• Accueil
  • > LA FRANCE EST ELLE RACISTE?

LA FRANCE EST ELLE RACISTE?

 

 » Moins le blanc est intelligent, plus le noir lui paraît bête  » A.Gide

Odile Tobner analyse et décortique quatre siècles de négrophobie. Une conférence organisée par la librairie Anibwé et www.afrikara.com le 08.12.07

merci à  Thotep.

http://www.dailymotion.com/video/5IknFDn65Imd1qcyy

http://www.dailymotion.com/video/30iYzgzPbfKfBqd5z

http://www.dailymotion.com/video/1uUqkXQ9lVvppqcFjpar freshizzle

 

http://www.dailymotion.com/video/4hg9AHmPq2dfznNO7

 DEUX POIDS DEUX MESURES

http://www.dailymotion.com/video/x3khwj

Le Cran , S.o.s Racisme,Collectifdom , j’espère que cette fois vous allez au moins être touché par l’agression de ces enfants de moins de 18 ans agréssés par une horde de « sauvageant », et cette fois cela est mérité de « racaille ». Ces voyous n’ont même pas honte d’agresser des enfants. Vivement le retour de la Tribu Ka seul mouvement courageux et soucieux de protéger les fils et filles de Kamita. 

Image de prévisualisation YouTube

 

 

 

Immigration choisie,
TELESUD – Jean-Philippe OMOTUNDE

http://www.dailymotion.com/video/53zhfocLFpg9Qeglk

Image de prévisualisation YouTube

http://www.dailymotion.com/video/1eiyK90kI1xtu5VHD

http://www.dailymotion.com/video/3oeNcR7DavSS18Q05

http://www.dailymotion.com/video/6VzfDIj2GMFsu7hL0

 les 10+plus grand négrophobes de france


LES NOIRS SONT ILS SOLIDAIRES?

Chargement ... Chargement ...
fleche08280.gif


16 commentaires pour « LA FRANCE EST ELLE RACISTE? »

  1.  
    cassandra
    3 juin, 2008 | 21:42
     

    a coi serre le raciste a coi sa va ns mener pk . Il faut poser cette question au raciste demander pk est tu racisite mon amie ? est ce que on t’ a fais quel que chose ? peut repondre au question poser ? je ne pense alors alors pk etre raciste si tu ne peut pa sexpliquer pk

    Répondre

  2.  
    baraton edouard
    14 octobre, 2008 | 18:33
     

    La réflexion de cassandra n’est pas dénuet d’intelligence.

    Dans le cas de la France, c’est l’angoisse qui créé le racisme mais dans sa volonté comme dans son histoire, la France ne l’ai pas.

    Ceci est particulièrement révélé par la distribution large de la citoyenneté française qui fut faite.

    Dès le XVIIème aux esclaves affranchis, et aux indiens d’amériques qui vivaient aux cotés des français. Au XVIIIème aux juifs, protestants et de fait à la population métis de saint Louis comme à une part importante des noirs et métis des mascareignes.

    Au XIXème à tout les habitants des antilles, de la réunion, de la guyanne et des qutres communes du sénégal ainsi qu’aux habitants des comptoirs indiens. Tout ceci avec participation à la représentation nationale. Puis, intégration des juifs d’algérie et de tout les algériens musulmans adoptant le droit français.

    Enfin, en 1946 à tout les habitants de l’empire français.

    Dans sa distribution de la citoyenneté, la france fut tout sauf raciste. Ceci est d’autant plus éloquant comparé à la politique britannique qui reposa toujours sur la ségrégation et la séparation des britanniques et des autres (ceci depuis les treize colonies jusqu’à l’apartheid)…

    Répondre

  3.  
    15 octobre, 2008 | 8:59
     

    Que vaut une nationalité donnée, lorsque la couleur de la peau reste le premier critère d’identification?

    Répondre

  4.  
    15 octobre, 2008 | 13:03
     

    Baraton prouve moi avant de poster un commentaire que tu as regardé une vidéo.
    Et je souhaite que ta question soit une réaction a un doc que tu as vu, une phrase que tu as entendu. Car ce qui est ici est en accord avec ma pensée. Alors si tu viens me demander qu’elle est ma pensée ne t’étonne pas si je te renvois à mes aux vidéos.

    Répondre

  5.  
    baraton edouard
    15 octobre, 2008 | 13:55
     

    Mais, si tu sit uque la couleur est le premier signe d’identification alors tout le monde ne peut etre que raciste. Pour moi, l’identification passe par l’histoire commune, une langue commune et des aspirations communes. Ces éléments étant tous sanctionner par l’octroie de la nationalité.

    Si la France ne m’était pas la nationalité au-dessus de la race, jamais félix ébouet n’aurait été se qu’il fut, jamais senghor n’aurait été se qu’il fut, jamais Césaire ne fut se qu’il fut.

