie incertaine. D’autres linguistes pensent qu’il vient du mot sémitique ereb, qui signifie « coucher du soleil » (donc occident). Dans une perspective asiatique ou moyen-orientale, le soleil se couche effectivement en Europe, la terre à l’ouest. Et la princesse phénicienne (donc sémitique) a bien été enlevée par Zeus vers le couchant.”.Cette “Europe” est selon le testament authentique des historiens Grecs, la fille d’Agénor (son père), la sœur de Cadmos (son frère), la petite fille de Io (son arrière grand mère) et d’Epahos (son grand père) et l’une des descendantes du roi de la ville d’Argos dans le Péloponèse, Inachos (le père de Io).

Ainsi, l’examen des sources historiques européennes dévoilent que :

Le roi d’Argos dans le Péloponnèse, Pélasgos était noir (population dite Pélasge)
Inachos était noir
Epaphos
était noir
Agenor
était noir et sa femme aussi
Europe était noire tout comme son frère Cadmos.

Voyons ensemble les faits :


1- La négritude du roi Pelasgos, dans le Péloponnèse :

Pour les Grecs anciens, les Pélasges représentaient l’une des toutes premières populations installées dans la Grèce ancienne avant même l’arrivée des Doriens originaires du nord de l’Europe. Ce peuple mythique et préhellénique, fut ainsi dénommé en raison de son héros éponyme, fils de Zeus ou de Poséidon, selon les récits : le roi Pélasgos.

Mais à propos du roi Pélasgos, le poète Asios de Samos, reprit par Pausanias nous révèle un fait important sur sa négritude :

Et la terre noire produisit Pelasgos, pareil aux Dieux“.

- 2- La négritude d’Inachos, le père de “Io”, l’arrière grand-père d’Europe :

Pour le père de l’église Eusèbe de Césarée, Inachos, le père de Io était un Kamite originaire d’Egypte, donc il était noir. Mais une vaste étude ADN réalisée en 2000, nous fournit un certain nombre de précisions utiles sur ce point.

3- La négritude d’Epaphos, le grand père d’Europe :

Dans son œuvre intitulée “Prométhée“, le poète Grec Eschyle nous révèle une information capitale sur la couleur de peau d’Epaphos :

Et pour rappeler comment Zeus l’a mis au monde, celui que tu enfanteras (en parlant de Io sa mère) sera le noir Epaphos “.

- 4- La négritude des parents d’Europe :

Le Logographe Phérécyde (1ère moitié du 5ème siècle) atteste que Cadmos, le frère d’Europe, était le fils de l’égyptien Agénor et d’une fille noire du Nil. Bacchylide est exactement du même avis. Les deux parents d’Europe donc sont noirs.

D’ailleurs pour Hécatée d’Abdère et Diodore de Sicile, Cadmos était bien originaire d’Egypte (Afrique noire) et de la ville Thèbes en particulier.


Conclusion :

Hérodote nous apporte des éléments complémentaires très appréciables :

Cependant, on sait bien que cette femme, Europe, était une Asiatique et qu’elle n’est jamais venue dans le pays que les Grecs appellent aujourd’hui Europe ; elle passa seulement de Phénicie en Crète et de Crète en Lycie“.

Donc “Europe“, n’a pas vraiment mis les pied sur le continent européen mais est demeurée en Crête et en Lycie. En Crète, elle enfanta son fils Minos qui devint le très célèbre roi de Crête.

Mais pourquoi donc Hérodote mentionne l’Asie et pas l’Afrique ? En regardant de près la carte géographique des Grecs anciens, on a la solution.

Pour eux, l’Asie comprend une partie de l’Afrique jusqu’à la côte phénicienne (terre des Cananéens noirs, fils de “Cham” le noir), zone où résidaient les Noirs dans l’antiquité (kemet, Koush, Canaan). De plus, la Phénicie, sous domination égyptienne, faisait l’objet d’une administration kamite. (source africamaat) cf. Cf. Hérodote, Livre III.

noirengrece.jpg

UN NOIR EN GRECE UN ESCLAVE AUX BRAS ATTACHE. VOUS EN AVEZ L IMPRESSION VOUS ? bon soit! mais ils n’ont pas été qu’esclave.

juger par vous même en cliquant sur le lien suivant: http://www.africamaat.com/article.php3?id_article=157

Dans tous les livres d’histoire et d’égyptologie, les pharaons appelés noirs sont ceux de la 25e Dynastie et qui venais de Nubie. Le simple fait de les appelé “pharaons noirs” sous entend sournoisement que c’était une exception parmi les pharaons d’être noirs. Ce qui est complètement faux.

Jamais je n’ai entendu appelé les pharaons Hyksos et Lybien des “pharaons sémites” ni les pharaons Grecs et Romains des “pharaons blancs”. Cette caractérisation des pharaons noirs est ni plus ni moins qu’un racisme qui ne dit pas son nom en plus d’être une falsification historique.

Encore une fois je me demande quand va-t’ on tenir compte des conclusions du Caire qui date pourtant de 1974?

Avant cette date tous les livre d’histoire disait que l’Égypte est une civilisation occidentale blanche. Mais depuis le colloque du Caire, une telle assertion étant devenue insoutenable a tenir, les idéologues de l’histoire n’ ont rien trouvé de mieux que dire que l’Égypte antique est le fruit du métissage entre populations noires d’Afrique, sémite d’asie et blanche d’occident. Ce qui une fois de plus est un dogme idéologique qui ne s’appuie sur AUCUN fait scientifique.

Pourtant, ce ne sont pas des faits scientifiques et histographique qui manquent lorsqu’on étudie l’Égypte antique.

Ainsi…

- Toutes les plus anciennes cultures protodynastiques se situent au Sud. En effet, Nagada, c’est au sud; Nékhen, c’est au sud; Abydos, c’est au sud; Noubet, c’est au sud; Thinis, c’est au sud.

- Tous les premiers pharaons de Kémet et en particulier les « Suivants d’Horus » sont originaires du sud. (dynasties zéro, une, deux )

- Toutes les plus anciennes nécropoles royales, les plus anciens cimetières royaux sont au sud. ( Nécropole d’Abydos)

- Tous les plus anciens dieux et en particulier le dieu dynastique Horus sont originaires du sud.

De plus, Dans de nombreux textes sacrés égyptiens, la direction du Sud est toujours et rigoureusement indiquée comment étant celle menant vers les ancêtres. Les divinités comme Osiris et Isis sont issus de la Haute Egypte. On ne saurait apporter assez d’éléments pour justifier que la civilisation égyptienne s’est opérée de manière sud/nord, c’est-à-dire en descendant la vallée du Nil. ex. : une étude du niveau de la mer a montré l’antériorité de la haute Égypte par rapport au Delta. Ceci comme pour confirmer les propos d’Hérodote d’Halicarnasse qui, en étudiant le Delta, avait émis l’hypothèse que la terre du Delta avait été apporté par le Nil lui même et donc que le Delta du Nil n’existait pas avant 3 200 avant J. C. On rejoins ici le surnom de l’Égypte comme “Don du Nil”.

Herodote disait notamment:“Autrefois les Égyptiens n’avaient point de pays. On sait en effet que leur Delta, ils le disent eux-mêmes et c’est mon sentiment, est une terre d’alluvion, une terre, peut-on dire, nouvellement apparue.

Alors d’où venait donc ces peuples non noir et ou vivaient-ils si le Delta n’existait pas encore?

Par ailleurs, lors du colloque d’égyptologie du Caire de l’UNESCO en 1974, le professeur Gordon-Jacquet, a clairement démontré l’origine uniforme de la civilisation égypto-nubienne, du nord au sud. C’est à dire qu’une implantation non Nègre en Egypte ancienne, aurait laissé les traces suivantes.

Elle signale que les noms de lieux (villes, villages, lac, oasis, fleuve, etc.), c’est un phénomène bien connu, sont extrêmement vivaces et chaque peuple (groupes linguistiques) qui se succède dans une région, laisse sa marque sous la forme de toponymes, plus ou moins nombreux, suivant l’importance numérique de ce groupe et la durée de sa prédominance dans la région.

Tout peuple d’origine extérieure (éventuels indo-européens ou autres), qui serait venu s’ajouter à la population égyptienne d’origine nubienne, aurait forcément laissé la trace de sa présence dans la toponymie du pays et surtout du Delta, compte tenu du fait que sa langue serait distinct de l’égyptien ancien. Or ce n’est pas le cas !

La toponymie égyptienne, comme le confirme le professeur Gordon-Jacquet, est extrêmement homogène du sud au nord.

Elle se compose de noms dont l’étymologie s’applique à la langue égyptienne elle-même.

La Toponymie est une science fiable, utilisée pour dégager les “couches” historiques, d’occupation d’un lieu par diverses populations. Pour l’Égypte, elle révèle une occupation nubienne homogène.

Bref, l’Égypte a bien fini par être métissé. Mais seulement a partir des invasions extérieures (Hyksos, lybienne, grecques, Romaines, Arabes).

