• Accueil
  • > L’Afrique éclairera t’elle le monde du 21ème siecle?

L’Afrique éclairera t’elle le monde du 21ème siecle?

A l’occasion du colloque Menaibuc 2007, Jean-Phillipe Omotunde et Doumbie Fakoly sont les invités d’Eugenie Dieki dans l’emission « Les Matin d’Eugenie ».

http://www.dailymotion.com/video/6eOYXIgXzsWEvivXT

http://www.dailymotion.com/video/2DWFX5jNIQzC9ivVo

http://www.dailymotion.com/video/42N6nmkH3iQTpivUh

http://www.dailymotion.com/video/6fxGSm4z1yOlFivNG

fleche082.gif

 



23 commentaires pour « L’Afrique éclairera t’elle le monde du 21ème siecle? »

1 2
  1.  
    Baraton edouard
    2 octobre, 2008 | 13:40
     

    Il me semble probable que l’afrique est un grand role au XXIème siècle mais cela à une condition principale: qu’elle soi une afrique large.

    L’afrique doit se centré sur l’afrique sub-saharienne mais aussi intégré le monde arabe, les océaniens indiens, et lesantillais. (avec des territoires français dans les deux dernières catégories).

    En effet, si l’afrique se contente de sa partie continenttale, ou pire de sa seule partie subsaharienne elle laissera le control exclusif des mer qui sont ses portes d’entrées aux autres.

    Dans cette catégorie, la participation de l’afrique à la sécurisation de ses abords ne semble guère pouvoir se faire sans la France qui est la seule puissance à s’y interressé du fait de sont inscription territoriale en afrique et dans les antilles. C’est se qu’a dailleurs compris l’afrique du sud.

    Répondre

  2.  
    Bila
    2 octobre, 2008 | 13:58
     

    JE SUIS D ACCORD SAUF POUR L INTEGRATION DU MAGHREB, TANT QUE LES NOIRS QUI Y VIVENT SERONT PAS REPRESENTE MAJORITAIREMENT OU EQUITABLEMENT AU POUVOIR.

    Répondre

  3.  
    baraton edouard
    2 octobre, 2008 | 14:09
     

    En maurétanie je suis d’accord pour dire qu’il y a un réel problème. Les populations noires (wollofo-francophones en majorité) n’y sont pas traiter comme ils devraient.

    Dans les autres pays du maghreb arabe, le problème n’est pas la sous représentation politique mais le racisme ordinaire.

    Néamoins, il faut les intégrés sinon, cela voudrait dire créé un ensemble africain qui risquerait de se privé de tout ses territoire membre de la ligue arabe (maurétanie, maric, algérie, tunisie, lybie, egypte, soudan, djibouti, somali, comores).

    Répondre

  4.  
    bila
    2 octobre, 2008 | 15:02
     

    « Dans les autres pays du maghreb arabe, le problème n’est pas la sous représentation politique mais le racisme ordinaire »
    ah! tu trouves donc que les noirs au niveau du pouvoir sont bien representés?
    Moi je penses que au niveau de la representation et cela est logique compte tenu du racisme.
    C’est comme en france pour l’emploie entre autres ne t’en déplaise.

    Répondre

  5.  
    Baraton edouard
    2 octobre, 2008 | 15:36
     

    Non, ce que je veut dire c’est que les africains sont une population peut nombreuse (en proportion) ou uniquement de passage dans les pays arabes. En France (métropolitaine) c’est vrais qu’il y a du travail mais tu admettra que les autorités font un réel effort depuis 15 ans.

    Néamoins, je pense que ces frictions (en pay arabe et ailleurs) devrait s’appaisé avec le temps. Nous sommes à une étape transitoire. La France va voir sa population d’origine africaine monter en proportion et va devoir s’integré comme pont entre europe et afrique.

    Pour les pays arabes l’hostilité au monde africain noir risque d’etre longue à feire disparaitre du fait de conflits comme au soudan, en maurétanie ou en Somalie.

    Répondre

  6.  
    2 octobre, 2008 | 16:58
     

    « Non, ce que je veux dire c’est que les africains sont une population peut nombreuse (en proportion) ou uniquement de passage dans les pays arabes. »

    Qu’entends-tu par « de passage »???????!!!!!!!!!!

    sais-tu Baraton que les sémites ont peuplé ces terres au 7ème siècle et que avant leur invasion sur ces terres c’étaient des kem qui y vivaient?
    C’est comme en afrique du sud dans quelques siecles les gens vont oublier que les peuples originaire étaient les kem et que les blancs y sont arrivées que tardivement et avec une telle violence…….!
    Les arabes ont eu la même attitude .
    Tu as du mal à croire que l’égypte antique soit Kem et ben sache que si les arabes arrivent aux 7eme siecle et que les pyramides sont construites des millénaires avant c’est forcément par ceux qui vivaient là. Et d’ailleurs les plus anciennes sont au Soudan n’est-ce pas une indication…..

