DEVOIR DE MEMOIRE

 http://www.dailymotion.com/video/5qD8vNp5Qt7ikmxMk

  Que ceux qui disent cela nous sortent leurs contrats de vente! Sans contrat de vente il n’ y a pas de discussion possible! Quand on dit que les Européens ont vendu des esclaves noirs, les documents sont là. D’ailleurs sans document authentique, aucun européen ne nous prendrait au sérieux n’est ce pas?
Ensuite il convient de souligner que ce sont les européens qui ont donné ce goût pervers de vente des esclaves aux arabes car toute l’histoire de l’Europe est jalonnée de ce type de fait car les sociétés indo-européennes issues du nomadisme ont été pour la plupart esclavagistes (Grèce, Rome…). Durant le Moyen Age à l’époque carolingienne par exemple, des chrétiens vont combattre sans relâche, des peuples européens de langue slave installés dans la majeure partie de l’Europe centrale et orientale, qu’ils traitent de païens.
Les rois saxons Henri l’Oiseleur et Otton Ier vont par exemple dès le Xème siècle en faire leur « sport » favori. Les captifs Slaves vont alors alimenter massivement un commerce esclavagiste prolifique entre Venise et l’empire Arabe au sud de la Méditerranéenne. Les commerçants vénitiens, pourtant chrétiens, ne voient absolument aucune objection à ce trafic d’esclaves blancs. Ils vendent sans état d’âmes de futurs esclaves Slaves aux marchands Arabes. Le « Quai des esclaves », de son vrai nom, la Riva Degli Schiavoni, à Venise est d’ailleurs l’un des vestiges de cette période.
C’est donc à ce moment que le mot latin « Slavus » désignant les Slaves, va être progressivement remplacé par le mot « Sclavus » d’où le mot « Esclave » pour désigner des captifs blancs privés de liberté et considérés comme des « biens meubles ». Selon l’historien Jacques Heers, les Bulgares même n’échappaient pas non plus aux trafics d’esclaves blancs [Cf. Jacques Heers, Esclaves domestiques au Moyen Age dans le monde méditerranéen, Paris, Hachette, 1981]:
« Condamnés ou pourchassés par l’Eglise d’Orient elle-même, capturés, vendus aux italiens, les Bulgares apparaissent nombreux sur les marchés d’Occident (y formant) une part non négligeable de la population servile dans les années 1200 et 1300″.
Donc vous voyez, à l’époque les Européens vendaient des esclaves blancs aux Arabes en passant par Venise d’où l’origine même du mot « esclave » qui désigne dans son sens premier, des blancs mis en captivité. Enfin, avant de déporter des Nègres sur les plantations, les Européens ont d’abord déporté des milliers blancs qui portent par euphémisme, le nom d’engagés.
Et je défie quiconque de me trouver dans une langue africaine l’équivalent du mot «escalve» et non «serf ».
Sachez qu’au 15e siècle ce sont les Portugais qui ont mis en place les razzias, la traite et l’esclavage, et ceci malgré l’opposition noire.
Concernant les rois qui ont vendu leur sujet j’aimerai te dire ceci nos Royaumes et nos temples regorgeaient d’or et de pierres précieuses que nos Rois possédaient ,te parait-il sensé que malgré cela,nos Rois,nos Reines auraient accepté de se séparer de leurs Sujets pour des miroirs ou de l’alcool dont la valeur est bien moindre que celle de l’or!
Concernant l’esclavage, on nous rabâche tout le temps que les noirs ont vendu leur frères, penses-tu que concernant la shoah, qu’il n’y ait pas eu de traîtres parmi le peuple ayant subi la shoah? Cela me paraît inconcevable, la traîtrise est humaine. Car dans n’importe quel peuple il y a toujours eut des traîtres mais ça ne veut pas dire tout le continent a vendu ses propres enfants c’est vraiment inadmissible d’affirmer ça c’est juste une façon de culpabiliser les noirs.n’est ce pas quelques juifs aussi ont vendu leurs frères un peu partout en Europe mais ça ne veut pas dire qu’ils ont tous participer à leur déportation vers la mort.