Je crois que ces quelques représentations des premiers pharaons ne laisse aucun doute sur la nature des initiateurs de la civilisation Egyptienne…

http://www.africamaat.com/IMG/jpg/Narmer_2.jpgPHARAON NARMER (Ie Dynastie, 3300 avant J.-C.)
nubiakingstaharqa.jpgTarharka, Nubian quel domage que le nez soit cassé

http://www.homestead.com/wysinger/kem.jpg
Pharaon Khasekhem (IIe Dynastie, 2754 – 2727 avant J.-C.)

http://www.fh-augsburg.de/~harsch/museum/Chronologia/C_a0270/Djoser/djoser2.jpg
Pharaon Djoser (IIIe, Dynastie, 2709 – 2690 avant J.-C.)
Pharaon Huni (IIIe Dynastie, 2679 – 2655 avant J.-C.)

http://www.africamaat.com/IMG/jpg/Kheops.jpg
Pharaon Kheops (IVe dynaties, 2607 – 2573 avant J.-C.)

Un des arguments de ces faussaires c’est que les Egyptiens n’aimaient pas les Sémites, certes , mais que les Nubiens n’étaient pas à plus belle enseigne….Ou alors tout Egyptien autochtone ressemblant trop à un « négre » ( ou étant classé en tant que négre selon les méthodes scientifiques tel que l’ostéologie ou l’anthropémétrie) est alors classé comme Nubien comme la famille de Seqenenra Tao de la 17ème Dynatie, les reines Ahhotep, la reine Ahmose Nefertari, Tetisheri, Ahhotep,les Thoutmosis de la 18ème dynastie ( Harris et Weeks « X raying the Pharoahs », 1973)..

Mais Niankhpepi qui a été le chancellier (superviseur de Haute Egypte et chancellier du Pharaon PEPI Ier , de la 6ème dynastie) est un formidable exemple, il portait aussi le Nom Hapi Km ( le noir) et son frère portait le nom Hapi Dsr ( le rouge). Ian Shaw et Paul Nicholson ont pris cet exemple des deux fréres pour dire qu’il avait des Egyptiens avec des traits négres et des Egyptiens avec des traits « caucasiens » ou « plus fins »( tout en signalant au passage que ces deux Hapi étaient des fréres ce qui ruine leur argumentation). L’exemple de ces deux fréres prouve au contraire qu’il peut y avoir des différents phénotypes (traits, et carnation) au sein d’une même famille africaine et que le mythe du « vrai négre » est une escroquerie scientifique de nos adversaires.

Niankpepi :

http://i1.tinypic.com/2ic1fmf.jpg

Ils ont été jusqu’à créé des fausses statues comme celle de Rahotep et Nofret.Le prince Rahotep fils des pharaons Snefru ou Huni (selon les opinions) deux négres typiques ( le visage d’Huni ne laisse pas de doute quant à son appartenance raciale) est représenté sous les traits d’un européen bronzé….Mais l’oeil d’Horus veille, une image de ce prince datant de l’ancien empire est disponible dans la préface d’un livre du British Museum : Eternal Egypt : Masterworks of Ancient Art from the British Museum ( qui au passage est un superbe ouvrage qui ne laisse pas doute sur la race des anciens Egyptiens même si le n’est pas le but de l’auteur) et il porte une perruque tréssée, a un nez camus….L’iconographie de ce prince Rahotep datant de l’ancien empire est à des années lumières de ce que les Egyptologues faussaires du 19ème siècle ont créé …

L’iconographie de Kemet est remplie de captifs Indoeuropéens et sémites….

Captifs Indoeuropéens :

1.Temple de Ramsés II à Luxor ( Source Ian Shaw et Paul Nicholson, 1995)

http://tinypic.com/s45tld.jpg

2.Captif Libyen Roux d’un palais Ramesside ( 2Oème ynastie)

http://tinypic.com/s45si1.jpg

3. Captif Indoeuropéen tombeau de Horemheb

http://tinypic.com/1z23mo1.jpg

Et des images comme ça il y en a des tonnes… Par contre des Nubiens libres sont qualifiés trés souvent d’esclaves comme dans un livre de Aude de Gros de Beler que j’ai feuilleté il n’y a pas longtemps…

Le mensonge et la falsification ne dérange pas ces gens mais ils sont à l’agonie….C’est pour cela qu’ils font certaines concessions mais on ne les lâchera pas, L’Egypte antique est un patrimoine de l’humanité OUI, mais c’est surtout une civilisation négro-africaine.

D’ailleurs Toby Wilkinson dans son livre : « Genesis of Pharoahs », 2003 démontre que les fondateurs de la civilisation Pharaonique sont des africains venus du sahara, et que les Pétroglyphes représentaient déjà la faune et la flore africaine.par Nubian

Parmi les atrocités commises par les blancs vis-à-vis des noirs au cours des derniers siècles, il y a justement le blanchissement de l’Egypte ancienne. Les noirs ont-ils le droit de réclamer leur héritage ? Le maxime de Ptahotep donne la réponse : « La vilenie peut bien amasser des richesses mais jamais l’injustice n’a abordé et persisté. Quand la fin est venue, c’est Maât qui dure, de sorte qu’un homme peut dire : « c’est le bien de mon père »". Voilà, aujourd’hui la fin des voleurs est arrivée. Ceux qu’on a spoliés se lèvent pour identifier leur bien. Ils disent : « c’est le bien laissé par notre père ! »

Les Egyptiens sont-ils des noirs ?

Oui ! répond Hérodote. « …il paraît que les Colchidiens sont Egyptiens d’origine…Les Egyptiens pensent que ces peuples sont des descendants d’une partie des troupes de Sésostris. Je le conjecturai aussi sur deux autres indices : le premier, ce qu’ils sont noirs, et qu’ils ont les cheveux crépus ». Les Egyptiens viennent-ils du sud ? Oui ! répond Hérodote. « …le Delta était autrefois couvert par les eaux, comme ils en conviennent eux-mêmes, et comme je l’ai remarqué…Pour moi, je ne pense pas que les Egyptiens n’ont commencé à exister qu’avec la contrée que les Ioniens appellent Delta, mais qu’ils ont toujours existé depuis qu’il y a des hommes sur la terre ; et qu’à mesure que le pays s’est agrandi par les alluvions du Nil, une partie des habitants descendit vers la basse Egypte, tandis que l’autre resta dans son ancienne demeure : aussi donnait-on autrefois le nom d’Egypte à la Thébaïde ».

les Egyptiens ne peuvent se considérés comme les plus anciens des hommes que s’ils sont des indigènes d’Afrique, l’Afrique étant le berceau de l’humanité. Pour confirmer l’origine sudiste des Egyptiens, un texte égyptien cité par Mayassis dit d’Osiris : « Ton âme prend son vol à gauche et tu te lèves comme l’image divine de Rê ».

On sait grâce à Plutarque entre autres que pour les Egyptiens le côté gauche désigne le sud

opposer l’Egypte à la Nubie n’est pas très honnête. Car, pour les Egyptiens, il s’agit à vrai dire d’une opposition interethnique pour des raisons purement politiques ou économiques et non raciales. Les Egyptiens sont des descendants ou même une « multiplication » des Nubiens.

C’est la raison pour laquelle le premier nome d’Egypte est justement « TA-Sti, Nubia, properly Ist nome of Upper Egypt ; Styw Nubians » comme l’écrit Gardiner.

Les Egyptiens appartiennent-ils au monde méditerranéen ? Non ! répond Sauneron. »Pour comprendre l’Egypte ancienne, dit-il aux Européens, il nous faut perdre l’idée de retrouver en elle à la fois notre culture et nos tendances : il faut accepter le dépaysement, et ne pas se leurrer sur d’apparentes similitudes…Les Egyptiens vécurent dans un monde totalement étranger au nôtre…Pour la Phénicie, Carthage, la Grèce ou Rome, la Méditerranée est une voie de liaison, de rapports humains, d’échanges commerciaux, de conquêtes ; un peu le centre d’un monde qui s’observe d’une rive à l’autre. Pour l’Egypte, elle marque au contraire la limite d’un monde – d’un monde africain ».

La langue égyptienne est-elle apparentée à d’autres langues africaines ? Oui ! répond le colloque du Caire de 1974. « Plus largement, le professeur Sauneron a souligné l’intérêt de la méthode proposée par le professeur Obenga après le professeur Diop…L’égyptien ne peut être isolé de son contexte africain et le sémitique ne rend pas compte de sa naissance ; il est donc légitime de lui trouver des parents ou des cousins en Afrique ». Si tout ce que l’on vient de dire est vrai, c’est-à-dire que les Egyptiens sont des noirs (Hérodote), qu’ils sont originaires du sud (Hérodote) ou de la Nubie (Textes égyptiens), qu’ils n’appartiennent pas au monde méditerranéen (Sauneron) et que leur langue est une langue africaine (Sauneron), alors l’on devrait conclure que la culture égyptienne est une culture africaine. C’est le cas d’après l’attestation de Vercouter et Leclant au colloque du Caire : « Le professeur Vercoutter a déclaré que, pour lui, l’Egypte est africaine dans son écriture, dans sa culture et dans sa manière de pensée. Le professeur Leclant a reconnu ce même caractère africain dans le tempérament et la manière de penser des Egyptiens ».

les efforts de la plupart des égyptologues européens à vouloir placer l’Egypte dans le monde sémitique sont minés par la Bible qui place l’Egypte parmi les fils de Cham, l’ancêtre biblique des noirs ! Un prête égyptien avait dit à Solon : « Solon , Solon, vous autres Grecs vous êtes des enfants ; il n’y a pas de vieillards en Grèce ! ». J’aimerais bien dire : « J-P, J-P, vous autres Européens vous êtes des enfants, il n’y a pas des vieillards en Europe ! ». John Henrik Clarke l’avait si bien dit également : « Africa was already old, when Europe was born ». Mais donnons le dernier mot à Amenemhat Ier : « Rien ne réussit à celui qui ne connaît plus celui qu’il a connu ».

par Lusala lu ne Nkuka Luka

Magic in Ancient Egypt: Sacred Things and Secret Places

kemet and maya

travail fait par leereex posté sur le forum FORUM HardWare.fr avec quelques ajouts de ma part.