    Répondre

  7.  
    Baraton edouard
    2 octobre, 2008 | 17:09
     

    Mensoonge! les pyramides soudanaises sont du premier millénaire avant JC et les égyptiennes du troisième millénaire avant JC.
    Les égyptients antiques sont les actuels coptes qui vivent encore dans ce pay et ne sont ne t’en déplaise pas noir.

    Pour l’afrique du nord elle fut prise non pas à despeuples noirs mais aux byzantins et aux berbères autrement dit à des peuples non noirs. Les byzantins sont des greco-romains et les berbères (localement appelé Kabyles) peuplent toujours la région comme les coptes sont tojours en égypte.

    Ce n’est pas parcque Bila accepte de réfléchir à des compromis que tu est obliger de rallumer les hostilité.

    Par « de passage », je veut dire que peut d’individus d’afrique noirs s’y installent réellement. Il vont y faire leurs études, commercé ou passent simplement pour allé en europe.

    Pour les boheurs oui, ils furent violent et mirent en place un système qui avait pour but de se concervé une large part de l’afrique du sud.

    Mais tu préconise de chassé leurs déscendants alors qu’ils sont arrivé en 1652 (moi aussi je connais quelques dates)?

    Et bien non, il faut vivre avec, tenter de s’arranger, créer des synthèses…

    Un terme sur lequel tu devrait médité Fulele.

    Répondre

  8.  
    2 octobre, 2008 | 17:53
     

    Soudan a des pyramides anciennes, mais ceux en Egypte sont plus grandes et plus accessibles.
    Ton pb est que tu affirmes des choses sans pour autant citer des sources.
    tu n’as même pas pris le temps de regarder les docs sur ce blog. On espérant que ceci te parlera.
    que dis tu de Hérodote (480 ? – 425 avant J.-C.), surnommé le “Père de l’histoire”, grand voyageur et témoin oculaire écrit (Livre II, 104) :

    “Manifestement, en effet, les Colchidiens sont de race égyptienne ; mais des Égyptiens me dirent qu’à leur avis les Colchidiens descendaient des soldats de Sésostris. Je l’avais conjecturé moi-même d’après deux indices : d’abord parce qu’ils ont la peau noire (mélagkhroés) et les cheveux crépus (oulotrikhes) (à vrai dire, cela ne prouve rien, car d’autres peuples encore sont dans ce cas), ensuite et avec plus d’autorité, pour la raison que, seuls parmi les hommes, les Colchidiens, les Égyptiens et les Éthiopiens pratiquent la circoncision depuis l’origine.”
    tu vois je te cite une source que tu peux vérifier par toi-même, en allant en bibliothèque et lire les textes d’origine.
    Aristote, savant, philosophe grec, précepteur d’Alexandre le Grand, 389-322 av J.-C. écrit (Physionomie , 6): «Ceux qui sont excessivement noirs (agan melanes) sont couards, ceci s’applique aux Égyptiens et aux Éthiopiens.»

    - Diodore de Sicile, historien grec contemporain de César Auguste, 63 av J.-C.-14 ap J.-C., nous dit (livre III, 3, 1): Les Éthiopiens (Nubiens) affirment que les Égyptiens sont des colons originaires de chez eux et que cette colonie fut conduite par Osiris”

    On peut raisonnablement penser que si les Égyptiens avaient été blancs, arabes, juifs, asiatiques ou autre, Diodore nous aurait fait remarquer immédiatement l’
    absurdité d’une telle déclaration, hors il ne l’a pas fait ! Cela prouve bien que ces deux peuples étaient effectivement noirs.

    - Le Grec Héliodore écrit à propos de Chariclée, une jeune fille blanche, qui se trouve devant des Égyptiens : «De nouveau, elle leva les yeux, vit leur teint noir.»,[Les Éthiopiques, tome I].

