• Accueil
  • > DIVERS PROVERBES AFRIKAINS

DIVERS PROVERBES AFRIKAINS

 girafe020.gif

DIVERS PROVERBES AFRIKAINS 

 

Que celui qui n’a pas traversé ne se moque pas de celui qui s’est noyé

* Le mensonge donne des fleurs mais pas de fruits

* Le vieil éléphant sait où trouver de l’eau                                                                                                                           

* Lorsque tu ne sais pas où tu vas, regarde d’où tu viens

* Au bout de la patience, il y a le ciel

* La langue qui fourche fait plus de mal que le pied qui trébuche

* L’erreur n’annule pas la valeur de l’effort accompli

* Un vieillard qui meurt, c’est comme une bibliothèque qui brûle

* On est plus le fils de son époque que le fils de son père

* Ce qui est plus fort que l’éléphant, c’est la brousse

* Pour qu’un enfant grandisse, il faut tout un village

* C’est au bout de la vieille corde qu’on tisse la nouvelle

* On tarde à grandir, on ne tarde pas à mourir

* Une pirogue n’est jamais trop grande pour chavirer

* C’est celui qui n’a jamais exercé qui trouve que le pouvoir n’est pas plaisant

* Au chef, il faut des hommes et aux hommes, un chef

* Le feu qui te brûlera, c’est celui auquel tu te chauffes

* Dieu n’a fait qu’ébaucher l’homme, c’est sur terre que chacun se crée

* Le borgne n’a qu’un oeil, mais il pleure quand même

* Quand on a mangé salé, on ne peut plus manger sans sel

* Si tu as de nombreuses richesses donne ton bien ; si tu possède peu, donne ton coeur

* L’eau chaude n’oublie pas qu’elle a été froide

* La figue ne tombe jamais en plein dans la bouche

* Ce n’est pas à toute oreille percée que l’on met des anneaux d’or

* Le léopard ne se déplace pas sans ses taches

* Ne te lasse pas de crier ta joie d’être en vie et tu n’entendras plus d’autres cris

* L’homme a inventé la montre, mais Dieu a inventé le temps

* Tout a une fin, sauf la banane qui en a deux

* Bouche de miel, coeur de fiel

* Il faut façonner l’argile pendant qu’elle est molle

* Le chien perdu n’entend pas le sifflet de son maître

* On n’achète pas un bijou non depouillé de son emballage

* Celui qui demande qu’on lui répète n’est pas forcement sourd

* Quand ça domine ça le monde devient ça

* La main de celui qui demande est toujours en dessous de celle de celui à qui il demande

* Le ventre affamé n’a pas d’oreilles

* Quand on a rien à dire il vaut mieux se taire

* Il vaut parfois mieux ne rien dire pour parler que de parler pour ne rien dire

* L’oreille n’est jamais plus grande que la tête

* Ce n’est pas parce que c’est dur que l’on n’ose pas, mais c’est parce que l’on n’ose pas que c’est dur

* La chèvre broute là où elle est attachée.

* Le bâton dans la rivière s’imprègne d’eau mais ne devient jamais caïman.

* La branche ne se cassera pas dans les bras du caméléon.

* Le soleil n’ignore pas un village parce qu’il est petit.

* Ne te laisse pas lécher par qui peux t’avaler.

* Le bruit du fleuve n’empêche pas le poisson de dormir.

* Le vieux se chauffe avec le bois récolté dans sa jeunesse.

* Là où tes pas ne peuvent t’emmener ton coeur peut aller.

* Le boeuf ne se vante pas de sa force devant l’éléphant.

* Quand tu marches, le pagne dure; quand tu es assis, le pagne s’use.

* On ne jette pas le poisson qu’on a dans la main pour prendre celui qu’on a sous le pied.

* Si un animal vous dit qu’il peut parler, il ment probablement

* Ne te fâche pas avec le crocodile avant de traverser la rivière.

* quand la pluie te cogne, le crapaud croit que tu es son ami

* Le soleil n’ignore pas un village parce qu’il est petit.