SI VOUS VOULEZ EN SAVOIR PLUS CLIQUER ICI

ET LES AMERIQUES Y ETIONS NOUS?

13) Six crânes intacts découverts au Brésil en 2001 datés a 12000 ans, indiquent que les Africains auraient « colonisé » l’Amérique du Sud bien avant qu’apparaissent… les Indiens d’Amérique!
http://www.dailymotion.com/video/5aBi4MR7dwece82UR

africansamericas1.jpg

Cette tête porte un casque et a les dispositifs africains aussi bien que les yeux droits aussi bien que le menton de Negroid.

En avez vous jamais entendu parlez?

14) Des têtes de noirs de plusieurs tonnes ont été sculptées durant l’antiquité en Amérique du sud et y étaient vénérées par les peuples locaux: C’est la civilisation Olmèques!

collosolafroolmec1.jpgCette tête a un caractère génétique qui est trouvé parmi des Africains au Ghana

http://www.africamaat.com/IMG/jpg/olmeque-jpg.jpg http://www.raceandhistory.com/images/postedD147.jpg

Les casques d’Olmec sont semblables à ceux usés par le Nubians et par les Africains occidentaux des périodes antiques. Tous les deux sont faits d’une combinaison de cuir et de métal

Des noirs en Amérique avant l’esclavage, vous n’y croyez pas?Antique sculpture d’une tête de noir trouvé au canada en 1876 ci dessous

They Came before columbus

Image de prévisualisation YouTube

AFRICAN MIGRATION

Provided By:

JCSMITHJR

Image de prévisualisation YouTube

AFRICAN PRESENCE IN EARLY AMERICA

Image de prévisualisation YouTube

ANCIENT BLACK AMERICANS

Image de prévisualisation YouTube

http://suzar.com/BOTW/5botw-pics/afr-mask.jpg
Antique sculpture d’une tete de noir trouvé a Veracruz, Mexique. 300 – 700 av JChttp://www.stewartsynopsis.com/images/afro2.jpgafricansamericas5.jpgLes magiciens de l’histoire d’Olmec ont été décrits en tant que personnes « chétives » Negroid qui ont commencé un ordre religieux au Mexique environ 800 à 600 AVANT JÉSUS CHRIST. Cette tête montre un magicien avec un serpent dans sa bouche. Le but du serpent dans des cérémonies religieuses africaines antiques comme symbole de fertilité et de puissance est d’aider à apporter la bonne fortune.

africansamericas6.jpg

la tête de droite royaume du Benin (Nigeria) « tête d’esprit » Osun, debut du XVIIIe siecle

cuivre 27 cm. Londres British Museum. Qu’est-ce que ç a fait là ?

Cette sculpture en bronze d’un Shaman africain occidental avec un serpent passant à travers le nez et la bouche semblables à celui du magicien d’Africoïd de Maya avec un serpent passant par la bouche. La propagation des traits religieux et culturels d’Afrique vers le Mexique et des Amérique semblent s’être produites sur une longue période. Par exemple, l’Aztecs et Shangoists de l’Afrique occidentale ont identifié Dieu le tonnerre. Les haches et les enfants sont les deux significatifs dans la religion des Africains antiques aussi bien que l’africain-Olmecs. L’africain-Olmecs du Mexique et des nationalités africaines comme le Dogon a également eu une religion qui a identifié le complexe planétaire de Venus

africansamericas7.jpg

Cette sculpture montre une combinaison d’africain noir et dispositifs et points raciaux indiens ce qui a mené à la dissolution de la culture Africaine-Olmec comme elles sont devenues plus mélangées, ont été chassées de la puissance ou a perdu leur capacité de maintenir leur culture pendant que d’autres les rattrapaient.

. Cette leçon est une que les Afro-Américain et tout autre peuple africain doivent apprendre s’ils doivent survivre n’importe où sur terre

“AFRO-DARIENITE”: premiers habitants de la Californie avant l’arrivée des Espagnol.

Des Afro-Américain noirs se composent de deux groupes principaux de noirs, ceux qui étaient aux USA et le reste des Amérique avant que Columbus et étaient dus asservi à l’édit d’église du 1440′s, et ceux qui ont été asservis et apportés d’Afrique après 1492. Cette image est d’une des nations noires originales de la Californie, des Californiens noirs ou du Mojave noir qui ont vécu dans les parties chaudes de la Californie. Il y avait également d’autres tribus et nations noires en Californie, y compris ceux qui ont eu un rapport marchand avec des personnes dans l’océan pacifique. Les Californiens noirs ont combattu avec l’espagnol, l’espagnol mexicain et les Anglo-Américains jusqu’au mi 1800′s. Certains ont été asservis par le Californios et libérés après que l’esclavage ait été supprimé en Californie. Beaucoup d’autres contined le combat et elles ont été apaisées. Plusieurs des Californiens noirs sont allés vivre dans les villes entre d’autres noirs tandis que certains allaient au Mexique. Aujourd’hui, la population noire de la Californie est une population de noir d’indigenoius de la même manière que le population mexicain est indigène. Cependant, le nègre/population noire est également indigène à la Californie et à l’ouest du sud et puisque la course noire est qu’ils étaient il y a de mille ans jusqu’à un plus grand degré que d’autres peuples en Californie, fondamentalement aussi la distincte ne pourra pas dire qui est de l’ascendance noire de la Californie et qui n’est pas. Les Afro-Américain et les Californiennes de noir sont des peuples d’Africoid.

blackcalifornia.jpg

C’est l’une des images rares (beaucoup ne sont aucun doute caché d’un Californien noir à une mission avec une sonnaille dans une main et une croix dans l’autre (non montré). Ceci décrit des expositions le Californien noir porter un collier semblable à celui de l’image avec le guerrier californien noir avec l’arc et les flèchespremierhabitantdesamriquecalifornie.jpgafricansamericas11a.jpg Le masque à gauche peut représenter un indien du somone de Nubian/à l’ouest d’origines africaines avec ce qui s’appelle les yeux Mongoloid »

africansamericas10.jpg

La région d’Ohio vers le Mississippi et de la Californie vers la Floride a eu une population noire préhistorique et preColumbian. Il y a beaucoup d’indices et les preuve qui montrent que ceci était vraie, y compris le fait qu’on dit que les descendants d’un tel groupe, la nation de Washitaw est identifiés pendant qu’une nation noire distincte et ont contrôlé par le passé une quantité significative de terre dans la vallée du Mississippi.

ancientafricanterracotta.jpg

Ancien African terracotta portraits 1000 B.C. to 500 B.C.

Les découvertes récentes dans le domaine de la linguistique et d’autres méthodes ont montré sans aucun doute, que l’Olmecs antique du Mexique, connu sous le nom du peuple XI, venait à l’origine d’Afrique occidentale . Selon de Clyde A. et d’autres auteurs (voir le site Web d’hivers de Clyde A.), le manuscrit de Mende a été découvert sur certains des monuments antiques d’Olmec du Mexique et est avéré identique très au même manuscrit employé par le peuple de Mende de l’Afrique occidentale. Bien que la date d’essai du carbone quatorze pour la présence de l’Olmecs noir ou XI les gens soient environ 1500 B.C., les journies vers le Mexique et les États-Unis méridionaux ont pu être venus d’Afrique occidentale beaucoup plus tôt, en particulier autour cinq mille ans avant le Christ. Cette conclusion est basée sur la conclusion d’un coton indigène africain qui a été découvert en Amérique du Nord. C’est seulement façon possible d’arriver où on l’a trouvé a dû avoir été par les mains humaines. À cette période dans l’histoire africaine occidentale et même avant, civilisation était entièrement fleur en Sahara occidental dans ce qui est aujourd’hui la Mauritanie. Une des civilisations les plus tôt de l’Afrique, l’empire de Zingh, existé et a pu avoir vécu le Sahara dans ce qui était un lac rempli, humide et fertile, où les bateaux se sont entrecroisés d’un endroit à l’autre.

