DEUX POIDS DEUX MESURES

LIBERTE EGALITE FRATERNITE?

http://www.dailymotion.com/video/x3khwj

2 poids 2 mesures

http://www.dailymotion.com/video/x3khwj

 

LA HONTE !!! VIVE LA JUSTICE FRANCAISE

Media Tropical, débat sur la condamnation du Fara Kémi Séba : Fari, Dieudo et d’autres sont invités sur le plateau

http://www.dailymotion.com/video/1pCrz13R90K6D8tOz

Paris, le 28 octobre 2007,

Kemi Seba, le procès: vice de procédure et non-lieu

Selon le compte-rendu AFP du procès du 26 octobre dernier, le procureur Sandrine Halimi-Uzan a requis 5 mois de prison ferme ainsi qu’une amende de 10.000 euros et une privation des droits civiques d’une durée de cinq ans.
Le procureur a aussi dénoncé « des références bibliques manipulées, tronquées ».

Après toute l’émotion médiatique suscitée par l’assassinat du jeune Halimi, nous considérons que dans le procès d’antisémitisme qui est fait au jeune Kémi Seba, Madame le Procureur Sandrine Halimi-Uzan ne peut représenter sereinement la Justice française. Car dans ce genre de procès, il est nécessaire et indispensable que ceux qui jugent soient dépourvus de tout lien proche ou lointain, supposé ou avéré, tant avec le présumé coupable qu’avec la présumée victime.
Les Noirs ont encore dans leur mémoire collective les tribunaux composés uniquement de Blancs racistes qui les condamnaient systématiquement, sous l’esclavage, sous la colonisation, sous l’apartheid, sous la ségrégation.

Rappelons que dans l’affaire dite « du gang des barbares », contrairement à ce qui a été affirmé en boucle par les médias et les politiques, les victimes n’étaient pas juives pour la plupart; seulement une victime sur quatre (1/4) était juive, les trois quart (3/4) des victimes n’étaient pas juives.

Quand Madame le procureur dénonce « des références bibliques manipulées, tronquées », elle démontre tout simplement que ce procès n’a pas lieu d’être. Il s’agit d’un débat de Religion et d’Histoire. Et dans une société qui se dit laïque, moderne et démocratique, ce débat ne peut se tenir dans l’enceinte d’un tribunal; à moins de vouloir l’étouffer.

Peut-on raisonnablement traiter devant un tribunal toute la Thora, toute la Bible ou tout le Coran ?
Comment peut-on interpréter le passage suivant de l’ancien Testament:
Exode 4, verset 21 à 23:
(21) L’Éternel dit à Moïse: En partant pour retourner en Égypte, vois tous les prodiges que je mets en ta main: tu les feras devant Pharaon. Et moi, j’endurcirai son cœur [à Pharaon], et il ne laissera point aller le peuple.
(22)Tu diras à Pharaon: Ainsi parle l’Éternel: Israël est mon fils, mon premier-né.
(23) Je t’avais dis: « Laisse aller mon fils, pour qu’il me serve »;
puisque tu refuses de le laisser aller, voici, je ferai périr ton fils, ton premier-né.

Il apparaît clairement que « l’Éternel » a rendu méchant le Pharaon, qui n’était donc pas méchant!
Et cela a servi de prétexte à « l’Éternel » pour faire périr le premier-né (qui dans ces versets correspond à un peuple, comme Israël, son premier-né)
Comment réagit le procureur à l’ancien Testament qui prétend que les Juifs étaient esclaves en Égypte alors que les scientifiques de tout bord, y compris des Israéliens juifs, ont largement démontré que c’est faux ?
Condamner la croyance ?
Interdire l’Histoire ?
La seule issue de ce procès est un non-lieu!

Gilbert Léonard

jugez par vous même.

Image de prévisualisation YouTube

Mme seba s’exprime

http://www.dailymotion.com/video/7M2saDr4rmJxG8pvp

Sources: à écouter sur:

Condamnation de Kémi Séba : Réaction de Dieudonné

http://www.thotep.com/article.php3?id_article=232

Condamnation de Kémi Séba : explications de Fari son porte parole.

http://www.thotep.com/article.php3?id_article=231

Arrestation de Kémi Seba, maître Ismael Diouf clarifie les faits !!!

http://www.thotep.com/article.php3?id_article=230

Paris, le 10 février 2007

La série des dérapages communautaristes de la justice en France s’est
accentuée cette fin de semaine.Dans un jugement en comparution immédiate pour outrage à agents et
propos antisémites [d’ailleurs non corroborés par les nombreuses vidéos
des médias pourtant officielles], Kemi Seba et deux de ses
collaborateurs ont été condamnés à des peines de un à deux mois de
prison ferme.