* Sur quelque arbre que ton père soit monté, si tu ne peux grimper, mets au moins la main sur le tronc.

* Un acacia ne tombe pas à la volonté d’une chèvre maigre qui convoite ses fruits.

* Si un petit arbre sorti de terre sous un baobab, il mourra arbrisseau.

* Ne pile pas ton mil avec une banane mûre.

* Tous les blancs ont une montre, mais ils n’ont jamais le temps.

* Là où le coeur est, les pieds n’hésitent pas à y aller

* Quand les éléphants se battent c’est toujours l’herbe qui est écrasée…

* Le chien a beau avoir quatre pattes, il ne peut emprunter deux chemins à la fois.

* Traverse la rivière avant d’insulter le crocodile.

* Le grillon tient dans le creux de la main, mais on l’entend dans toute la prairie.

* Un tronc d’arbre a beau séjourner dans le fleuve, il ne se transformera jamais en crocodile! –

* Même si le gnou mange l’herbe, elle continue de pousser.

* Un grain de maïs a toujours tort devant une poule.

* Un seul doigt ne peut prendre un caillou

* Ne jette pas la provision d’eau de ta jarre parce que la pluie s’annonce

* Le fleuve fait des détours parce que personne ne lui montre le chemin

* Quand on n’a qu’une lance, on ne doit pas s’en servir contre un léopard

* Peu importe la direction du vent, le soleil va toujours ou il doit aller

* Dieu n’a fait qu’ébaucher l’homme; c’est sur la terre que chacun se crée

* On n’est pas orphelin d’avoir perdu père et mère, mais d’avoir perdu l’espoir.

* L’étranger te permet d’être toi-même, en faisant, de toi, un étranger.

* Un silence vaut 25 réponses

* Le sang est plus épais que l’eau

 * Un homme qui se noie s’agrippe à l’eau

* Le drapeau suit la direction du vent

* Suivez les abeilles et vous mangerez le miel

* Un ami dans le besoin est un véritable ami

* Un sorcier ne se guérit pas lui-même

* Trop de plaisanterie amène la querelle

* La reconnaissance d’un âne est un coup de pied 

* Les nuages sont le présage de la pluie 

* Un poisson qui pourrit et tous sont pourris 

* Si tu peux marcher, tu peux danser. Si tu peux parler, tu peux chanter…

* Quand le lion aura son propre historien, l’histoire ne sera plus écrite par le chasseur 

* Aller doucement n’empêche pas d’arriver

* La douleur est comme le riz dans un dépôt: si chaque jour on en prend un panier, à la fin il n’y en a plus.

 * Ne brandis pas dans l’air le serpent que tu as tué, les autres serpents te guettent

* Il n’y a pas de plus grand bonheur que la venue d’un hôte dans la paix et l’amitié.

* Si tu supportes la fumée, tu te réchaufferas avec la braise

* L’éléphant meurt, mais ses défenses demeurent

* Ce n’est pas parce que la hyène a mauvaise haleine qu’il faut lui interdire de bailler

* Quand un homme est lié avec une corde, tôt ou tard il la rompt

* Il n’y a pas la place pour plusieurs crocodiles dans le même marigot.

* Quand le singe voit un beau fruit dans l’arbre et qu’il ne peut s’en saisir, alors le singe dit que le fruit est pourri

* Quand on enterre un cadavre, on ne laisse pas ses pieds dehors.

* La poule n’a jamais honte de son poulailler.

* Qui dit bonjour madame, dit au revoir l’argent

* C’est en remuant l’herbe que l’on prend des grillons.

* Lentement se courbe la banane.

* Qui avale une noix de coco, fait confiance en son anus.

* Quelle que soit la maigreur de l’éléphant, ses couilles remplissent toujours la marmite.

* L’éléphant ne peut pas courir et se gratter les fesses en même temps.

* On n’écrase pas deux fois les testicules d’un aveugle.

* Là où la hache va, c’est pour couper du bois .