LES ROYAUMES AFRICAINS ANTIQUES ONT PRODUIT LE TYPE CULTURES D’OLMEC

Les royaumes antiques de l’Afrique occidentale qui ont occupé la ceinture côtière de forêt du Cameroun à la Guinée ont eu des rapports marchands avec d’autres Africains remontant aux périodes préhistoriques. Cependant, par 1500 B.C., ces royaumes antiques ont non seulement commercé le long de la Côte d’ivoire, mais avec les phéniciens et d’autres peuples. Ils ont augmenté leur commerce en Amérique, où l’évidence pour une présence africaine antique accable. Les royaumes qui sont venus pour être connus par Arabs et Européens pendant les âges moyens étaient déjà bien établis quand beaucoup d’Europe de l’ouest était encore habitée par les tribus celtiques. Par le 5ème siècle B.C., les phéniciens étaient les bateaux commercial courants à plusieurs les royaumes africains occidentaux. Pendant cette période, le fer avait eu lieu en service pendant environ mille années et l’art de terracotta était produit à un grand niveau d’art. La pierre également était découpée avec la perfection naturaliste et plus tard, le bronze était employé pour faire de divers outils et instruments, aussi bien que les oeuvres d’art admirablement naturalistes. Les royaumes côtiers et intérieurs africains occidentaux antiques ont occupé un secteur qui est maintenant couvert de végétation dense mais ont pu avoir été ont dégagé il y a environ trois à quatre mille ans. Ceci inclut les régions des côtes de l’Afrique occidentale aux sud, toute manière intérieure au Sahara. Un certain nombre de de grands royaumes et empires ont existé dans ce secteur. Selon des communications de Blisshords, un des empires les plus anciens et les civilisions sur terre ont existé nord juste des régions côtières dans ce qui est aujourd’hui la Mauritanie. Ce s’est appelé l’empire de Zingh et a été fortement avancé. En fait, ils étaient les premiers pour employer le drapeau africain rouge, noir et vert et pour le planter dans tout leur territoire partout Afrique et le monde. L’empire de Zingh a existé il y a environ quinze mille ans. Les seuls d’autres civilisations qui ont pu avoir été dans l’existance à cette période dans l’histoire étaient la civilisation Ta-Seti de ce qui est devenue Nubia-Kush et la civilisation mythique de l’Atlantide qui ont pu avoir existé dehors dans l’océan atlantique, outre de la côte de l’Afrique occidentale il y a environ dix à quinze mille ans. Ce laisse la question de savoir si il y avait un rapport entre l’empire préhistorique de Zingh de l’Afrique occidentale et la civilisation de l’Atlantide, si l’empire de Zingh était réellement l’Atlantide, ou si l’Atlantide si elle existait faisait partie de l’empire de Zingh. L’Atlantide, la civilisation fortement technologiquement sophistiquée étaient-elles une prolongation de civilisation noire en Meso-Amérique et d’autres régions des Amériques ?

colombiashamanorpriest.jpg

Découpage en pierre d’un Shaman ou d’un prêtre de la culture du San Agustine de Colombie

LE COMMERCE ANTIQUE ENTRE LES AMÉRIQUES ET L’AFRIQUE Les activités commerciales et commerciales les plus tôt entre l’Afrique préhistorique et antique et les Amériques ont pu s’être produites d’Afrique occidentale et ont pu avoir inclus l’expédition et le voyage à travers l’océan atlantique. L’histoire de l’Afrique occidentale jamais n’a été correctement recherchée. Cependant, il y a d’évidence suffisante pour prouver que l’Afrique occidentale de 1500 B.C. était à un niveau de civilisation approchant cela de l’Égypte antique et du Nubia-Kush. En fait, il y avait des similitudes entre les cultures de Nubia et l’Afrique occidentale, même aux similitudes mêmes entre les pyramides dures mesurées plus petites d’enterrement d’argile de brique a construit pour les rois africains occidentaux chez Kukia dedans le Ghana pré chrétien et leurs contre-parties Nubia, en Egypte et en Meso-Amérique. Bien que l’Afrique occidentale ne soit pas généralement connue pour avoir une culture du pyramide-bâtiment, une telle culture a existé bien que des pyramides aient été créées pour l’enterrement des rois et aient été faites en brique durcie. Ce modèle du bâtiment de pyramide était plus près de ce qui a été construit par l’Olmecs au Mexique quand les premières pyramides d’Olmec ont été construites. En fait, elles n’ont pas été construites de la pierre, mais de l’argile durci et de la terre compacte. Toujours, quoique nous ne voyions pas des pyramides de pierre se lever au-dessus de la terre en Afrique occidentale, semblables à ceux de l’Egypte, le Nubia ou le Mexique, ou abilisks massifs, monuments colossal et structures de Nubian et Khemitic ou civilisation Meso-Américaine. Les restes de fait, ils ont existé en Afrique occidentale sur un sur une échelle plus petite et ont été transportés en Amériques, où des conditions comme un environnement plus hospitalier au bâtiment et exempt des detriments tels que la malaria et la mouche de tsetse, fait lui beaucoup plus facile à construire sur une échelle plus grande

mesopyramide.jpgpyra.jpg

.

Pyramide Meso-Américaine établi il y a environ 2500 ans et pyramide de Sakkara, Egypte, construite plus de il y a quatre mille ans, comparer à la pyramide Meso-Américaine

Et maintenant! en ce qui concerne l’Asie y étions nous ?

15) Vous etes vous seulement deja demandez pourquoi toutes les statues de Buddah avait des cheveux euh… comme “ça”?
http://www.computerclubhouse.org/flagship/people/Zell/buddha-bw-1%5B1%5D.jpeg.jpg
http://www.calstatela.edu/faculty/acolvil/sediment/sandstone%20buddha.jpg

Et avec les statues de Buddah ci-dessous…

http://www.cwo.com/~lucumi/buddha4.jpg http://www.amonhotep.com/images/buddah.jpg

Vous avez une explication? moi oui ci dessous:

http://www.dailymotion.com/video/1hzaj7AJZO6uWSl8

LES NOIRS EN CHINE :civilisation chame

civilisationschames.jpg

C’est un français le Professeur Albert Etienne Terrien de Lacouperie (19ème siècle), professeur de chinois et de philologie à l’université de Londres, président du conseil de la société royale et philologique asiatique.

Il a écrit de nombreux livres dont : Les langues de la Chine avant les chinois, Les origines ouest asiatiques de la civilisation chinoise, Les têtes noires de Babylone et de Chine, Le Yih King et ses auteurs.

Selon lui les BAKS, des noirs apparentés à la même famille que les noirs de Mésopotamie (premiers Akkadiens, Sumériens, Elamites, Susiens) ont émigré sur les bancs de la rivière LOH dans le SHENSI en Chine sous le commandement de YU NAI HWANG TI (HU NAK KUNTE dans la langue BAK originelle).

Ils ont apporté avec les éléments de la civilisation chinoise : une structure sociopolitique, l’écriture, un système philosophique, un système économique.

Lacouperie dit que le YIH KING ou YIH CHING le livre chinois le plus ancien (où l’on retrouve les concepts de Ying et Yang, les secrets de la cosmologie solaire ainsi que les secrets du champ Bio-psychique qui entoure chaque humain) a été écrit (écritures cunéiformes) dans la langue des noirs ou Baks qui ont apportés ces sciences de la Mésopotamie, leur région d’origine.

A l’origne ce YIH KING est l’œuvre des Akkadiens noirs de Mésopotamie selon Lacouperie.

Ce livre appelé aussi LIVRE DES CHANGEMENTS décrit le principe binaire ou dual qui existe dans tout l’univers : positif/négatif, lumière/obscurité, ying (féminin)/yang (masculin), il est composé de 64 combinaisons qui correspondent exactement aux 64 combinaisons du code génétique ou ADN.

C’est de cette race noire venue de Mésopotamie que proviendront les premiers empereurs chinois, HWANG TI, FU HSI ou FU HI ainsi que les premières dynasties.

Source : Terrien de Lacouperie, The Yih King and its authors, London 1892, page 106.

ET EN INDE Y ETIONS NOUS?

basé sur des études scientifiques récentes de l’ADN, que l’humanité moderne a provenu de l’Afrique, que les africains sont les peuples indigènes du monde et que tous les humains modernes peuvent finalement tracer leurs racines héréditaires de nouveau à l’Afrique. Sinon pour les migrations primordiales des premiers africains, l’humanité aurait physiquement resté Africoid, et le reste du monde en dehors de de l’absent continent africain de la vie humaine. C’est notre point de départ.

Puisque les premiers humains modernes (sapiens de sapiens de Homo) étaient de naissance africaine, la présence africaine globalement peut être démontrée par l’histoire des populations noires qui ont habité le monde dans l’envergure de l’humanité récente. Sont non seulement les africains les peuples indigènes de la planète, cependant, il y a d’évidence abondante pour prouver que les personnes noires ont créé et ont soutenu beaucoup du monde le plus tôt et le plus supportant des civilisations. Tel était le cas en Inde.

african.jpgFigurine d’Africoid de la vallée d’Indus
crédit de photo :
K.L.Kamat

© 1996-2002, le Potpourri de copyright de Kamat.
Tous droits réservés

akimbo.jpgHead of a Black man from Mohenjo-Daro

POUR EN SAVOIR PLUS http://www.cwo.com/~lucumi/india.html

La première Dame de France, la Dame de Brassempouy, est une femme africaine !

brassempouy2.jpg venus.2.jpg

Châteaux forts et chevalerie africaine

http://www.dailymotion.com/video/5wp59jCZAj292eEqO

Les fastes de la chevalerie africaine de la période impériale

http://www.africamaat.com/article.php3?id_article=1002

Jean-Charles Coovie Gomez à propos de la place des noirs dans l’histoire de France.

http://www.dailymotion.com/video/1Zim3OmFrUPgkjEUv

http://www.dailymotion.com/video/5zJvOFnLrNagLjEWG

http://www.dailymotion.com/video/MBeY9HXp9zj2OjF0d

LES NOIRS EN ANATOLIE :

Johannes Lehmann dit dans son livre « les Hittites », 1977 :« Les éléments en notre possession nous indiquent que le Proto-Hittite, la langue des habitants originels de l’Anatolie (Turquie actuelle) n’était ni Indo-germanique, ni sémitique, ni caucasienne ou Indo-européenne. Nous sommes donc en présence des autochtones de l’Anatolie, car leur langue n’est pas apparentée à celle de leurs voisins »

Une étude linguistique de l’université de Chicago à propos de cette population, nous apprend qu’ils utilisaient des préfixes bantous : ABA, BA, AB (ou B ). Et cette même étude parle d’un souverain Hittite ‘Africain’ (noir) nommé PAMBA qui aurait combattu le souverain Akkadien SARGON pour un contrôle de l’Anatolie.