On se rappelle que les agresseurs sionistes de Dieudonné en Martinique
qui avaient longuement prémédité leurs crimes n’avaient écopé que d’un
mois de prison ferme,

*Les propos du procureur* selon lequel « /*Le sionisme a une histoire
héroique et romantique*/ » sont significatifs du niveau de dérapage
communautariste de la justice en France.
Le procureur prend une posture idéologique,
Des journalistes ont été entendus comme témoins à charge.
Après l’intervention du Ministre de l »Intérieur dans les affaires de la
justice [les caricatures], le bruit des bottes que certains avaient
oublié se fait de plus en plus fort.

KEMI SEBA PRISONNIER POLITIQUE DE SARKOZY

Nous sommes fin janvier 2002, l’association « Conscience Noire » organise
une
rencontre avec les anciens durant laquelle je présente mon ouvrage
« Moïse
l’Africain », dans l’auditoire se trouve un jeune d’une intelligence
remarquable par ses questions « frère Stéllio » membre de la Nation of
Islam à
l’époque (en février 2002 je fondais l’association Kamitik et son
site).

En décembre 2002 « frère Stellio » avec quelques frères (Joce, Evans,
Raheem)
fondèrent le PARTI KEMITE dans le but de défendre le peuple kémite
(Noir)
face aux injustices et notamment « les bavures policières » fort
nombreuses à
l’époque.

Vers le mois de février 2004 je rejoignais le PARTI KEMITE en tant que
responsable culturel, mais c’est en Aout 2004 avec la marche pour le
petit
Ibrahim DIAKITE (7 ans) tué par un policier que le PARTI KEMITE et son
porte
parole Kémi SEBA furent médiatisés.

Avec le PARTI KEMITE, pour la première fois en France notre peuple ne
comptait plus sur les autres pour sa défense et se prenait en main,
c’était
une véritable révolution due à la rencontre de deux esprits brillants
unis
dans une même foi en ATONA le Dieu Unique.

Bien évidemment, tous ne partagèrent pas cette foi et surtout la
prophétie
sur la venue d’un bon Pharaon (Fara), d’un Sauveur (KuRYSoT) et en
décembre
2004 le frère Kémi SEBA fonda la TRIBU KA qui n’est plus à présenter.

A cause des divergences entre Kémi SEBA et moi-même, j’ai décidé de ne
pas
suivre la TRIBU KA et de travailler de mon côté comme auparavant, ce
qui fit
croire à certains que nous étions en froid. Mais comme je le dis
souvent
Kémi SEBA et moi, sommes d’accord sur le fond, c’est uniquement sur les
détails qu’il y a divergence.

Dans les médias nous avons tous entendu parler de Kémi SEBA et les
accusations portées à son encontre, uniquement parce qu’il réclame la
JUSTICE pour son peuple et non deux poids deux mesures.

Pourquoi, lorsqu’on touche à un juif on touche à la République, mais
lorsqu’on ‘tabasse’ un Noir : DIEUDONNE à la Martinique en proférant
des
insultes racistes (et en France aussi avec ses enfants), ou encore deux
éboueurs Noirs, la République n’est pas touchée ? Pourquoi cette
diabolisation de Kémi SEBA et des Noirs en général ?

Parce que Kémi SEBA profitant de sa médiatisation a mis le doigt là où
ça
fait mal, alors ceux qui ont senti le danger surtout après les émeutes
de
novembre 2005 ont décidé de l’éliminer d’une façon ou d’une autre.

C’est ainsi, que croyant que j’étais en désaccord avec Kémi SEBA j’ai
été
contacté par des « pseudos journalistes » afin de discréditer le FARA,
bien
évidemment je ne mange pas de ce pain là et j’ai refusé tout en
avertissant
Kémi SEBA par l’intermédiaire d’un ami commun.

Je me rappelle tout particulièrement en juin 2006 « d’un journaliste »
qui au
départ faisait mine de s’intéresser à mes recherches, mais qui en fin
de
compte voulait me soutirer des renseignements sur Kémi SEBA pour un
livre
qui ne devait pas sortir avant février 2007 me dit-il, sur ordre du
ministère de l’intérieur.

Voyant, qu’il ne pouvait rien retirer de moi, il mit fin à notre
rendez-vous
précipitamment et je n’entendis plus parler de lui, ni de sa commande
du
cdrom de mon livre « La véritable Bible de Moïse » qu’il avait réservé.

Le 26 novembre 2006 lors d’un meeting organisé par Kémi SEBA en ma
compagnie
et celle de Doumbi FAKOLY, à ma grande surprise je vis ce « journaliste »
et
fis part à Kémi SEBA de mes soupçons à son égard.

Le 23 janvier 2007, le Fara Kémi SEBA me rendit hommage ainsi qu’à son
porte-parole le Fari TAHARKA clouant ainsi le bec à tous ceux qui
pensaient
que nous étions brouillés.