    - dans son commentaire de la Torah (Cf. Rachi, Genèse XII, 11- Les Secrets de l’exode – Messod et Roger Sabbah, éd. J. Cyrille Godefroy, 2000), le grand Rabbin Rachi nous a légué un texte explicite à propos des craintes d’Abraham et de sa femme lors de leur arrivée en Égypte. Ce passage est sans ambiguïté:

    “Que tu es belle. Mais nous arrivons maintenant chez un peuple d’hommes noirs, frères des Éthiopiens et qui n’a pas l’habitude de voir une femme belle, à la peau claire”.

    Pourquoi Les Égyptologue ne font jamais référence a toutes ces déclarations?
    L’Égypte ancienne: noire ou blanche?

    Les encyclopédies et les dictionnaires sont les précieux dépositaire de la connaissance universelle, et pourtant même eux, au détour d’une formulation de phrase, manifestent à quel point les préjugés sont durablement implantés, même chez les esprits les plus cultivés. Dans la section ”hist.” de la notice ” Égypte ” du Dictionnaire Robert des noms propres, nous constatons cette étrange affirmation :

    ” Le peuplement de l’Égypte dut se faire par la fusion d’ethnies venues d’Afrique et peut-être d’Asie occidentale.” Dans cette simple phrase, on constate deux problèmes dans la vision occidentale de l’Égypte : Même les esprits les plus cultivés d’occident semblent avoir une grande difficulté à se rappeler que l’Égypte est en Afrique, donc les premières populations n’avaient pas besoin de venir d’Afrique. De plus, on ressent le besoin de rajouter à cela le fait qu’il y a ? peut-être ? eu ” fusion ” avec des populations d’Asie occidentale, à une époque préhistorique ( avant ” -10 000 ” ) c’est à dire sur laquelle nous ne possédons aucune documentation. Faudrait-il donc que les Égyptiens aient eu le cheveu crépu comme la laine d’acier et la peau noire comme le charbon pour que l’on daigne considérer la plus ancienne civilisation de l’univers comme étant pleinement africaine ?

    Tout le monde a pu le constater a plusieurs reprises, dans TOUS les documentaires TV ou dans des films, les égyptiens anciens sont représenté soit par des acteurs blancs soit par des acteurs arabes!

    1) Sur quoi se base t’on pour une t’elle représentation, sachant que l’Égypte est une civilisation vieille de plus de 7000 ans et surtout qu’elle se trouve en Afrique?

    2) Des blancs en Afrique il y a 7000 ans, comment cela se fait-il? ou en sont les preuves ?

    http://books.google.fr/books?id=IBzEutxo8vcC&pg=PA3&dq=Ren%C3%A9+Louis+Parfait+ETILE&lr=&sig=ACfU3U1ORg5rEuN4uni1av-cvGZdi8Uiig#PPA11,M1

    Répondre

  9.  
    Baraton edouard
    2 octobre, 2008 | 18:19
     

    Aors, je vais précisé que la plupart du temps lorsque je vous écrit c’est de mon bureau bibliothèque contenant environs 500 ouvrages en très grande majorité d’histoire. Des sources j’en est et si cela ne me suffit pas j’ai une énorme bibliothèque universitaire de l’autre coté de la rue.

    Des livre, j’en ai lu et j’en lis ne tinquiète pas pour moi.

    Je vais simplement t’expliqué ton herreur, qui dailleurs est assé banale pour quelqu’un qui na jamais étudier l’histoire gréco-roamaine et qui n’en connait pas les codes littéraires.

    Les gréco-romains parlent par hyperbole dans la plupart des cas. Ainsi, les chiffres d’armée de 70000 hommes deviennent 1000 000 000, un romain peut etre un peu plus bronzé que la moyenne se fait surnommé niger (le noir), un empereur du IIIème siècle d’origine punique (libanaise) est qualifier de noir!

    Noir pour un grec et un romain cela veut dire plus matte que la moyenne des grec et des romains.

    Et si tu avait raison, ou sont passé les noirs d’égypte?
    Et explique moi pourqoi tu veut absoluement que les anciens égyptients est été noirs et que tu temoque de la couleur des numides?

    Tout simplement parcque tu veut pour des raisons personnelles assoir ta thèses maatiste qui ne repose sur rien!
    Et pour les pyramides, celles des soudanais dates pour une grande part d’entre elle de la période hellénistique, on est loin du compte!

    et le régime anglo-égyptien a eut ça de bon qu’il a permis de recensé toutes les pyramides du pay.

    Tu est un invetéré menteur ou alors tu a des amnésies bien arrangeantes!

    Répondre

  10.  
    2 octobre, 2008 | 20:25
     

    « Et si tu avait raison, ou sont passé les noirs d’égypte? »

    es-tu déjà allée en égypte?