Source PT English, « Cushites, Colchians and Khazars », Janvier 1959, Université de Chicago pages 49-53.
La Peyrere est, au milieu du XVIIème siècle, en critiquant la Bible dans son livre, téméraire mais “radical” (‘de gauche ” en américain d’aujourd’hui NdT): il voit tous les peuples, adamites ou preadamites, sauvés lors du retour messianique à Jérusalem. Mais d’autres profitent de la démolition de l’autorité des monogénéticiens dans les Écritures pour justifier la hiérarchie des races en fonction de la couleur,théorie en train d’émerger. En 1680 un pasteur de Virginie dans un livre intitulé Negro’s and Indians Advocate, entame une polémique contre les gens des colonies américaines qui utilisent l’argument polygénétique pour nier que Noirs et Indiens soient des humains. En 1774 dans History of Jamaica Edward Long utilise la théorie polygénétique précisément à cette fin. En 1844 Alexandre de Humbolt, le scientifique allemand dans le premier volume de son ouvrage Kosmos, affirme qu’il est nécessaire de soutenir la théorie monogénétique contre toute preuve “comme le sûr moyen d’éviter une classification des êtres en supérieurs et inférieurs”.

La mort d’Adam conjuguée à la défaite des radicaux anglais dans les années 1650 achève le cycle joachimite et met fin au débat entamé en 1492. Le triomphe des modernes sur les anciens signifie que les modèles et la “grille épistémologique” du clacissisme grecoromain et du messianisme judéochrétien sont discrédités que ce soit pour comprendre des peuples nouveaux ou pour interpréter les mouvements des corps dans l’espace. L’épicentre de l’Occident est dorénavant la rivalité francoanglaise pour l’empire du monde. La première phase de l’économie politique commence et l’un de ses adeptes, Sir William Petty écrit le premier traité connu proposant une hiérarchie mondiale des races The Scale of Creatures (1676) Petty tatonne cherchant une définition d’un “état intermédiaire” entre l’homme et l’animal dans lequel pourrait se situer le “sauvage”.

“De l’homme lui même il semble qu’il existe plusieurs espèces, pour ne rien dire des Géants et des Pvgmés ou de cette sorte de petits hommes qui n’ont que peu de langage… car de ces sortes d’hommes je n’ose rien dire, mais il est possible qu’il en existe des races et des generations(48) … il y a d’autres ((différences) note de l’auteur)) plus considérables à savoir entre les nègres de Guinée et les Européens du centre; et pour les Noirs, entre ceux de Guinée et ceux qui vivent près du Cap de BonneEspérance, ces derniers étant les plus proches des bêtes de toutes les sortes d’hommes desquels nos voyageurs ont une bonne expérience. Je dis que les Européens ne different pas des Africains cidessus mentionnés, seulement par la couleur.., mais aussi… dans les manières naturelles et les qualités internes de leur esprit”(49).

Voilà l’extrapolation imprévue de la critique biblique radicale de LaPeyrere. Voilà l’un des fondateurs de l’économie politique, fondant aussi une hiérarchie des races à partir de la couleur. C’est là sans aucun doute un personnage moderne. A partir de là, alors que que le trafic d’esclaves croît exponentiellement pour atteindre son maximum au XVlllème siècle, les Lumières s’imposent, si souvent reliées hélas à cette “grille épi stémologique”(50). L’Indien du Nouveau Monde n’est plus un descendant des Tribus perdues; mais plutôt comme le disent les Puritains “Satan a possédé l’indien jusqu’à ce qu’il devienne pratiquement une bête”. Là où se trouvait le royaume du prêtre Jean, il n’y a plus maintenant que la côte de Guinée, le golfe du Bénin et le passage du Milieu.

A partir de ce moment le concept de race pouvait être inventé

1. Cet article comportera deux parties la première concernera
l’apparition des idées racistes dans l’Espagne de la “limpieza de
sangre”, l’expulsion des Juifs et des Musulmans après 1492, et la
période de transition allant jusqu’aux années 1650 durant laquelle les
Européens ont débattu pour savoir si les peuples du Nouveau Monde
descendaient des Tribus perdues d’Israël; la deuxième partie traitera
de l’apparition du nouveau concept de race proprement dit, qui apparaît
dans les années 1670 lors de la première période des Lumières
anglofrançaises.

2. Pour ne prendre qu’un exemple, le plus important il est vrai avec
celui du prêtre Jeanhistoriquejean.gif
(vide infra) celui du roi Mage noir dépeint dans
les scènes de la Nativité.  » Que le roi Mage africain ait été adopté
dans tout la Germanic dès 1470 est en soi remarquable. Plus
extraordinaire encore est le fait que ce roi noir ait été ensuite
emprunté par toutes les écoles d’artistes importantes de l’Europe
occidentale, quelquefois tout de suite, et au plus tard autour de
1510″. (P.Kaplan, The Rise of the Black Magus in Western Art, Ann
Arbor, l985,p. 112). Ce point de vue est conforté par la présence de
Noirs au Xlllème siècle, à la cour de Frédéric II de Hohenstaufen, le
dernier des empereurs importants du Saint Empire. « Ce penchant pour les
Noirs à la cour de Frédéric n’était pas dû à un caprice particulier,

mauricegrunewald.jpgSoldat romain d’origine égyptienne (Kémèt), Saint Maurice était un Nègre (Son nom vient de Mauron, qui, d’après Isidore, signifie noir, en grec). A la tête de la légion thébaine, il refusa d’exécuter l’ordre de l’empereur romain qui voulait faire massacrer des paysans chrétiens. L’idéologie raciste européenne a blanchi Maurice. Mais la vérité finit toujours par rattraper la falsification historique….

Maurice (Mauritius, « le Maure », le « Noir »), en compagnie d’Erasme. Venu de Kémèt avec sa « Légion Maure », installé à Augaunum vers la fin du IIIe siècle, il s’illustra en refusant d’aider les légionnaires romains à massacrer les chrétiens, ce qui lui valut d’être exécuté. [Peinture de Mathias Grünewald, XVème siècle]

Le 22 septembre 286 vit un spectacle à la fois sublime et épouvantable : une légion romaine entière, général en tête, immolée par un barbare empereur pour n’avoir pas voulu renoncer à leur foi chrétienne. Cette légion était la Légion Thébaine ; ce général était Saint Maurice ; et ce tyran était Maximien.

Alors que les pays européens choisissent de blanchir Saint Maurice, l’Allemagne refuse et le présente sous les traits d’un Nègre. [Cathédrale de Magdebourg]

saintmauricemagdebourg2.jpg

Maurice blanchi par l’idéologie raciste française

La France : « Championne du Monde de la falsification de l’Histoire des Noirs »

saintmauricefaux.jpg
mais c’était une manière de soutenir une prétention des Hohenstaufen à
une souveraineté impériale universelle qui comprendrait « les deux
Ethiopies, le pays des Maures noirs, celui des Parthes, la Syrie
…..Arabie, la Chaldée et même l’ Égypte ». (ibid p.10) Ces prétentions
impériales peuvent paraître ridicules, et appartiennent
incontestablement à l’idéologie des Croisades, mais elles témoignent
que l’universalisme du Saint empire romain reposait sur des chrétiens
et non sur une catégorie inexistante à cette époque de « blancs ».

3. En disant cela on ne prétend pas que les habitants de  » l’occident
chrétien » (concept plus approprié que celui d’Europe à l’époque
médiévale) ne trouvaient pas périodiquement toutes sortes de raisons de
haïr, de tuer, ou d’opprimer des juifs, des musulmans et des « païens »;
on souligne simplement que la division du monde entre chrétiens et
non chrétiens était d’ordre religieux et non d’ordre racial. Dans
l’Espagne du moyen âge ( un des exemples les plus significatifs,
pendant des siècles, de la cohabitation des trois monothéismes, mais
également de l’apparition d’un proloracisme, le premier, au début de
l’ère moderne) chrétiens et musulmans se convertissaient dans un sens
ou dans l’autre suivant les fluctuations de la ligne de front. Les
musulmans réduits en esclavage par les chrétiens durant la Reconquête,
pouvaient au bout d’une ou deux générations devenir des serfs
(C.Verlinden, L’esclavage dans l’Europe médiévale, Gand 1955 p.139 et
suivantes). Le passage de l’esclavage à la servitude a beaucoup fluctué
autour de la péninsule ibérique, mais il a toujours dépendu du rapport
de force entre les maîtres chrétiens et les serfs, indépendamment de
tout critère de race.

http://www.dailymotion.com/video/x7qksl
Les temoignages des historiens romains tels que CLAUDIUS, PLINY,TACTUS et meme JULES CESAR decrivent CERTAINS anciens habitants de la GB
comme NOIRS (MAURI), ETHIOPIOS, CUM NIGRIS GENTIBUS,NIGER, NOIR, DUBH qui est le mot celte pour designer la couleur noire.