La réaction ne se fit pas attendre, le 24 janvier 2007 j’ai reçu à
00h42 un
mail insultant de la part de quelqu’un qui voulait se faire passer pour
Kémi
SEBA, afin de le discréditer et semer la zizanie entre nous.

Bien évidemment, cela n’a pas fonctionné car je connais très bien Kémi
SEBA
et je lui transférai ce mail afin qu’il puisse faire ses propres
recherches
à l’aide de l’adresse IP (de mon côté j’ai pu me rendre compte que ce
mail
venait d’un serveur à Columbia University).

Au vue de ces éléments, il est clair que l’arrestation de Kémi SEBA
était
programmée depuis longtemps, ce qui explique sa comparution immédiate
pour
des motifs plus que douteux et cette parodie de justice dans un pays
qui se
veut la patrie des droits de l’homme.

Si j’ai décidé de rendre publique ces faits connus par un petit nombre
et
prendre aussi des risques, c’est parce que Kémi SEBA vaut la peine
qu’on
prenne ces risques pour lui, d’autant plus que je crois sincèrement que
sa
vie est en danger dans cette prison. Ce ne sera pas le premier Noir à
mourir
étrangement dans les prisons françaises.

Pierre NILLON
12.02.07

Lettre du Fara KEMI SEBA à tous ses frères et sympathisants

Depuis le centre pénitencier de Bois d’Arcy

Ankh oudjat seneb à tous mes frères et sœurs et salutation à tous mes autres sympathisants d’où qu’ils viennent. Comme vous le savez j’ai eu droit, suite à la conférence que je devais tenir à Chartres, à une arrestation puis à un procès expéditif effectué par la juge (Michel Trioux) et le procureur de la République(Bruno Revel) sous l’impulsion des autorités étatiques.

Ces derniers ont voulu me mettre à l’ombre pensant que la prison m’empêcherait de délivrer mon message de dignité. Comme vous vous en doutez ce n’est pas une décision raciste, négrophobe guidée sans nul doute par les officines sionistes qui nous empêcheront de mener à bien notre mission.

Ca va bientôt faire 8 ans de cela que j’ai débuté mon combat pour le peuple et contre les impérialistes (dont vous connaissez tous le nom…) et mon expérience du terrain, me fait comprendre que l’endroit où je suis incarcéré (avec mon porte parole Héry Séchat, et mon garde du corps Konga) était un passage pour toutes personnes se battant pour la liberté.

N’ayant tué ou volé personne, je ne regrette rien, si ce n’est de pas être au côté de ma femme et mon bébé de 4 mois, mais c’est le prix à payer de la dignité.

J’aurai pu faire comme tant d’hommes et de femmes se mentant à eux même lorsqu’ils proclament se battrent pour leur peuple tout en refusant de prendre des risques, ou pire encore, refuser de ne pas attaquer le véritable ennemi.

Mon incarcération politique atteste de la PERTINENCE de mon action. Je n’ai jamais vu une guerre où l’oppresseur faisait des cadeaux à l’opprimé. Et dites vous bien que si cadeau il y’a c’est que l’opprimé est en réalité Acheté.

Le combat continu, et bien évidement « Génération Kémi Séba »mène plus que jamais son combat, travaillant de son mieux en attendant ma sortie.

Cette organisation compte en ses rangs des individus d’une valeur que je sais qu’ils feront en sorte que cette attaque politique nous visant n’aura pas pour effet de paralyser le combat.

A ma grande surprise, beaucoup, de détenus connaissent mon combat, et m’apprécient, car la prison permet bien souvent d’étudier les rouages occultes de ce système, et donc de ne pas suivre aveuglément les médias.

« Le prix de la dignité »

Comme je l’ai déclaré en plein procès, mon peuple à connu les chaînes pendant 5 siècles, ce n’est donc pas une peine de prison, quelle qu’en soit la durée, qui m’empêchera de faire ce dont pourquoi je suis né.

J’ai commencé un combat, et je le finirai.

Il en va de même pour mes amis et frères, Héry Séchat (esprit brillant qui prépare sa thèse…) et le frère Konga (homme d’une rare bravoure) qui je le sais, sortiront encore plus déterminé qu’à l’arrivée.

Enfin sachez mes frères et sœurs que je vous aime, et que c’est pour cette raison que je suis en prison.

Et comme je l’ai dit tout au long de cette lettre, c’est le prix à payer pour la reconstruction de notre nation.

PS : Même si elle sait déjà, dites à ma femme que je l’aime comme je n’ai jamais aimé de ma vie. Je suis pressé de pouvoir (malgré cette guerre) revoir ma petite fille de 4 mois, et mon beau-fils. Merci.

message d’un internaute sur le site afrikara.com

Taubira et Tapie étaient dans le même parti politique.
Ce même parti,s’est opposé à la candidature de Taubira.