N’oubliez pas que c’est le Pape Nicolas V (de son vrai nom Tomaso Parentucelli),qui a le premier ordonné aux rois européens à Razzier,Déporter et soumettre en Esclavagisme les noirs, à travers la Bulle pontificale d’appel à la « guerre sainte » contre les Nègres, datée du 8 janvier 1454 et stipulait ceci: « Nous avions jadis, par de précédentes lettres, concédé au Roi Alphonse, entre autres choses, la faculté pleine et entière d’attaquer, de conquérir, de vaincre, de réduire et de soumettre tous les sarrasins (c-a-d les Nègres), païens et autres ennemis du Christ où qu’ils soient, avec leurs royaumes, duchés, principautés, domaines, propriétés, meubles et immeubles, tous les biens par eux détenus et possédés, de réduire leurs personnes en servitude perpétuelle (…) de s’attribuer et faire servir à usage et utilité ces dits royaumes, duchés, contrés, principautés, propriétés, possessions et biens de ces infidèles sarrasins (nègres) et païens (…)
On sous-entend qu’il n’y a pas eu de résistance et d’opposition de la par du peuple noir et de ses Rois, pourtant on omet de citer la lettre du Roi Kongo adressée au roi du portugal.Lettre où il est dit clairement,que les missionnaires et autres portugais,Razzient sa population(Kongo)et la jette dans des bateaux et dont voici l’extrait: « »Dans ce royaume, la foi est encore fragile comme du verre à cause des mauvais exemples des hommes qui viennent enseigner ici, parce que les convoitises de ce monde et l’appât des richesses les ont détournés de la vérité. De même que les Juifs ont crucifié le fils de Dieu par convoitise, mon frère, ainsi aujourd’hui il est encore crucifié. Chaque jour, les marchands enlèvent nos sujets, enfants de ce pays, fils de nos nobles et vassaux même des gens de notre parenté. Cette corruption et cette dépravation sont si répandues que notre terre d’Afrique en est entièrement dépeuplée. Pour éviter cet abus, nous n’avons besoin en ce royaume que de prêtres et de quelques personnes pour enseigner dans nos écoles et non de marchandises, si ce n’est du vin et de la farine pour le saint sacrifice (…) C’est notre volonté que ce royaume ne soit un lieu ni de traite, ni de transit d’esclaves ».
Mais il ignorait tout de la Bulle papale de 1454 et des ambitions secrètes des Portugais. Il le comprit à moitié, en lisant la réponse je m’en foutiste du roi du Portugal:
« Vous me dites aussi que vous ne voulez pas qu’on fasse le trafic d’esclaves dans vos domaines parce que la trafic dépeuple votre pays. Les Portugais m’ont dit au contraire combien le Kongo est vaste et tellement peuplé qu’il semble qu’aucun esclave n’en soit jamais sorti ».
Il résiste et décide alors de durcir son comportement vis à vis du roi du Portugal. Résultat : Le dimanche de Pâques 1540, huit Portugais attentèrent à la vie de Mzinga pendant qu’il assistait à la messe. Il en réchappa, une balle ayant seulement traversé une frange de sa tunique royale, mais un des nobles de sa cour fut tué et deux autres blessés. Comme d’autres rois africains, Mzinga Ali prit conscience de la réalité. Avec l’Europe négrière il y avait soit la collaboration qui resta une ruse pour ne pas être tué, soit la destitution suivie de la mise à mort, soit la résistance et la rebellions.
Selon vous qui sont les vrais coupables: Mzinga(Roi du Kongo)? Le roi du Portugal ou Le Vatican?.
Pourquoi ne parle t-on pas des prisonniers européens,transportés à KAMA(Afrique Noire)pour Razzier les Bantu Kamit(noirs)? … Réponse: Tant que les histoires de chasse seront racontées par les chasseurs, les lions passeront toujours pour les méchants.