    C’est bien la différence entre la France et les anglo-saxons. Les français ont des apprioris, omme nimporte quel groupe humain, mais à chaque fois les français parcqu’ils croient avant tout à l’unniversalité du genre humain ils veulent dépassé ces apprioris et cela passe par la distribution de se qui compte le plus aux yeux des français: la nation.

    Qu’a ton voulu faire à Maestritch pour ressouder les liens entre européens? L’on a créer un statut de citoyen européen.

    En 2003 losque les soldats français sont aller évacuerles français de cote-d’ivoire la majorité de ces français étaient de couleur noire et personne n’a remis en cause le fait que des français aille se faire tuer au service de leur concitoyens et ceci peut importe leur couleur.

    Pour le « dévellopement de l’europe fondé sur les nboirs » allez voir « De l’utilité des empire ». Elle est agrégé de lettre pas historienne.

    En France et dans l’empire français le droit l’ a toours emporté sur la couleur.
    Pourquoi en voulez vous à la France de chercher envers et parfois contre les angoisses de sa population de dépassez le racisme au nom de la nation?

    Répondre

  6.  
    baraton edouard
    17 novembre, 2008 | 12:38
     

    de 1958 à 1969 le président du sénat, deuxième personnage de la république française était noir. Il a quitté son poste quelques semaines avant la démission de De Gaulle, s’il avait été en place à ce moment alors il arait été président de la république intérimère! Et ceci à unê époque ou les états-unis étaient encore sous un régime quasie ségrégétif. La France a aussi mis dans les rangs de ses députés des noirs antillais dès 1791. En1848 l’on trouvepour la première fois un sénégalais (alors métis). A se moment là les antilles, la réunions et le sénégals envoient tous des métis à la députation. En 1914 la FRance reçois snt premier sénaeur noir du sénégal (blaise diagne). Puis en 1945 toutes les populations des colonies reçoivent le droit de vote (un certain nombre, celles des « ancienes colonies » l’avaientdéja depuis un bon moment)) et envoient à leur tour des député noir à Paris ou ils pèsent d’un pid important. A tel point qu’il élèvent l’un des leurs au second poste de la républiqe!

    Et si comme Senghor l’avaient voulu l’indépendanc des colonies noires avait été retadé nous aurions aujourd’huis un président noir en France, c’est une évidence. L’afrique aurait la Bombe nucléaire, un poste permanent au conseil de sécurité de l’ONU, une des 5 meilleurs armées du monde…

    La France avait choisi cette voie, c’est l’afrique qui se l’est fermée toute seule alors il sont bien mal inspiré ceux qui accusent la France d’etre ségrégative maintenant que les populations d’origine africaine ne sont plus que 10% de la populaion française et sont donc évidement peut représenté!

    Répondre

  7.  
    17 novembre, 2008 | 16:01
     

    En france on reconnais les compétence des noirs quand on a pas le choix car étant les meilleurs mais en revanche on en fait pas forcément des exemples pour émamncipé les jeunes.
    sauf dans le sport et la musique.
    évidement ne me prend pas des exemples recent.

    Répondre

  8.  
    Mina MBA NARMER
    17 novembre, 2008 | 16:04
     

    baraton, toi qui aimes si bien le métissage des peuples et des cultures, di smoi pourquoi ton pays la france est réticente à cette idée de métissage ?
    dans tes propos, tu souhaites que Kemet soit métissée! mais je pense qu’avant de donner des leçons aux autres, il faut commencer par les appliquer chez soi même !

    Répondre

  9.  
    Baraton edouard
    17 novembre, 2008 | 19:48
     

    Mais le problème c’est qu’en france, par républicanisme l’on refuse de parlé de différences culturelles ou raciales. Pour la république il n’y a que des individus sans distinction. Hors pour métissé, il faut voir les différences! c’est tout le problème français. Dans le fond la France est pour (son histoire atteste qu’elle n’est elle même que métissage) mais elle bloque sur les termes et donc sur les réalités qui vont avec.

    Répondre

  10.  
    Mina MBA NARMER
    17 novembre, 2008 | 21:19
     

    alors pourquoi ne commences tu pas par te battre afin d’imposer ce métissage en france, plutôt que de le vouloir pour Kemet ?
    on applique pas aux autres ce que l’on refuse de s’appliquer à soi-même…

    Répondre

  11.  
    Baraton edouard
    17 novembre, 2008 | 23:40
     

    Mais je fait les deux! Dans mon premier essai (les trois cerces) j’expliqu qu’il es indispensable que la France se repositonne sur les questions d’ientité pour pouvoir se repositionné par rapport au monde et princoipalement vis à vis de lafrique.

    Concrètement, il faudrait largement modifier les cours d’histoire qui devrait tourné autour de l’histoire de France comprise comme étant à cheval sur trois espaces (europe afrique francophonie). Cett histoie faite de visions du monde dun point de vue français aurait l’avantage de faire comprendre la diversité constitutive de l’histoire et de la nation française.