Aujourd’hui,Tapie soutient Sarkozy.
Taubira a rejoint Ségolen.

Le Fara Kémi Séba et deux autres Membres de GKS,ont été jeté en prison!
Un procés stalinien,voilà dans quel contexte ont été jugé les Trois Membres de GKS.

Le Pen dit que la Martinique et la Guadeloupe appartiennent encore aux Békés.

Afrikara fait un article sur le voyage de Ségolen en Martinique alors que cette derniére est allée sérrer les mains des Békés.

Aujourd’hui,certains parmis les Kamits(Noirs,Négres,Métisses),rient,boivent et chantent car Trois Membres de GKS ont été jeté en prison!

Mais demain,sachez que vous aurez vous aussi droit à des procés staliniens!

Voyez comment le Kémit Kelman a été remercié!
Il pensait avoir un poste et pourtant rien…

Ceux qui aujourd’hui se taisent alors que le Fara Kémi Séba et les deux autres Membres de GKS,n’ont rien fait,doivent savoir que nous sommes dans le même bâteau!

Croire que les mindélé font une différence entre les Kémits,c’est se trompé et marcher vers un destin macabre.

Pour finir,avant 1940,certains Juifs allaient jusqu’à changer de noms,ils allaient jusqu’à rejeter le judaïsme.
Ces Juifs,ont finit en chambres à gaz ou dans des camps de concentration!
Paris, le 10 février 2007

La série des dérapages communautaristes de la justice en France s’est
accentuée cette fin de semaine.Dans un jugement en comparution immédiate pour outrage à agents et
propos antisémites [d’ailleurs non corroborés par les nombreuses vidéos
des médias pourtant officielles], Kemi Seba et deux de ses
collaborateurs ont été condamnés à des peines de un à deux mois de
prison ferme.

On se rappelle que les agresseurs sionistes de Dieudonné en Martinique
qui avaient longuement prémédité leurs crimes n’avaient écopé que d’un
mois de prison ferme,

*Les propos du procureur* selon lequel « /*Le sionisme a une histoire
héroique et romantique*/ » sont significatifs du niveau de dérapage
communautariste de la justice en France.
Le procureur prend une posture idéologique,
Des journalistes ont été entendus comme témoins à charge.
Après l’intervention du Ministre de l »Intérieur dans les affaires de la
justice [les caricatures], le bruit des bottes que certains avaient
oublié se fait de plus en plus fort.

Ce weekend sera gravée dans l’histoire de France.
Alors que les tribunaux parisiens réclament, avec le soutien de toute
la
classe politique et médiatique, la liberté d’opinion pour des
journalistes,
Le droit à la résistance et la liberté d’opinion ont été une fois de
plus refusés à une frange de la population qui ne cesse de réclamer
justice.
Ce weekend , une frange de la population a compris que la Justice en
France n’est pas libre et qu’elle est à géométrie variable.

Gilbert Léonard

PS:
voir les révélations de Jacques Chirac sur les méfaits de la
colonisation sur l’Afrique.
(Entretien de Jacques Chirac avec Pierre PEAN)
AFP
http://fr.news.yahoo.com/10022007/202/chirac-fend-l-armure-dans-un-livre-entretien-avec-pierre.html
dont extraits:

/Le président aborde, pour la critiquer violemment, la colonisation.
Evoquant les Africains, il assure qu’ »après leur avoir volé leur
culture, on leur a volé leurs ressources, leurs matières premières en
se
servant de leur main-d’oeuvre locale. On leur a tout piqué et on a
répété qu’ils n’étaient bons à rien. Maintenant, c’est la dernière
étape
: on leur pique leurs intelligences en leur distribuant des bourses, et
on persiste à dire de ceux qui restent : +ces Nègres ne sont décidément
bon à rien+ »./

La milice privée d’Alain Finkielkraut arrétée par la police. Le communautarisme grouille à rue des rosiers.

Dominique Bertinotti, le maire du 4e arrondissement, est interrogée sur les événements qui ont eu lieu il y a

quinze jours dans la rue des Rosiers. Responsable, elle reprendra immédiatement le journaliste qui présente

l’agression dont a été victime un éboueur mauritanien comme un  » petit affrontement  ». Elle revient ensuite sur

les interpellations de dimanche dernier, toujours rue des Rosiers : peut-être des membres du service d’ordre d’Alain Finkielkraut.