« J’ai crée ce site pour donner la parole aux « anciens » afin qu’ils disent l’esclavage tel que leurs grands parents et arrière-grands-parents l’ont directement vécu et eux-mêmes raconté à leurs enfants et petits-enfants d’alors, devenus aujourd’hui septuagénaires, octogénaires, nonagénaires et centenaires. Avec Daniel Sainte-Rose et sa caméra, nous avons sillonné la Martinique et recueilli ces témoignages uniques pour qu’ils servent à l’Histoire. » Serge Bilé

http://www.dailymotion.com/video/6p8r12eSaieSFckyN

http://www.dailymotion.com/video/DQPlm3ZUzPbAQck0H

http://www.dailymotion.com/video/1flEYTBjYbH5xcjYZ

http://www.dailymotion.com/video/1HXdB0jgkqIgeckaC

Pour voir d’autres témoignages cliquer ici.

L’esclavage n’est plus un « point fort » du programme en primaire
Par Chloé Leprince (Rue89)
L’Education nationale est-elle frappée de schizophrénie en matière d’enseignement de l’esclavage? En avril, les profs d’histoire-géographie du secondaire recevaient une note pour préparer la journée commémorative de l’esclavage, le 10 mai. Une nouveauté introduite par la loi Taubira, et présentée à l’époque comme un symbole fort. Or, au mois d’avril également, le ministère publiait un arrêté visant à la refonte des programmes scolaires en primaire, qui rétrogradait de facto la place que l’on accorde à l’esclavage dans les manuels.
La traite négrière n’était, initialement, pas le seul point d’histoire concerné: dans son arrêté daté du 4 avril, la direction générale de l’enseignement scolaire a en fait supprimé parmi la liste des points fort estampillés comme tel dans les programmes du cycle III, non seulement l’esclavage, mais aussi la Shoah. Tollé.
Il faut laisser passer l’été pour découvrir la suite de ce feuilleton très discret: en septembre, la commission chargée de remanier les programmes fait marche arrière.
L’extermination des juifs pendant la Seconde guerre mondiale fait son retour dans la liste des points forts. Mais pas l’esclavage.
Suite :
http://www.rue89.com/2007/10/01/lesclavage-nest-plus-un-point-fort-du-programme-en-primaire

Ô NOIR, éduque ton enfant !
NOIRS, au lieu le soir d’aller dans de discothèques et autres débits des boissons, prenez le temps d’éduquer vous-mêmes vos enfants.
Oui, il y a une cohérence pour que les descendants esclavagistes profitant d’un rapport des forces en leur faveur, ne veuillent pas entendre que leurs ascendants ont été d’une monstruosité diabolique par CUPIDITE.
NOIRS, si votre enfant vous demande pourquoi y a-t-il eu des humains d’esclavagistes ?
Dites lui : parce que les occidentaux étaient CUPIDES
 
Et pourquoi ils ont enlevé l’esclavagisme comme « point fort » dans le programme scolaire en France ?
C’est simplement parce qu’ils sont restés CUPIDES, ARROGANTS et qu’ils sont encore PRETS à réduire leurs semblables en esclaves si l’occasion se présentait de nouveau.
 
D’où l’impérieuse nécessité de rester vigilants.
 
Mais pourquoi alors ces esclaves étaient des Noirs Africains ?
Parce que les NOIRS en Afrique croyaient que l’Homme ne pouvait être capable de telle MONSTRUOSITE, mais, hélas, les AFRICAINS ont été NAIFS sur ce point précis.
 
NOIRS, les enfants juifs n’ont pas appris l’histoire de la SHOAH à l’école républicaine.
Ils l’ont apprise tous à la maison avant de l’imposer à l’école.
Voilà un travail commun auquel les RIBBES et les LOZES doivent consacrer, une bonne partie de leur temps.
Si C. RIBBES a pu mettre à la connaissance de tous la réalité d’un « NAPOLEON esclavagiste », l’on pourrait imaginer que le combat de Madame TAUBIRA lui avait donné les forces de le faire.
 
Nous savons qu’en ce qui concerne l’esclavagisme subie par les NOIRS, Madame TAUBIRA a eu du mal à l’imposer comme crime contre l’humanité, jusqu’en obtenir une journée de commémoration, en France.
 
S’il existe une frange de l’intelligentsia française qui est entrée en résistance contre la victoire de Mme TAUBIRA, c’est justement parce que Madame TAUBIRA ( à part quelques Noirs engagés et habitués à lutter pour toutes les causes justes) n’avait pas derrière elle un grand mouvement de masse des Noirs.
 