    L’enseignement de l’histoire de l’espace fancophone permettrait d’étudier les coloniations, l’esclavage, la constitutions et les ressorts des empires, les empires dans les guerres mondiales… Les statuts juridiques…

    Il faudrait aussi revoir la place de l’outre mer dans la conception politique française. Je pense qu’il faudrait créer un ministère regroupant outre mer, francophonie et coopération. Cela permettait de participé àl’intégration locale des Dom COm ainsi que d’organisé la coopération pour créer des aires de propérité autour de ceux-cis favorable aux interrets de la France et des zones concernés.

    Répondre

  12.  
    18 novembre, 2008 | 12:05
     

    Ce que tu fais pour ton pays nous le faisons pour notre continent, et parcontre nous disons à la france que nous souhaitons le faire comme nous le voulons en tant que peuple digne intègre souverain.
    Le mal de l’afrique c’est l’ingérance des puissances occidentale sous couvert de bonnes intentions alors que c’est un pillage de ressources qui se cache derrière.
    Le pb est que les citoyens de ces mêmes puissances en sont à moindre niveau aussi victime mais elles sont mal informé d’ailleurs volontairement des réelles actions .
    c’est un peu comme ce qui se passe en Irak ce n’est que mainenant que le peuple améraicain prend conscience de l’arnaque

    Répondre

  13.  
    Baraton edouard
    18 novembre, 2008 | 15:15
     

    Mais, vous n’etes pas « 1″ peuple. Dailleurs, pour reprendre nos propos de dimanche, les musulmans ne peuvent se rallier à votre mouvement. Les anglophones ont une philosophie différente. Les citoyens français n’y sont qu’assé peu attiré, vous n’etes évidement pas soutenu par les africain, « africanophages ». Les malgaches ne peuvent pas vous soutenir (au moins les mérinas) parcqu’ils n’ont votre soi disant assendance égyptienne. Vous avez une vision bien éxigue de l’afrique. Votre afrique se limte au nord à la centrafrique et si l’on st gentils à la moitier de la cote d’ivoire. A l’est vous vous arrétez à Bangui. Au sud cela cesse à Kabinda. Et à l’ouest, l’océan me semble non dépassé (les antillais ne sont pas très proches de vos thèses…).

    Autrement dit votre petite afrique n’est pas l’afrique.

    Pour moi, l’afrique va du d’alger au cap et de Dakar à l’ile maurice. Dadanse il y a des arabes, des coptes, des berbères, des noirs musulmans, des noirs chrétients, des « traditionalistes », des francophones, des anglophones, des lusophones, des insulaires, des contnentaux, des français (1 300 000). à cela ont peu ajouté les antillais (dont 1000 000 de français de plus).

    Il y a des peuples d’afrique, et une bonne part des français font partis de ces peuples d’afrique. Je ne peut donc pas définir la France sans aussi travaillé à la définition de l’afrique!

    Nous sommes dans le même bateau.

    Répondre

  14.  
    18 novembre, 2008 | 15:30
     

    les anglophone,lusophone,arabes et autres qui vivent en afrioque doivent avant tout ce considéré comme kémite avant même que de prendre en considération des identités qui sont étrangère à ce continent.
    Saches que le concept de kémite dépasse la couleur de la peau il dépend d’un certain paradigme à savoir celui qu’englobe la Maat.

    Répondre

  15.  
    Baraton edouard
    18 novembre, 2008 | 19:55
     

    Oui mais, dans les groupes (qui ne sont ni exaustifes ni exclusifs) que je vient de cité, ils sont bien rares ceux qui suivent la maat… Il faut bien l’admettre, votre idéologie est marginal et en rien capable de créer un régroupement ne serait-ce que régional.

    Les identités que tu dts étrangères mais qui sont parfois milénaires l’emporte dans le coeur de l’immense majorité des africains sur votre paradigme.

    Il faut construire l’afrique avec les matériaux à notre disposition que vous le vouliez ou non. Votre idologie doit apprendre à faire avec d’autre à créer des alliances, des programmes communs. Faute de quoi elle se marginalisera et mourra. Vous avez le choix entre etre (désolé de la comparaison mais elle est parlante je pense) les Le Pen ou les Sarkzy de l’afrique. Dans le premier cas vous serez assimilé par d’autre et disparaitrez, dans le second en mélant votre idéologie à d’autres vous survivrez.

    Vivre et se renier ou s’affirmé et mourir… dure dilemne à la base de tout VRAIS engagement politique… Bonne méditation.

    Répondre

  16.  
    salaud
    13 avril, 2009 | 13:18
     

    tous les racistes ont des petits cerveaux

    Répondre

Répondre à cassandra Annuler la réponse.