Il est étonnant que Sarko,et tout les organisme anti raciste n’ai même pas été rencontrer les victimes.

http://www.dailymotion.com/video/48HEMCw7gmPZ472Qz

Diabolisation, hypocrisie et lynchage ( auteur martiniquaise)

http://video.google.com/videoplay?docid=-692053401502745412

http://www.dailymotion.com/video/1HNdkA4kTvpRk8uuE

http://www.dailymotion.com/video/2p8SzT6CCfVMa8uXO

 
Colonialisme: Peut-on parler de l’oeuvre positive du nazisme ?
Edité le 23 février 2007

 


Le 23 février 2005, les députés et les sénateurs français votaient la loi n° 2005-158 du 23 février 2005 portant reconnaissance de la Nation et contribution nationale en faveur des Français rapatriés.
Introduite par un amendement du député UMP Christian Vanneste, proche de Nicolas Sarközy de Nagy Bocsa, la loi avait recueilli les votes des députés socialistes et communistes, puis près de 64% des français l’avaient plébiscité selon un sondage CSA-Le Figaro réalisé le 30 novembre 2005.
2 ans après la parution de cette loi, la première à faire une apologie officielle des crimes de l’Etat français, la rédaction du MNH a souhaité revenir sur les motivations qui ont animé les parlementaires.Les articles particulièrement controversés de cette loi
Dans son article 1, la loi stipule que « La Nation exprime sa reconnaissance aux femmes et aux hommes qui ont participé à l’œuvre accomplie par la France dans les anciens départements français d’Algérie, au Maroc, en Tunisie et en Indochine ainsi que dans les territoires placés antérieurement sous la souveraineté française. ».
Ensuite, dans son article 4, le législateur demande que « les programmes scolaires reconnaissent en particulier le rôle positif de la présence française outre-mer, notamment en Afrique du Nord et accordent à l’histoire et aux sacrifices des combattants de l’armée française issus de ces territoires la place éminente à laquelle ils ont droit ».Enfin, la loi fixe dans son article 13 les modalités d’indemnisation des tortionnaires et autres terroristes de l’OAS qui pouvaient ainsi se prévaloir du « bénéfice d’une indemnisation forfaitaire […] qui n’aurait pas le caractère de revenu pour l’assiette des impôts et taxes recouvrés au profit de l’État ou des collectivités territoriales. Un décret en Conseil d’État détermine le montant de cette indemnité qui tient compte notamment de la durée d’inactivité justifiée ainsi que les modalités de versement de cette allocation ».
En clair, l’Etat ouvrait un guichet pour dédommager les bourreaux qui ont rendu service à la patrie.
L’article 4 avait suscité de nombreuses critiques, non seulement des communautés originaires des ex-colonies, mais aussi de nombreux historiens et enseignants tels que les initiateurs de la pétition « Colonisation : non à l’enseignement d’une histoire officielle ».
Ce lever de bouclier fut aussi l’occasion pour 19 historiens du comité « Liberté pour l’histoire » de demander l’abrogation de toutes les lois « historiques », à savoir la loi Gayssot sur les crimes nazis ; la loi Taubira sur les crimes odieux des traites négrières et de l’esclavage des Noirs ; la loi portant reconnaissance du génocide arménien et bien sûr la loi du 23 février 2005.
Les 19 historiens affirmaient ainsi que ces lois avaient restreint la liberté d’exercer leur métier et instauré des dogmes, des interdits sur la révélation des faits historiques.
D’autres parlementaires, dont Christiane Taubira, avaient dénoncé cette loi, la qualifiant de loi « désastreuse » et « clientéliste » qui faisait l’impasse sur le Code de l’indigénat ou le travail forcé.

Les autres articles de la loi
Cette loi, qui visait surtout à redorer l’image d’une France esclavagiste et colonialiste, devait aussi permettre à ses auteurs de s’attirer les bonnes grâces de l’électorat harki. En effet, Christian Vanneste avait pris soin d’y ajouter ce paragraphe communautariste dans l’article 3 : « Sont interdites, toute injure ou diffamation commise envers une personne ou un groupe de personnes en raison de leur qualité vraie ou supposée de harki, d’ancien membre des formations supplétives ou assimilés; toute apologie des crimes commis contre les harkis et les membres des formations supplétives après les accords d’Évian ».Un racisme d’Etat, la tentation de récrire l’Histoire
La loi du 23 février 2005 n’est pas la première tentative du législateur pour glorifier les crimes commis par la France.En mars 2003, Philippe Douste-Blazy, alors député de la Haute Garonne, avait sournoisement tenté d’introduire une proposition de loi qui visait à reconnaître « l’œuvre positive de l’ensemble de nos citoyens qui ont vécu en Algérie pendant la période de présence française ». La France n’avait pas encore fait mieux depuis la dette d’indépendance haïtienne en 1825.Par la suite, Jean Pierre Raffarin, alors Premier Ministre, avait commandé un rapport « visant à parachever l’effort de solidarité nationale envers les rapatriés […] et à promouvoir l’œuvre collective de la France d’outre-mer ».
Dans ce rapport, il est écrit que « La France avait demandé à ses fils les plus intrépides d’assurer son rayonnement par-delà les mers, avec courage, avec enthousiasme, avec ténacité, ils l’ont fait. Les terres ont été mises en valeur, les maladies ont été combattues, une véritable politique de développement a été promue ».
Notons que les auteurs n’avaient pas hésité à critiquer l’enseignement de l’histoire du colonialisme qui, selon eux, « fait penser trop souvent que la violence était d’un seul côté », sous-entendu que les opprimes n’avaient pas à se défendre contre les colons qui pillaient leurs biens, violaient femmes et enfants et massacraient leurs parents.
L’ultime tentative pour « reconnaître ce devoir pour l’État français qu’est l’œuvre positive de nos compatriotes sur les territoires colonisés » viendra d’une loi déposée par Michele Alliot-Marie en mars 2004.Lors du débat sur la loi du 23 février 2005, des parlementaires et non des moindres montèrent au créneau pour exalter les vertus d’une France réactionnaire.
Le ministre des anciens combattants, Hamlaoui Mékachéra, soutint l’article 4 qu’il trouvait « purement déclaratif », tandis que le député Lionel Luca traita les populations des banlieues d’analphabètes, incapables de lire et de comprendre les textes votés au parlement.
En s’adressant au gouvernement, il ajouta « sans la colonisation, ni M. Bertrand ni M. Begag ne seraient ministres… »
basemilitaireus.jpg 