MACRICTHIE fait de la Danemark un pays avec une forte population negre, d’ailleurs parmi les vickings qui ont envahi la GB il y avait beaucoup de negres SELON LUI.

David Macricthie , Godffrey Higgins, Churchward, Gerald Massey c’est a dire des chercheurs anglo-saxons du 19 eme siecle sont UNANIMES sur ce fait, ils disent ( Higgins et Massey) meme que les Menhirs et Dolmen ont ete construit par des negro-africains ou negres dravidiens ( les druides sont des pretres dravidiens qui ont apporte les syteme des lettres et la religion en Europe).

Une autre preuve avancee par ces chercheurs c’est que le mode d’enterrement des anciens habitants de la grande bretagne est le meme que celui des anciens negres de Nagada et de Kerma ( soudan) , c’est a dire recroqueville sous une forme foetale dans la tombe avec des objets ( ustensiles etc).

Snori Sturlusson (1179-1241) un Islandais dit a propos de la scandinavie (SVITHJOTH) qu’il a explore a cette epoque:

« Il y a plusieurs tribus et plusieurs dialectes, il y a des geants et des nains, il y a des hommes noirs et plusieurs tribus etranges« 

Il parle aussi de HALDAN THE BLACK qui etait un negre et le 1er roi a avoir unifie la NORVEGE.

Thorhall le vicking noir qui grace a ces talents de navigateurs a decouvert les USA 500 ans avant COLOMB ( Macricthie).

Il y a les memes similitudes entre le dieu scandinave THOR et le dieu SHANGO (niger) selon FROBENIUS….

Macricthie parle de MAGHA DUBH = ROI NOIR pour designer le nom des anciens rois en ECOSSE, Il dit aussi que les ancetres de ces ecossais noirs etaient probablement originaires de l’afrique de l’ouest…

MAGHA etait aussi le titre des rois de l’empire du GHANA.

Macritchie dit que ces negres ont apporte la ceremonie du « sang » Ashanti, la danse maure, la danse du mariage etc.

Pour David Macritchie les noms:

MOORE,MURRAY,MORRISON,MURDOCH,DOUGLAS,MACDUFF,DUFF,MURDHOW,MURDUBH,MORROW,BROWN,MORRIS,FITZ-MORICES, MOUNTMORRICES etc) qui ont des ancetres negro-africains (VENUS AVANT ET APRES LA CONQUETE MUSULMANE).

SOURCES :
Rome et l’Afrique, par Susan Raven
Présence africaine en Europe tôt, éditée par Ivan Van Sertima

Les racines africaines du trône des Rois de France

http://www.dailymotion.com/video/3mDSf92bRtJmTeOS9

ET A PROPOS DE L ECRITURE :( L’ECRITURE AFRIKAINE) dès que vous avez la main cliquer.

mais pour plus d’info allez à la source.

http://www.cwo.com/~lucumi/runoko.html

Une histoire drôle de Blancs qui rêvaient d’un monde sans Noirs circule depuis quelque temps sur internet. Elle est révélatrice des rapports actuels entre frères mélanodermes -Noirs- et leucodermes -Blancs- et révèle la difficulté qu’une société à domination raciale éprouve à reconnaître le génie démontré à son profit par le dominé. Le pire c’est que le dominé, le Noir en l’occurrence, est quelque fois le plus résistant à l’idée que ses œuvres soient d’une valeur au moins égale à celle de l’ancien maître … Une blague légèrement revue par Afrikara, et illustré par Fulele.

inventeurs et savants noir

http://www.dailymotion.com/video/3D497UDinDhZK2Ym5

sans Noirs

Ces Blancs avaient décidé, d’un commun accord, de s’évader vers un monde meilleur. Ils étaient donc passés par un tunnel très sombre pour ressortir dans une sorte de zone nébuleuse au cœur d’une Amérique sans Noirs, où toute trace de leur passage avait disparu. Euphoriques, ils poussèrent un soupir de soulagement. Enfin, se dirent-ils, finis les crimes, la drogue, la violence, le rap, le paradis en live !

Impensable, tous les Nègres ont disparu ! Mais tout à coup, ils furent confrontés à une réalité toute autre. La Nouvelle Amérique n’était plus qu’une vaste terre aride et stérile. Fini les récoltes abondantes, le pays s’était jusque-là nourri sur le prix de la servitude des esclaves noirs dans les champs. esclave.gif

Point de mégalopoles parsemées d’immenses gratte-ciel, et pour cause Alexander Mills, un Noir, avait Amélioré la méthode d’ouverture et de fermeture des portes pour ascenseur et, sans cette invention, il était trop fastidieux de monter et remonter les escaliers. Il n’y avait pratiquement pas d’automobiles, c’était bien l’afro-américain Richard Spikes, qui avait inventé la transmission automatique. Joseph Gammell, autre afro-américain, avait inventé le système de suralimentation pour les moteurs à combustion interne, et Garrett A. MorganGarrett A.Morgan

re-afro-américain [excusez du peu], les feux de circulation ! En outre, le réseau urbain express était devenu denrée rare, son précurseur, le tramway, avait été inventé par un autre Noir, Elbert R. Robinson.

Bien fade était cette Nouvelle Amérique. Quand bien même il y aurait eu des rues où pouvaient circuler automobiles et autres rames ferroviaires express, elles étaient jonchées de papier et de déchets, car Charles Brooks, un Noir, avait inventé la balayeuse motorisée. Pénurie de journaux, de magazines ou de livres, John Love n’avait-il pas inventé le taille-crayon ? William Purvispurvis.jpg la plume à réservoir, et Lee Burridge la machine à écrire, sans compter W. A. Lavalettemedium11septmbre.jpg avec sa nouvelle presse à imprimer. Pas de chance, tous Noirs ! Même si les Américains avaient pu écrire des lettres, des articles et des livres, ils n’auraient pu les faire livrer par la poste, car William Barrywbarry.gif avait inventé l’appareil de timbrage et la machine à oblitérer, William Purvis avait inventé le tampon manuel et Phillip Downing, la boîte aux lettres. Si le gazon portait invariablement ce disgracieux et jaunâtre aspect asséché, c’est que l’inventeur de l’arrosoir mécanique n’était autre que l’africain-américain Joseph Smith, alors que son brother negger John Burr, avait la paternité de la tondeuse à gazon. Sans Noirs, cela devenait un calvaire Blanc ! Et la suite n’a rien à envier aux désillusions déjà enregistrées.

Lorsque les Blancs entrèrent dans leurs maisons, ils trouvèrent que celles-ci étaient mal aérées et mal chauffées. Trois fois hélas, c’était Frederick Jones qui avait inventé l’air climatisé et Alice Parker, la fournaise. De plus, leurs maisons étaient sombres.

Pas étonnant ! Lewis Latimer

avait inventé la lampe électrique; Michael Harvey, la lanterne, et Granville T. Woods, l’interrupteur-régulateur automatique. F… ! les entend t-on hurler d’ici. Pour le reste, leurs habitations étaient crasseuses car c’était Thomas W. Steward qui avait la première lavette mécaniquement de retenue, et Lloyds P. Ray, le porte-poussière. Là encore de bons noirs à qui la civilisation américaine était redevable à vie.

Ces Blancs en quête d’une terre vierge de Noirs allaient-ils trouver du réconfort dans la tenue stricte et le regard tendre de leur progéniture ? Foin de cela, leurs enfants les accueillaient méconnaissables semblables à des kids de ghetto black, pieds nus, débraillés à souhait et cheveux en broussaille. Pouvait-il en être autrement quand on sait que l’inventivité nègre était passée par là ? Jan E. Matzelinger avait inventé la machine à formes pour chaussures, Walter Sammons, le peigne, Sarah Boone, la planche à repasser, et George T. Sampson, la sécheuse à linge.

Las de ces revers inattendus, nos Blancs se résignèrent finalement à casser une croûte question d’oublier ou de faire passer la pilule. Là encore devait s’interposer la main du génie africain des Amériques ! Au grand dam de nos secoués racistes nostalgiques et esclavagistes, mis en appétit par tant d’émotions, la nourriture s’était décomposée car c’était un autre Noir, John Standard, qui avait inventé le réfrigérateur. Et une de plus d’invention ! Sans compter qu’il n’était pas question de noyer son chagrin dans un blues langoureux appuyé sur une rocking chair, cette ultime consolation était restée sur le sol africain, du côté du pays mandingue… Pas un Miles Davis, un Coltrane pour faire rêver nos cols blancs imbus de supériorité raciale. Un tableau de Picasso, un peu d’impressionnisme, d’art contemporain, rien de tout cela, il aurait fallu emprunter à l’art africain pour y arriver… On en sort plus, de ce Monde sans Noirs, plus proche de l’enfer que du paradis.