Ce qu’on obtient uniquement par la voie parlementaire, étant donné les majorités fluctuantes peut être perdu par la voie parlementaire.
Et nous y sommes aujourd’hui !
Par contre lorsqu’une loi parlementaire a été précédée par des mouvements des masses elle est difficile à abolir.
 
N’attendez pas que les enfants noirs apprennent l’histoire de l’ESCLAVAGE à l’école.
C’est à la maison qu’il faut commencer à le faire, exactement à l’âge où on leur apprend, à la maison l’histoire de Jésus et/ou de Mahomet.
 
NOIRS, nous avons vraiment un grand problème.
Même à l’époque de lutte contre l’apartheid, les NOIRS français étaient discrets pour descendre dans la rue avec des collectifs anti-apartheid français.
Par contre lorsque MANDELA a été libéré, des milliers de NOIRS s’étaient retrouvés sur l’esplanade de TROCADERO, tous devenant en un instant activistes militants anti-apartheid.

Nous le répétons, les enfants juifs apprennent l’histoire de la SHOAH avant de mettre le pied à l’école de la République.
Que les enfants noirs apprennent l’histoire de l’ESCLAVAGE avant de mettre le pied à l’école de la République!
 
Remerciements à ASV
Commission Culture
Alternative Démocrate

JP Omotunde sur Europe 1 interviewé par Franck Ferrand

http://video.google.com/videoplay?docid=4560743266021398017

Video: Abolition de l’esclavage

http://video.google.com/videoplay?docid=6321137188450972996&hl=fr

fleche08223.gif



17 commentaires pour « DEVOIR DE MEMOIRE »

  1.  
    29 mai, 2007 | 22:49
     

    Bonjour Fulele…
    le titre « devoir de mémoire » est très évocateur…il faut que l’Africain connaissance son histoire…on veut tous apprendre à nous mêmes et à notre descendance l’histoire de nos Ancêtres et de notre continent…
    il y a tant de travaux qui se sont faits et sont en train de se faire…tout le monde parle de changer par exemple les programmes scolaires… tant en afrik qu’à l’étranger.
    mais est ce qu’il existe seulement des livres pédagogiques d’Histoire de l’humanité Kémite? car comment peut-on apprendre notre histoire s’il n’existe pas de livre d’histoire? il y a certes de nombreux travaux mais à quand des livres pour l’apprentissage à l’école ou dans nos facultés?
    alors il faut que quelqu’un pense à raconter notre histoire dans le but de l’apprendre dans nos écoles…
    et je suis partant pour tout projet tandant à la connaissance de notre véritable histoire! car tout un chaun doit et à le devoir de mener cette révolution africaine…
    force et grandeur à notre âme!!!

    Répondre

  2.  
    7 août, 2007 | 13:16
     

    Existe-t-il encore ces contrats par lesquels les Occidentaux ont prétendument racheté nos terres à nos ancêtres? ces fameux papiers sur lesquels nos ancêtres traçaient des croix en guise de signatures ? car avec cela, on pourra mieux discuter de l’Histoire…

    Répondre

  3.  
    Anonyme
    26 mars, 2009 | 17:20
     

    Bonjour,
    L’histoire humaine nous apprend que l’esclavage a été malheureusement pratiqué presque partout, il s’agit sans doute d’une constante humaine. La machine a permis, dans les pays les plus riches depuis le siècle dernier, de « sauver » la dernière tranche de population qui restait subtilement asservie : les femmes. Ce que l’on constate c’est que rares sont les « royaumes » d’autrefois qui ne l’ont pas connu, aussi bien en Occident, en Asie, en Afrique ou en Amérique. Ces pratiques existent depuis la très haute Antiquité que cela soit en Chine, en Mésopotamie ou en Egypte, pour ne citer que ces civilisations très connues. Parmi les rares évocations de civilisations qui ne le pratiquaient pas en Afrique (le commerce des esclaves avec les Arabes était déjà très développé dans les terres au Sénégal, au Mali (etc…) à l’arrivée des Portugais, ceux-ci ont donc profité d’un système très efficace et déjà en place, ce fut même pour eux un exemple qu’ils réutilisèrent quand ils arrivèrent dans des contrées où l’esclavage était inconnu. Deux royaumes célèbres ne le pratiquaient pas à l’arrivée des Portugais : celui de Kongo et celui d’Angola. dans ces deux cas ce furent effectivement les Portugais qui déstabilisèrent ces pays de l’intérieur et les firent s’affronter afin de pouvoir récupérer les prisonniers de guerre et les revendre de l’autre côté de l’Atlantique. Mais à part ces deux cas et quelques autres de civilisations excemptes de cette odieuse pratique, l’esclavage était déjà, malheureusement, une donnée bien installée dans le monde. Je ne suis pas sûr qu’il faille plus l’imputer aux Chinois, aux Arabes, aux Européens ou aux Africains eux mêmes. Ce qu’il faut aujourd’hui, ce n’est pas accuser stérilement le passé, mais plutôt faire en sorte de lutter contre toutes les formes de servitudes qui peuvent encore perdurer dans nos sociétés.