 
Base navale US du Coronado (San Diego, CA)

Quant au Corse Jean-Claude Guibal, député des Alpes-Maritimes, la loi du 23 février 2005 avait la particularité de « donner à ces jeunes gens qui n’ont que depuis peu la nationalité française, la fierté d’être français, à défaut de leur assurer un emploi et un logement. »

Même si Dominique de Villepin avait reconnu que ce n’était pas au parlement d’écrire l’histoire, le petit ministre de l’intérieur, descendant de Hongrois, avait considéré que « des parlementaires ont voulu dire qu’il y a eu des instituteurs qui ont alphabétisé, qu’il y a eu des médecins qui ont soigné et qu’il fallait laisser les historiens faire leur travail […] cesser avec la repentance permanente qui fait qu’il faudrait s’excuser de l’histoire de France ».

Jacques Chirac, sortant de son mutisme le 9 décembre 2005, ne se désolidarisa point de cette loi, mais il demanda au président de l’assemblée nationale de rechercher les voies de l’apaisement autour de l’article 4 controversé.

Les réactions en outre-mer
Tout d’abord en Algérie, la loi fut publiquement dénoncée par le président algérien Abdelaziz Bouteflika. Célébrant les massacres de Sétif qui ont coûté la vie à 45.000 Algériens, il déclara qu’il voyait dans cette loi « un obstacle au projet de traité d’amitié entre l’Algérie et la France ».
Le FLN traita les députés français de « falsificateurs de l’histoire. »

Dans les Caraïbes et plus particulièrement en Martinique, les activistes se mobilisèrent contre cette loi inique. Nicolas Sarközy de Nagy Bocsa, dut annuler son déplacement vers les Antilles après avoir essuyé un affront de l’écrivain Aimé Césaire qui justifia ce geste « par refus de se rallier à l’esprit et à la lettre de la loi du 23 février 2005 ».
D’autres écrivains tels que Édouard Glissant et Patrick Chamoiseau avaient aussi ouvertement critiqué le ministre.

En Guadeloupe, le député PS Victorin Lurel déclara : « Je suis meurtri, endolori et triste par ce que j’entends ici. Comme si on était condamné, par une sorte de châtiment historique, à remâcher le vomi du racisme, de l’orgueil et de l’arrogance colonialistes ».

En Guyane, Christiane Taubira encouragea les députés à se reconnaître dans « cette voix de la France qui donne force et espoir aux opprimés de la Terre, et non dans celle qui s’enferme dans la nostalgie ».

En Côte d’Ivoire, Le Professeur Mamadou Koulibaly, Président de l’Assemblée nationale, exprima son indignation et fit cette déclaration sur notre site : « pour manipuler et convaincre son opinion nationale, la France est libre de considérer que la colonisation a été globalement positive, voire l’esclavage, pourquoi pas. Mais nous Africains qui continuons de souffrir au quotidien des effets néfastes de la colonisation, nous sommes aussi libres de nous battre contre elle avec nos amis non africains qui refusent tout révisionnisme

Aujourd’hui, date anniversaire du vote de la loi n° 2005-158 du 23 février 2005, la France reste, avec le Japon, ce pays obscurantiste, réactionnaire, pétrifié devant les horreurs de son histoire et que le monde regarde avec étonnement.

La Rédaction du MNH

CERTAINS BLANCS SONT-ILS RACISTES?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

LES NOIRS SONT ILS SOLIDAIRES?

Chargement ... Chargement ...