Il serait mal venu qu’en Europe et en France d’obscurs olibrius envisagent un Monde sans Noirs, non seulement la republik virerait germanophone, car ce sont les soldats africains qui ont préservé l’indépendance de la France contre l’annexion allemande en Alsace-Lorraine et en 1939-45 ; l’énergie serait hors de prix et l’économie bloquée, les matières premières africaines énergétiques provenant du pays des Noirs, Alkebulan l’Afrique. La bibliothèque François Mitterand serait impossible, son ameublement intérieur, décors et chaises confortables n’étant autre que des crachats de la déforestation en Afrique centrale…

Mais arrêtons nous là pour le moment, en pays d’humanisme qui pourrait avoir de telles pensées ? Il est dit, dans les notes de bas de pages de la célèbre blague, que les Blancs revenus au monde habité par les Noirs, déprimés et défaits du Monde Sans Noirs, terre de désolation et d’aridité, croisent des candidats pour le départ vers ce fameux monde… Parmi les chauds partisans de ce deuxième voyage vers la Nouvelle Amérique vierge de Noirs,…des Noirs ! Que pensez-vous que les revenants du Monde Sans Noirs aient pu leur dire ?

Et comme l’avais dit Bob marley« Time will tell » (le temps le dira) !!!

L’AFRIQUE ET LES MATHEMATIQUES

http://www.dailymotion.com/video/1KnyjdYyvuLyyeWT3

Conclusion

Il s´agit de la liberté et de la reconnaissance sociale de réalisation historique.

Image de prévisualisation YouTube

Quand on lit cette petite histoire qui pourrait bien servir à nos enfants à comprendre quel est, en réalité notre tourment, elle peut servir d´excellente introduction pour les rapprocher à l´essentiel de l´existence. Mais la question qui viendra après se devra d´être répondue honnêtement et sincèrement afin que ces jeunes gens ne s´égarent ni ne sous estiment les droits et les devoirs qu´ils ont envers eux-mêmes, envers leur société, et envers la communauté humaine. Car ce qui a été fait à l´homme noir par les hordes islamisantes ou christianisantes, c´était justement lui priver et de son identité culturelle, et lui voler ou lui refuser des fruits de ses efforts en se les appropriant par la violence ou par le list.

Dernièrement je remarquais sur afrikara à propos de l´importance de l´œuvre de Cheikh Anta Diop pour l´Afrique, pour l´homme noir, que cette oeuvre était d´ambition et portée monumentale pour l´histoire, le passé et l´avenir de l´homme noir. Et je doutais fort que bien de gens aient réellement compris la valeur historique de son travail. Parce qu´il nous a rendu notre mémoire et notre histoire ancienne, ce qui fait de nous des êtres existants par nous-mêmes, plutôt que par personne ou culture interposée. Mais qu´il ne fallait pas s´en arrêter là, à contempler. Il fallait employer cette force retrouvée à maîtriser le présent, et à bâtir et prévoir l´avenir, afin que les générations d´enfants noirs qui auront la joie et le plaisir de disserter sur Cheikh Anta Diop puissent dire en conclusion : cet homme n´a pas seulement éparpillé les brumes qui nous empêchaient de voir notre propre ombre du passé, mais il a donne une couleur à l´arc en ciel qui embellit l´horizon clair et déployé de l´homme noir où qu´il soit.

A propos de l´interview que Buata Malela a fait à Aimé Césaire en préparation de l´ouvrage collectif : «Esclaves noirs, maître blancs » à Fort-de-France en décembre 2004, lorsque Aimé Césaire précise : « Ce crime est avant tout une affaire morale et sociale », sur le même site, je disait :

J´ai toujours défendu la thèse selon laquelle tous les crimes commis envers la race noire par la blanche n´était pas seulement de valeur pécuniaire, que ces actes immondes avaient aussi un caractère moral et éthique injurieux et je suis heureux que le grand Aimé Césaire soit de mon avis. Et c´est un grand moment pour moi, parce qu´il prouve qu´entre son jugement moral et le mien qui sanctionne la génération suivante, ce jugement a les mêmes fondement moraux et c´est apaisant et heureux. Et du fait que moi je suis africain et lui français issu des turpitudes françaises honteuses ne me renforce que d´autant plus dans mes convictions et nous rapproche tout deux à la même source éthique et morale. Cette interview révèle encore une autre vérité: il a compris qu´entre les africains et les noirs issus de l´esclavage, il y avait un lien commun que l´esclavagiste et le colonialiste avaient essayé de rayer de la mémoire des noirs français (ou anglais, ou américains) en leur faisant croire qu´ils étaient meilleurs, civilisés parce qu´ils s´aliénaient volontairement et que ceux qui étaient en Afrique, c´étaient de sauvages. Diviser pour régner. Et les plus idiots s´y laissèrent prendre, à ce piège idiot. Aujourd’hui´hui encore les séquelle de cette idiotie se rencontre dans le Web, chez les immigrés illuminés, dans une jeunesse noire abâtardie, sans idéal et sans orientation qu´on avait gavé, des années durant de scolarité métropolitaine que le nègre était un être inférieur, sans histoire, sans culture et que ceux qui avaient fait l´esclavage, pillé, violé, massacré au nom du christianisme et au nom de la race blanche étaient des héros. Et que eux, du fait de leur aliénation et leur appartenance à la métropole, étaient civilisés, de bons nègres. Cette ignominie! Ce machiavélisme

Musengeshi Katata

Muntu wa Bantu, Bantu wa Muntu

munkodinkonko@aol.com

http://video.google.com/videoplay?docid=-597632807289197932

La plupart de documents historiques ont été falsifiés. Pourquoi ça?

http://www.dailymotion.com/video/5Pho4W81pSMlRi11B

http://www.dailymotion.com/video/3hIAoU6dUXjAMiWAV

http://www.dailymotion.com/video/2HVMQhwUQPGVVeHVf

Image de prévisualisation YouTube

7Rojah7

Pourquoi le système éducatif occidental est inapproprié pour les enfants d’origine africaine cliquer ici

http://www.dailymotion.com/video/x6392h

fleche08224.gif



40 commentaires pour « CE QUE NOUS DEVEZ APPRENDRE A VOS ENFANTS »

1 2
  1.  
    7 juin, 2007 | 23:14
     

    mais pourquoi existe-t-il toujours ce conflit sur la couleur de peau des égyptiens(anciens) alors que même les grands historiens et philosophes occidentaux reconnaissent que ce sont des Noirs? l’absurdité de l’homme à toujours vouloir s’accaparer le monopole de la civilisation le tuera….

    Répondre

  2.  
    yullens
    18 juin, 2007 | 12:41
     

    impressionnant

    Répondre

  3.  
    anonyme
    19 juin, 2007 | 18:38
     

    quel est donc l’interet de savoir si les egyptiens anciens etaient blancs ou noirs ? la reconaissance changera t elle l’histoire ? je n’en ai pas l’impression….il me semble que bien des choses dans le vie d’un homme (blanc ou noir d’ailleurs) sont beaucoup plus importantes que ça…..la recherche de son propre bonheur par exemple.

    Répondre

  4.  
    19 juin, 2007 | 18:47
     

    Anonyme, je te rappelle tout d’abord que l’homme dépend de son passé! c’est grâce au passé de tout un chacun que son présent se fait!(d’une manière ou d’une autre!)alors savoir qui on est, savoir qui sont ses ancêtres et savoir ce qu’on était , tout cela détermine incontestablement ce que l’on peut être dans le présent ou l’ambition que l’on peut avoir dans le présent; dans le but de façonner les sentiers l’avenir!!! reconnaître que les Egyptiens anciens étaient des Noirs changera tout! en effet, avec les questions culturelles, scientifiques philosophiques et surtout concernant la suprématie d’une race sur une autre, il faut déterminer et savoir le passé pour se prononcer sur ces questions! les occidentaux se basent sur leurs grands philosophes, savants et autres afin de s’affirmer comme étant les maitres du monde! ils se disent porteurs de la « civilisation » , ce au détriment des autres peuples ! si les Afrikains parviennent à prouver que les Egyptiens étaient Noirs, cela remettre en cause toutes les théories raciales et racistes des Occidentaux qui consistent à dire que les Noirs sont des « animaux, des idiots et qu’ils n’ont jamais été capables de créer, de construire, de réfléchir! car les anciens égyptiens étaient les « berceurs de l’humanité, et humanité avec un grand H! alors si l’on parveint à reconnaitre que des Noirs ont été à l’origine de la plus grandes civilisation de ce monde(égyptienne) cela veut dire que les occidentaux se replient dans un coccon d’escroquerie intellectuelle! de surcroit, il n’est plus remis en doute le fait que les plus grands philosophes et mathématiciens occidentaux et autres sont venus volontairement et délibéremment dérober le savoir Kémite, donc Noir!!
    alors tu me parles de choses importantes dans la vie d’un homme qui serait plus important que son passé(et tu parles de recherche de son propore bonheur)!le bonheur ne consiste-t-il pas à reconnaitre que furent nos ancêtres? imagine que tu apprends à l’instant que tu es le descendant d’un grand roi de france, alors que tu l’ignorais, comment réagirais tu?( réfléchis-y!)
    connais toi toi meme, connais ton passé afin de mieux aborder ton présent! et les Noirs ont tout intérêt à connaitre leur passé, car l’aliénation dont ils ont été victime a fait d’eux de simples animaux inintelligibles!