* On ne peut pas tresser la tête d’un absent. 

* Le lézard fait beaucoup de pompages , mais il n’a jamais eu des biceps. 

* La mouche a beau voler, elle ne deviendra jamais un oiseau…

* Quand on coupe les oreilles, le cou s’inquiète.

* Les poules ne frayent pas avec les cafards.

* Un pet qui se prolonge peut entraîner une vraie chiasse.

* Un grain de maïs a toujours tort devant une poule.

* Ne jette pas la provision d’eau de ta jarre parce que la pluie s’annonce

* Qui va travailler pour le chien, devra accepter le plat d’excréments qui lui sera servi.

* La route ne donne pas de renseignements au voyageur

* Le serpent dit : je grimpe sur un arbre et je n’ai pas de bras

* Toi dans la forêt, moi dans la forêt, et tu me demandes où est le soleil ?

* Si la personne partie puiser l’eau n’est pas de retour, c’est que les calebasses ne sont pas encore remplies

* Ne te lasse pas de crier ta joie d’être en vie et tu n’entendras plus d’autres cris.

*I l faut façonner l’argile pendant qu’elle est molle

* Quand le chat n’a pas faim, il dit que le derrière de la souris pue

* Les chameaux ne rient pas des bosses des autres

* C’est en essayant encore et encore que le singe apprend à bondir.

* Celui qui rame dans le sens du courant fait rire les crocodiles.

* L’oeuf ne danse pas avec la pierre.

* Là où on s’aime, il ne fait jamais nuit.

* La persévérance est un talisman pour la vie.

* Le monde aura beau changer, les chats ne pondront pas.

* Le singe ne voit pas la bosse qu’il a sur le front.

* Marche en avant de toi-même, comme le chameau qui guide la caravane.

* Quand l’éléphant trébuche, ce sont les fourmis qui en pâtissent.

* Une mer d’huile ne donne pas de loup de mer.

*Le crocodile n’est fort que dans l’eau.

*Qui a un morceau de viande va trouver celui qui a du feu.

*Tant que les lions n’auront pas leurs propres historiens, les histoires de chasse continueront de glorifier le chasseur. 

*Dans le panier, les poulets se transmettent leurs tâches.

*Le Mensonge peut courir un an, la vérité le rattrape en un jour

*Quand quelqu’un fait semblant de mourir, on fait semblant de l’enterrer(à malin, malin et demi, est pris qui croyait prendre).

*Le village des riches ne manque pas de perroquets( tout grand personnage est entouré de flatteurs).

*Là où les vautours virevoltent, c’est qu’il y a une carcasse.  

* “Quand tu manges un œuf n’insulte pas la poule.” * “Ne danse pas lorsque tu portes un panier rempli d’œufs.” * “En persévérant l’œuf marche sur des pattes.”

* “Là où le coq chante il y a un village.”

* “Le poulet n’est jamais déclaré innocent dans le tribunal des faucons.”

* “Les œufs et le métal ne doivent être mis dans le même sac (ou panier).”

* “Le poulet qui picore des aliments lors de la divagation ne dormira pas affamé.”

* “Un oiseau qui jacasse ne construit pas de nid.”

* “Un coq ne peut chanter sur deux toits.”

fleche08213.gif



3 commentaires pour « DIVERS PROVERBES AFRIKAINS »

  1.  
    10 juin, 2007 | 23:21
     

    « On est plus le fils de son époque que le fils de son père »! ce proverbe a le même sens que le commandement de la bible: tu quitteras ta famille pour t’attacher à ton épouse!

    Répondre

  2.  
    10 juin, 2007 | 23:22
     

    Quand l’éléphant trébuche, ce sont les fourmis qui en pâtissent.
    certaines fourmis craignent le retour inéluctables des Kémites!!!

    Répondre

  3.  
    FULELE
    10 juin, 2007 | 23:48
     

    Merci pour ta contribution H!

    Répondre

Répondre à H'Brown Annuler la réponse.