 

fleche08269.gif

 



Un commentaire pour « DEUX POIDS DEUX MESURES »

  1.  
    deuudridh
    10 mai, 2014 | 1:14
     

    It was the afternoon before the body of Andrei Balotski was identified. He had come up from Kramatorsk to join us here when we were invaded by the soldiers. He has ended up like this, said Aleksei Viktorovich, 35, who lived near by. [url=http://www.abolgokh.com/support.php?p=oakley-snow-goggles]oakley snow goggles[/url] harry2 wrote: b [url=http://www.picketreport.com/support.php?p=true-religion-sale]true religion sale[/url]
    ++, 381 McDow Road, Columbiana, 35051. 205-669-3916 or. [url=http://www.adonim.de/tragen.php?p=louis-vuitton-speedy-online-shop]louis vuitton speedy online shop[/url] 05/01/2014 10:03:58 PM PDT
    Jolie will next be seen in the highly-anticipated Snow White tale Maleficent, which also stars their daughter Vivienne Jolie-Pitt. [url=http://www.442ndrct.com/support.php?p=michael-kors-crossbody]michael kors crossbody[/url] With the win, the Seminoles completed the sweep of the Yellow Jackets to finish the regular season 47-6 overall and 24-3 in the Atlantic Coast Conference. Georgia Tech, which lost to FSU 5-1 and 4-0 in SaturdayÂ’s doubleheader, finishes the regular season 23-23 overall and 11-17 in the ACC. p [url=http://www.adonim.de/tragen.php?p=louis-vuitton-neverfull]louis vuitton neverfull[/url]
    2 packets instant dry yeast [url=http://danielecerioni.com/supporto.php?p=portafogli-louis-vuitton-outlet]portafogli louis vuitton outlet[/url] Don t forget to Like us on Facebook!
    r The President’s press office announced Saturday that Jonathan will deliver a nationwide address on the issue on Sunday. [url=http://www.picketreport.com/support.php?p=true-religion-outlet-stores]true religion outlet stores[/url] « I never want to risk having a kid in case they go through what I did. » [url=http://danielecerioni.com/supporto.php?p=louis-vuitton-speedy-30]louis vuitton speedy 30[/url]
    For a county to receive individual assistance aid from FEMA, about 300 underinsured or uninsured homes must either have been destroyed or suffered major damage. Bryant on Thursday said 29 homes were destroyed and 11 suffered major damage in Smith Institute. [url=http://www.adonim.de/tragen.php?p=gebrauchte-louis-vuitton-taschen]gebrauchte louis vuitton taschen[/url] A. Ulysses S. Grant http://www.adonim.de/tragen.php?p=louis-vuitton-handtaschen
    MAIDUGURI, Nigeria, May 2, (Agencies): The number of kidnapped schoolgirls missing in Nigeria has risen to 276, up by more than 30 from a previous estimate, police said, adding that the actual number abducted by Islamic extremists on April 14 was more than 300. Police Commissioner Tanko Lawan said the number of girls and young women who have escaped also has risen, to 53. He told a news conference Thursday night in Maiduguri, the northeastern capital of Borno state, that the figures keep increasing because students from other schools were brought into one school for final exams last month after all schools in Borno state were shut because of attacks by Islamic extremists. [url=http://www.442ndrct.com/support.php?p=michael-kors-eyeglasses-outlet]michael kors eyeglasses outlet[/url] It s just as well it did. When the financial crisis hit, the Rudd government decided to borrow big time. Had the Australian government not kept its debt market open it would have found that difficult in the circumstances of the time. Few would now argue the government should be entirely debt free. s [url=http://www.442ndrct.com/support.php?p=michael-kors-tote-bag-outlet]michael kors tote bag outlet[/url]
    TGC — Champions Tour, Insperity Invitational, final round, at The Woodlands, Texas (same-day tape) [url=http://www.picketreport.com/support.php?p=true-religion-clearance]true religion clearance[/url] The floating lab was born of frustration, Kohn says as she keeps close watch on the sequencing.
    « Where I played in college, we threw the ball three times in two weeks, » Ball said of his days of ground-and-pound at Wisconsin. « What I learned from Knowshon is the mentality. He had that mentality that he wasn’t going to let a player make a sack or come anywhere close to Peyton or our quarterbacks. » [url=http://www.abolgokh.com/support.php?p=cheap-oakley-frogskins]cheap oakley frogskins[/url] Copyright 2014 The Associated Press. All rights reserved. This material may not be published, broadcast, rewritten or redistributed.
    Castiglione, Frank T., et ux., et al.; 2981 Blackwater Creek Drive, Lakeland; Bank of America, N.A. [url=http://www.abolgokh.com/support.php?p=oakley-prescription-sunglasses]oakley prescription sunglasses[/url] I don’t always agree with comments made by Dallas owner Mark Cuban. But that is the type of question he’s worried about when he talks about the issue becoming a “slippery slope.”