    Répondre

  5.  
    19 juin, 2007 | 19:01
     

    et je te rappelle que c’est en grande partie à cause de cette question sur le passé de l’humanité qu’il ya des conflits dans ce monde!! le terrorisme actuel en est la preuve!

    Répondre

  6.  
    Buesso
    19 juin, 2007 | 19:32
     

    Cher Anonyme
    Ca m’étonne que les gens pensent que le passé parce qu’il est passé doit forcement être truffé de mensonges et qu’est-ce que cela peut bien faire c’est du passé. Je pense pour ma part que pour mieux appréhender son avenir, pour se sentir confiant en avançant vers l’avenir, les hommes ont besoin de connaître leur passé et cela revient à dire leur vrai passé. pourquoi crois-tu que certains enfants adoptés qui ne connaissent rein de leur vrai parents les cherchent tout de même après tant d’années passées? c’est parce que qu’on le veuille ou non on a besoin d’être fier de son passé, de se sentir fier quand on se retourne vers son passé . Nos enfants ont le droit de savoir que leur ancêtres étaient des noirs, tout comme les enfants européens sont fier de se reférer à la grèce antique(penses-tu que si aujourd’hui on affirmait que les grecs étaient noirs, on le laisserait passé? Non. Alors nos enfants et nous même avons besoin de savoir que nos ancêtres ne se baladaient pas à poil, ne se limitaient pas qu’à grimper sur les arbres…. Oui il est nécessaire de marteler que les anciens égyptiens étaient des kamits(noir charbon) et aussi qu’ils ont tout apporter au monde. c’est pour le salut du kemit à qui on a marteler qu’il n’étaient bon à rien. Si l’europe pour expliquer sa civilisation se tourne vers la civilisation Grèque et romaine, l’afrik elle se tourne vers l’Egypte antique.

    Répondre

  7.  
    24 juin, 2007 | 12:37
     

    Impressionant c’est clair, bravo pour ton travail de regroupement d’information, c’est vraiment du bon travail. ;)

    Répondre

  8.  
    24 juin, 2007 | 14:23
     

    Bravo fulele pour ce travail colossal, j’ai beaucoup apprécié.

    Dernière publication sur Esquisses Immatures - Maria Lourenço : Humeurs

    Répondre

  9.  
    24 juin, 2007 | 16:57
     

    Suite à ton topic ouvert aujourd’hui, je suis venu lire ton article. Je connaissais un peu l’histoire du Soudan, Ethiopie et Egypte mais pas avec autant de détails. Je n’admettais pas non plus la transcription occidentale de ces périodes de l’histoire de l’humanité.

    Un travail louable par sa richesse en informations et récoupements. Bravo Fulele.

    Dommage que la jeunesse africaine n’en prend pas totalement conscience pour arrêter de courir derrière l’occident pour lui ressembler… Plus grave, encore! Dommage que les « roitelets », mis en places par les puissances occidentales, et bouffeurs de dollars et de mercedes, n’en prennent pas conscience pour finir avec leur esclavage moderne au détriment de leur peuple…

    L’Afrique est un continent riche. Riche en histoire, riche en ressources naturelles et en ressources humaines mais c’est un continent qui est tenu à la disposition des voraces de la mondialisation par ces « Petits Rois-traîtres », gracement soudoyés.

    Amicalement;

    Nono

    Répondre

  10.  
    24 juin, 2007 | 17:17
     

    Nono tu as tous dis je n’ai rien à rajouter et je te remercie pour ton commentaire.

    Répondre

  11.  
    24 juin, 2007 | 20:07
     

    bonjour Fulele et tout le monde! je suis admirative devant ce beau travail! vraiment chapeau bas!
    je ne doute à aucun moment que l’occident s’est approprié des faits historiques..complexe d’infériorité..?!
    je suis Noah dans l’idée regrettable que la jeunesse africaine, et d’autres civilations d’ailleurs!, veille tant imité la culture occidentale..la richesse matérielle n’est rien à coté de celle humaine qui puisse sa source entre autre dans la culture et l’histoire de chacun.
    Dieu a dit « J’ai créé des communautés pour que vous vous entre connaissiez », on gagne tellement à apprendre de l’Autre..
    quand on pense que la peau a une épaisseur d’un micro millillème de millimètre!
    continu ton travail Fulele!

    Répondre

  12.  
    24 juin, 2007 | 20:13
     

    comme l’a dit le grand homme de science C.anta Diop: » aspirons au triomphe de la notion d’ espèce humaine dans les esprits et dans les consciences, de sorte que l’histoire de telle ou telle race s’efface devant celle de l’homme tout court. »
    merci Nourelhouda pour ton commentaire.

    Répondre

  13.  
    BANTUKELANI
    26 juillet, 2007 | 21:33
     

    FELICTATION POUR CE POSTE! BK DE SAVOIR!!

    Répondre

  14.  
    H'Brown
    3 août, 2007 | 21:50
     

    sincèrement bravo pour tout ce travail!!!c’est prodigieux et ça donne envie de vivre et de renaître à nouveau! fier d’être Kémite!!!

    Répondre

  15.  
    Simon JM
    10 août, 2007 | 22:28
     

    Vous savez, il est facile de spéculer. D.ieu seul connaît la vérité. Il est certain qu’il y avait des personnes à la peau claire et d’autres à la peau sombre, en ancienne Egypte. Mais, voyez-vous, tous ensemble, nous devons faire face à l’avenir : surpopulation, destruction de la nature, problèmes d’eau… Et, il est certain que les personnes « noires » ont été et sont encore victimes d’injustice et de discrimination raciale. Maintenant, sachez qu’il y a des « blancs », comme moi, qui en ont marre de supporter un monde stupide. J’aime la diversité. Il est temps que le monde change. Soit on change soit il n’y aura plus d’humanité, qui sait ?

    Répondre

  16.  
    11 août, 2007 | 14:16
     

    « Vous savez, il est facile de spéculer. Dieu seul connaît la vérité » qu’est-ce que Dieu vient faire là. Il n’est ici question que de faits historiques et non de croyance.
    la question n’est pas de savoir s’il y’a eu ou non des gens à la peau blanche en ancienne Egypte le fait est que ces personnes à la peau blanche que l’on appelle aujourd’hui égyptien ont leurs ancêtres qui arrivent à kemet(ancienne égypte) au 7ème siècle et cela fait des millénaires déjà que les pyramides et tout ce qui fait la grandeur de kemet a été bâtie.
    donc quand les gens à la peau blanche arrivent c’est pour détruire, piller et réduire en esclavage.
    l’injustice et la discrimination raciale ne sont pas propres à l’Afrique alors faite le point avec vos semblables.
    vous avez dit : « J’aime la diversité » très bien, moi aussi et je regrette que ce soit une minorité en occident qui le revendique dans les actes. Mais cela fait de vous individuellement une personne fréquentable.
    (LA FRANCE A VOTER POUR UN HOMME QUI OSE INSULTER LES AFRIKAINS SUR LEUR TERRE)
    Qu’en dites-vous?
    http://fulele.unblog.fr/sarkozy/

    « Soit on change soit il n’y aura plus d’humanité », soit l’occident change son rapport avec le reste du monde qu’il nomme « tiers monde » soit il sera considéré comme ennemie de l’Humain.

    FEVAA

    Répondre

  17.  
    montou
    2 septembre, 2007 | 14:11
     

    hotep ! ton travail est un beau resumé fort pedagogique ! il conviendrait bien à nos jeunes collegiens et meme lycéens, pour leur ouvrir l’appetit sur la quete de leur veritable histoire.
    ankh oudjat seneb

    Répondre

  18.  
    2 septembre, 2007 | 17:22
     

    Merci mon frère .
    Fevaa!

    Répondre

  19.  
    HERITIER
    30 septembre, 2008 | 2:16
     

    EXCELLENT!!!!!! JE PENSE QUE L’ON DEVRAI REFORMAER LE PROGRAMME DU COURS D’HISTOIRE DE NOS PAYS EN AFRIQUE. DE NOUVEAU LIVRE DOIVENT ETRE EDITE. JE PROPOSE UN COURS EN 3 CHAPITRE: 1. UN COURS SUR L’HISTOIRE DE SON PROPRE PAYS 2.UN COURS SUR L’HISTOIRE DU CONTINENT AFRICAINS 3. UN SURVOLE DE L’HISTOIRE DU RESTE DU MONDE. EN APPRENNANT A NOS CADETS NOTRE HISTOIRE DES LE BERCEAU, ON RENDRA NOTRE PEUPLE PLUS FORT, DONC PLUS EN MESURE DE CONTESTER CE QUE LES EUROPEENS NOUS IMPOSENT.

    Répondre

  20.  
    30 septembre, 2008 | 9:38
     

    En effet Heritier il est temps qu’en afrique nous n’ayant plus des programes calqués sur ceux de la france en particulier. On france rien n’est fait sur l’histoire des peuples d’afrique et c’est normal car le but est de laisser entendre que l’afrique n’a pas participé au processus de civilisation. Mais nous , nous ne sommes pas obligé d’enseigner cela à nos enfants, d’autant plus que nous savons que c’est faux.

    Répondre

1 2

Laisser un commentaire