    Répondre

  4.  
    27 mars, 2009 | 9:42
     

    Votre propos est bien anonyme. En somme il vous ressemble. Je ne puis répondre à un anonyme et c’est bien dommage.

    Répondre

  5.  
    Mba Narmer
    27 mars, 2009 | 12:35
     

    J’ignore où vous avez appris votre Histoire, mais un conseil : changez radicalement d’Ecole ! on vous abrutit plus qu’autre chose

    Répondre

  6.  
    Buesso
    27 mars, 2009 | 15:44
     

    Dommage que certaines inepties perdurent. L’esclavage pratiqué en Afrique et à travers le monde depuis l’antiquité: quelle belle connerie. Mais on va où là? C’est exaspérant cette ignorance incurable.

    Répondre

  7.  
    Baraton edouard
    27 mars, 2009 | 17:32
     

    Moi, je ne met pas de messages anonymes mais j’ai bien peur que ce monsieur est raison.

    Sous des formes diverses, lesclavage est attesté presque partout.
    De fait il peut etre une structures communes, une sanction, une phase transitoire.

    Dans tout les cas, ce fut une réponse à une situation écnomique et sociale particlière.

    Les régions ou l’n trouve moins d’esclaves sont celles ou les conditions naturelles favorisent une forte productivité comme c’est le cas en Egypte antique du fait des crues du nil mais, même là il est difficile de nier totalement l’existance d’un esclavage, au moins pour les prisoniers de guerre (cf Odyssés avec des réminicences des migrationsdes « peuples de la mer » dont les prisoniers sont ammenés vers la « servitude »).

    Je ne crois pas qu’il faille se crisper sur cette question de l’esclavagisme qui a été domageable à l’afrique mais qui l’a aussi été ailleurs. Dailleurs, les situations en afrique ont été très différentes d’une région à l’autre.

    Remarquons dailleurs que dans les royaumes africain du XVIème siècle, la pein de mort tend à etre remplacé par la vente en esclavage et l’on peut donc s’interrogr sur ce qu’aurait été la démographie africaine sans l’esclavage.

    quoi qu’il en soir, à titre de comparaison, l’allemagne du fait de la guerre de Trente Ans a perdu de 1618 à 1648 un tiers de sa population et localement jusqu’à 70%. une telle catastrophe n’a pas empéché l’Allemagne de se relever.

    Les causes des catastrophes africaines, qui contrastent avec de vraies réussitent, ne sont de toute manière pas uniquement attribuable aux interactions entre l’afrique et le monde extérieur. Et, si vous attribuez l’ensemble des problèmes africains aux rapports avec l’extérieur qu’aurait’il fallut faire? Je ne suis pas su que l’afrique aurait mieux vécue en quarantaine.

    Répondre

  8.  
    Mba Narmer
    27 mars, 2009 | 17:55
     

    Et l’AFRICANISME Edouard Baraton fait son com-back!
    je ne vais plus débattre sur ce genre d’inepties, plus de temps à perdre !
    le problème avec vous, les africanistes, c’est que vous tendez largement à confondre le paradigme indo-européen et celui des kemit ! par exemple, tu nous apprends que l’esclavage est remplacé par la peine de mort !
    premièrement, si tu es intelligent, cela veut dire qu’avant la date que tu cites, l’esclavage n’existait pas ! deuxièmement, prouve-nous que la peine de mort a existé chez nous ! foutaise !
    chez toi on retrouve toutes sortes d’instruments pour brutaliser la vie humaine, animale et végétale ! chaise électrique, guillotine, roue, etc. peux tu nous apporter de telles preuves à Kemet ?
    la seule peine et instrument de mort à Kemet a été introduit à nouveau par ton peuple barbare : l’ARME A FEU !
    qui dit mieux ?
    comme l’ a dit Usire Aimé Césaire : il y a un HITLER qui somnole en chacun des Occidentaux ! sic !