    « Les numides sont le fruits d’un métissages que vex tu que je te disent. »

    montre moi une iconographie d’un pharaon egyptien blanc.

    Répondre

  11.  
    Baraton edouard
    2 octobre, 2008 | 22:11
     

    pas aussi blanc que le français moyen mais comme un copte, regarde les iconographie représentant toutakamon sur le coffre ou il est sur son char en train de chasser. Aucun doute possible c’est un copte donc un « blanc ».

    Soi tu est ignare, soi tu a des amnésies arangentes soi tu ment…

    Pourquois si les numides sont blanc, les égyptiens ne le seraient’ils pas? Meme au moment ou il fut le plus humide, la barrière saharienne fut une barrière et avant le XIXème siècle l’afrique noire était sous peuplé: donc peu de population pouvait migré vers le nord. se que tu nous raconte là est un contresens historique et démographique.

    Mais j’invite tout les lecteurs à cherché une foto du coffre en question, meme sur google cela doit etre faisable.

    Répondre

  12.  
    Mina MBA NARMER
    2 octobre, 2008 | 22:45
     

    cher Barathon, je te rappelle à juste titre que l’ignare c’est toi! et tu viens à nouveau de nous le démontrer par ton incompétence historique!
    tu nous parle des Numides. Mais qui sont-ils et depuis quand peuplent-ils l’Afrique du Nord?
    ce sont les habitants ou natifs de la Numidie, ancien pays de l’Afrique du Nord peuplé par les ancêtres des Berbères.
    qui sont les Berbères?Les Berbères ou Amazighes sont un ensemble d’ethnies autochtones d’Afrique du Nord ayant ou non des points communs entre elles (langues, habillements, coutumes, musiques, organisations sociales, origines ethniques, etc.) selon l’espace géographique où elles vivent. Dans l’antiquité, les Berbères étaient connus sous les noms de Libyens, Maures, Gétules, Garamantes et Numides. Les plus connus d’entre eux étaient l’auteur romain Apulée, l’empereur romain Septime Sévère, et Saint Augustin. recherche une photo (image) de saint augustin, et tu verras s’il est blanc ou s’il est noir… mais comme tu es d’une malhonneteté intellectuelle, je vais développer!

    je te rappelle que les Berbères ou Numides, ne sont que des mélanges postérieurs à l’Egypte antique qui était Noir! Les berbères sont un métissage tardif entre les Arabes et les Noirs (Kem/ Kémit) !
    « Les Berbères ont toujours été un peuple puissant, redoutable, brave et nombreux; un vrai peuple comme tant d’autres dans le monde, tels que les Arabes, les Persans, les Grecs et les Romains. »
    — Ibn Khaldoun, Histoire des Berbères, 1378

    Pourquoi cet auteur va comparer les numide au Arabes, s’il s’agit du même peuple? fais tourner ton cerveau de moineau!

    Le nom de « Berbère » apparaissant pour la première fois explicitement après la fin de l’Empire romain, la pertinence de son usage pour la période précédente n’est pas admise par tous les historiens de l’antiquité[12].

    L’usage du terme s’est répandu à la période suivant l’arrivée des Vandales lors des grandes invasions. Qualifiés de « Barbares » par les Romains, en Afrique romaine, et en provenance de la péninsule Ibérique où leurs campements furent soumis aux attaques répétées des Romains. Sur les hauteurs à l’Est de la Numidie fut assemblée la coalition numido-vandale, qui prendra Carthage et supprimera l’influence de Rome sur toute l’Afrique. Le récit du Consul romain en Afrique fit référence pour la 1re fois du terme de « Barbare » pour décrire les Numides. Les Arabes, quelque temps après, héritèrent de ce même qualificatif.

    Les récits de l’Antiquité et du Moyen Âge s’appuyant sur des récits bibliques, coraniques, ou sur les hadiths, ou de références historiques comme Ibn Khaldoun, ou helléniques comme Salluste donnaient à ce peuple une origine perse, égyptienne et sémite, puis au XIXe et XXe siècle plusieurs auteurs leur attribuèrent une origine européenne et nordique.
    ce qui prouve, comme je l’ai déjà dit, qu’il s’agit d’un peuple métissé, et non originel!

    Hérodote (484-425 av. J.-C.) dit que les Maxyes — les Berbères — prétendent descendre des Troyens.