    In the first aired with Chicago Fire, there is a car bomb that explodes outside of the hospital that Casey (Jesse Spencer) and Dawson (Monica Raymund) are at. Dawson gets stuck in pieces of exploded building and the rest of the unit look for her. Meanwhile, Cruz (Joe Minoso) and Boden (Eamonn Walker) find a second bomb and they are able to detonate it before it explodes. There were casulaties and many in critical condition that include Hallie’s (Teri Reeves) sister, Burgess’s neice, and Shay (Lauren German). [url=http://www.abolgokh.com/support.php?p=prescription-oakley-sunglasses]prescription oakley sunglasses[/url] This is very upsetting for young Jacob, who was brought up by Alicia to believe she was his mother but now knows Leyla is his biological mum. No wonder he goes off the deep end – and so does the cash. He raids David’s safe, takes the money and throws it in the river. David and Alicia then play a game of splash and grab (to quote Soapland’s newspaper Inside Soap) as they leap in the river and start grabbing the banknotes.
    r Ukraine authorities say the government has already begun the process of decentralizing state power, but pro-Russia activists have no intention of fulfilling the Geneva agreement. [url=http://www.adonim.de/tragen.php?p=louis-vuitton-schuhe-herren]louis vuitton schuhe herren[/url] « It’s been so cool because having a crowd-funded car like that, we had a lot of excited people that contributed, » Wise said. « And also people that are part of Dogecoin and the Reddit community … For a small team like us and for myself as a driver who’s really trying to break out in the sport, it’s been just a really awesome opportunity. »
    –Dave, Littleton [url=http://www.abolgokh.com/support.php?p=oakley-luggage]oakley luggage[/url] (Page 2 of 2) u [url=http://www.442ndrct.com/support.php?p=michael-kors-factory-outlet]michael kors factory outlet[/url]
    PACERS 95, HAWKS 88 [url=http://danielecerioni.com/supporto.php?p=louis-vuitton-bauletto]louis vuitton bauletto[/url] Another physician who was involved in the clinical trials of Gardasil was , an OB/GYN and human papillomavirus expert. Dr. Harper claims that the vaccine was not tested properly with a double-blind study. All new drugs and in the U.S are supposed to be put through double-blind trials, i.e. a testing period where all parties are kept “blind” by giving half the participants the actual drug and the other half a placebo. Results are then compared between the two groups.
    f « The best way to ensure the stability of the team during this difficult situation is to move quickly and install a CEO to oversee the Clippers organization, » NBA Executive Vice President Mike Bass said in a statement. « The process of identifying that individual is underway. » [url=http://danielecerioni.com/supporto.php?p=borse-di-louis-vuitton]borse di louis vuitton[/url] NETHERLANDS w
    Lauderdale’s accuracy contributed to its downfall its big guns Michael Cassidy, Ryan Wiggins and Ben Halton kicking 2.10 between them. [url=http://www.adonim.de/tragen.php?p=louis-vuitton-alma-outlet]louis vuitton alma outlet[/url] Hoover followed up by submitting a formal complaint to the human resources department. The complaint resulted in her transfer out of the homicide unit and into a lesser position with the police department. [url=http://www.adonim.de/tragen.php?p=louis-vuitton-tasche-günstig]louis vuitton tasche günstig[/url]
    Instances in which children were the victims of crimes such as assaults or violence such as bullying have declined significantly, according to the study, which appears in the most recent edition of the JAMA Pediatrics. [url=http://www.adonim.de/tragen.php?p=louis-vuitton-koffer-outlet]louis vuitton koffer outlet[/url] As the diplomatic wrangling continued, residents of Slavyansk were warned Friday to stay home and avoid windows as the latest phase of the authorities’ « anti-terrorist operation » got under way. i [url=http://danielecerioni.com/supporto.php?p=louis-vuitton-neverfull-outlet]louis vuitton neverfull outlet[/url]
    In his March 7 letter of application, Jones said that he has “27 years experience in working with school districts in Arizona and Utah.” [url=http://www.picketreport.com/support.php?p=true-religion-outlet-online]true religion outlet online[/url] The department absorbed a torrent of criticism in the wake of the April 13 fatal shooting, with residents incensed by the deadly force used on a woman standing 5-foot-5 and facing three armed officers. Police say it shows that sometimes it is not possible to defuse a dangerous situation, especially one involving the mentally ill.
    Ford: 3.654 [url=http://www.abolgokh.com/support.php?p=oakley-x-squared]oakley x squared[/url] « I think they’re reasonable, » Mr Shepherd he told reporters in Canberra. v [url=http://danielecerioni.com/supporto.php?p=louis-vuitton-borse]louis vuitton borse[/url]
    Access the tablet-optimized site, mobile site and iPhone app [url=http://www.442ndrct.com/support.php?p=michael-kors-handbags-for-cheap]michael kors handbags for cheap[/url] Hitting:

    Répondre

Répondre à deuudridh Annuler la réponse.