    Répondre

  9.  
    27 mars, 2009 | 19:06
     

    « Je ne crois pas qu’il faille se crisper sur cette question de l’esclavagisme qui a été domageable »

    il faut rajouter et non dédommagé. Ensuite pour compléter Buesso et Mba e bien-entendu Césaire « il y a un HITLER qui somnole en chacun des Occidentaux » dixit Rigsthu . Si tu veux comprendre d’où vient cette tendance à la domination par la violence et l’exploitation de l’homme par l’homme chez vous va en apprendre sur la société antique tripartite d’où découle votre psychologie.

    Répondre

  10.  
    Baraton edouard
    28 mars, 2009 | 0:25
     

    Mais, l’histoire est à tout le monde, vais-je crittiquer un américain (et ils sont nobreux) qui se pnche sur la période française médiévale?

    etnt donné le nombre important et croissant de citoyens français ayant partis lié avec l’afrique ainsi que l’inscription territoriale plurie séculaire de la france dans cet univers, il est bien normal que moi et mes compatriotes nous penchions sur ce sujet. « En dehors de l’europe dont la France est une presqu’ile occidentale, le tropisme gaullois est afro-arabe » (Marice Vaïsse).

    Pour ce quiest des questions d’esclavage, les français vont’ils demandé aux italien remboursement du fait des transferts massifs d’esclaves gaulois au profit des romains?

    les peupes d’amérique centrale non aztèques vont’ils demandé aux déscendants de ce peuple impérial remboursement pour les sacrifices humains?

    les tunisens vont’ils demandé aux lianais remboursement pour l’occupation de leur territoire du temps de carthage?

    soyons serieux, les dettes sont sans fin si l’on part dans ctte optique puérile. L’histoire est ce qu’elle est, il ne sert à rien de courir après des corrections de celle qui a déja été faite, il faut construire la suivante.

    N’est’il pas plutôt urgent de régler le problème d’esclavagisme endémique en maurétanie, en somalie, en RDC au soudan et ailleurs?

    La France a certainement des fautes à son actif mais elle n’a pas que cela. Actuelment, elle finance la scolarisation de 8 000 000 d’enfants africains, allez vous vousen plaindre?

    Le passeport francophone (qui doit permettre aux ressortissants des pays OIF devoyager du Nord au Sud pour lur scolarité, leurs activités conomiques et culturelle avec facilité est en cour de montage. Allez vous vous en plaindre?

    La France (après des flottements que je condamne) a finit par affirmer qu’elle défendrait l’intégrité de la RDC, vous en plaindrez vous, vous qui êtes issus de peupls frères de ceux de Kinshassa?

    Pour ce qui est du fait d’etre « occidental », c’est assez discutable. Comme je l’ai dit plus haut, les français sont loins d’etre exclusivements des occidentaux. Nous français avons bin plus en commun avec des sénégalais qu’avec des tchèques voir des allemands.

    La France est une nation latine, c’est un fait, pour ce qui est de son indentit occidentale, elle est discutable.

    Répondre

  11.  
    28 mars, 2009 | 11:08
     

    « Pour ce quiest des questions d’esclavage, les français vont’ils demandé aux italien remboursement du fait des transferts massifs d’esclaves gaulois au profit des romains? »
    Ceci prouve à suffisance que tu ne maîtrise pas l’histoire de l’esclavage qu’a subi le peuple auquel j’appartient.
    lis le code noir et tu comprendra que la différence entre l’esclavage que les romains ont fait subir aux Gaulois, ne consistait pas en une déhumainisation justifiant la traite. Pour reprendre ton expression « soyons serieux »

    « La France a certainement des fautes à son actif mais elle n’a pas que cela. Actuelment, elle finance la scolarisation de 8 000 000 d’enfants africains, allez vous vousen plaindre? »
    Qui t’a dit que nous le souhaitons. L e systeme scolaire hérité de la colonisation c’est l’école des otages idéologique.Elles nous apprend l’histoire de ton peuple plutôt que la nôtre, tes repères plutôt que les nôtres, et enfin le ntalulu de ton peuple au lieu du notre.

    « Le passeport francophone (qui doit permettre aux ressortissants des pays OIF devoyager du Nord au Sud pour lur scolarité, leurs activités conomiques et culturelle avec facilité est en cour de montage. Allez vous vous en plaindre? »

    dois-je me répéter?
    « La France (après des flottements que je condamne) a finit par affirmer qu’elle défendrait l’intégrité de la RDC, vous en plaindrez vous, vous qui êtes issus de peupls frères de ceux de Kinshassa? »

    Je suis fort heureux de voir que le président Kabila a envoyé un ministre accueillir ton président qui ne passait que pour quelques heures que l’autre élève de l’école des otages qu’est Sassou qui lui a drésser un tapis rouge.

    « Pour ce qui est du fait d’etre “occidental”, c’est assez discutable. Comme je l’ai dit plus haut, les français sont loins d’etre exclusivements des occidentaux. Nous français avons bin plus en commun avec des sénégalais qu’avec des tchèques voir des allemands ».

    Tu parles de points communs post coloniaux ou précoloniaux ?
    Grâce à Fedherbe et son école des otages en effet la France et les Sénégalais en de nombreux point commun surtout ceux de Saint-Louis.

    Dans mon Ntalulu l’occident (mputu) c’est toutes les terres peuplé par des européens ou peuple d’origine comme les américains du Nord.
    Alors que cela te plaise ou non tu n’es pas kémite à mes yeux car il te manque mon ntalulu et je ne serais jamais des tiens car ton ntalulu m’est incompatible.
    soi Unu maâ dans ton ntalulu et laissez nous redevenir Unu maâ dans notre Ntalulu suite à l’aliénation cuturelle et spirituelle que vous nous avez imposez par la force, le principal vecteur de votre mode de communication.

    Répondre

  12.  
    Mba Narmer
    28 mars, 2009 | 12:02
     

    perds pas ton temps avec les africanistes fulele! contentons-nous de créer notre système en fonction de notre ntalulu
    que les jaloux de notre civilisation s’en prennent à la biologie

    Répondre

  13.  
    29 mars, 2009 | 10:01
     

    Soit tu le fais exprès soit tu n’as rien compris de nos conversations.
    Mais je crois que là tu viens une fois de plus d’insulter nos ancêtres.
    Saches que tous messages de ta part seront censurés tant que tu n’auras pas présenté tes excuses.

    Répondre

  14.  
    29 mars, 2009 | 16:55
     

    et là marmotte……..Dans les camps de concentration on donnait du pain aux juifs, et alors cela changeait-il quelque chose à la barbarie des Nazie.

    Répondre

  15.  
    apache
    17 avril, 2009 | 17:10
     

    salut et hotep à tous et à fulele en particulier, voila ça fait un moment que à chaque fois que je passe sur ce blog je m’y retrouve plus . en faite avant on pouvait accéder à toutes les vidéos et articles du site en cliquant sur les titres qu’il y avait sur la colonne à droite de l’écran et maintenant c’est plus le cas or justement je cherches une vidéo mais je ne peux plus la retrouver . es-ce que quelqu’un pourrait m’aider ? merci .

    Répondre

  16.  
    18 avril, 2009 | 8:00
     

    Hotep Apache.
    j’ai un souci technique dès que c’est réglé je ferais apparaitre la barre.

    Répondre

  17.  
    villy
    12 juin, 2009 | 0:15
     

    je ne souhaite pas émettre de commentaire, juste te demandé si tu connais un des article de Roger DOMMERGUE : « Le martyre et l’holocauste des nègres
    par les juifs trafiquants esclavagistes », je lai en fichier pdf donc si cela vous t’intéresse, fait moi signe

    Répondre

Répondre à Baraton edouard Annuler la réponse.