    Ibn Khaldoun (1332-1406) fait remonter l’origine des Berbères à Mazigh fils de Canaan. D’après lui, ils descendent de Canaan, fils de Cham. Ibn Khaldoun fait une étude comparative des différents généalogistes arabes et berbères existant bien avant lui et tire sa propre analyse sur l’origine des Berbères. Dans son livre sur l’histoire des Berbères, Ibn Khaldoun cite presque tous les travaux déjà faits sur la généalogie ancienne. [16]. Ibn Khaldoun désigne deux grandes familles: Madghis( Medghassen ) et Barnis.

    Les Berbères sont géographiquement et génétiquement intermédiaires entre les populations européennes (composante majeure) et les populations sub-sahariennes (environ 20 % de contribution)[24].

    Le chromosome Y est transmis de père en fils, l’étude des polymorphismes présents permet en théorie de suivre la lignée mâle — directe — d’une famille, d’une ethnie ou d’une espèce.

    La majorité des Nords-Africains berbérophones et arabophones ont le chromosome Y E3b2 (m81) et J* (respectivement 42 % et 20 %) d’origine majoritairement néolithique[25]. L’haplogroupe E3b2 est spécifique aux Berbères et voit sa fréquence décroître d’Ouest en Est. Cet haplogroupe est absent de la plupart des pays d’Europe sauf en Europe du Sud (Portugal, Espagne, Italie, France) ou sa fréquence dépasse les 10 % dans certaines régions d’Espagne et du Portugal. Ces chiffres pouvant s’expliquer par la longue présence musulmane dans la péninsule ibérique et dans une moindre mesure en Italie et dans le sud de la France[26]. En France sa fréquence est de 3,5 % de la population[27]. Son origine est l’haplogroupe E3b d’Afrique orientale qui date de 10 000 ans[28].

    L’étude la plus récente et la plus complète sur le Chromosome-Y au Portugal conclut que « les données concernant l’Adn Mitochondrial et le chromosome-Y indique que la présence des Berbères dans ce pays est antérieure à l’invasion Maure de 711 […] Nos données indiquent que les Berbères, contrairement aux immigrants sub-Sahariens, ont constitué une communauté de longue durée et continue dans le pays. »[29]

    L’haplotype V, caractéristique des populations berbères, se retrouve très fortement en Espagne (>40 % en Andalousie), au Portugal (36 %) en Catalogne (12 %), au Pays basque (11 %), en Italie et dans le sud de la France (11 %)[30]. D’après la NCBI, ceci étant la conséquence[31] des huit siècles de domination musulmane en Espagne et au Portugal entre les VIIIe et XVe siècles.
    Les migrations humaines suivant l’ADNmt
    Les migrations humaines suivant l’ADNmt

    L’ADN mitochondrial étant essentiellement transmis de mère à fille, son étude génétique permet de suivre la lignée maternelle — directe — d’une famille, d’une ethnie ou d’une espèce. La majorité des Berbères ont un ADN mitochondrial d’origine ouest-eurasienne[32]. La lignée maternelle directe des Berbères la plus ancienne date du paléolithique (30 000 ans avant notre ère) représentée par l’haplogroupe U6 (d’origine ouest-eurasienne)[33]. Cet haplogroupe est spécifique aux Berbères et sa fréquence s’accroît quand on va à l’Ouest.

    L’ADN autosomal permet de déterminer l’affinité génétique de certaines populations humaines par rapport à d’autres. À l’exception des Touaregs, la majorité des Berbères sont génétiquement plus proches des Européens et des Moyen-Orientaux que des autres populations humaines — les Touaregs se situant dans une position intermédiaire entre les sub-sahariens et le reste des Berbères[34],[35]. Selon C.Coudray « la proximité génétique entre le nord de l’Afrique et les groupes sud-ouest européens conduisent à l’hypothèse d’une origine commune entre ces populations ». Deux hypothèses sont actuellement discutées (Barbujani et al, 1994 ; Myles et al., 2005). Cette origine commune pourrait soit dater du Paléolithique Supérieur avec l’expansion d’Hommes anatomiquement modernes depuis le Proche-Orient et s’étendant le long des deux rives de la Méditerranée (Straus, 1989 ; Ferembach, 1985) soit de la diffusion Néolithique depuis le Proche-Orient, il y a 10 000 ans av. J.-C. (Ammerman et Cavalli-Sforza, 1984).

    et pour finir, je te rappelle qu’il s’agit d’un peuple étranger à l’Afrique qui est venue s’y installé…et a fini par donner des mélanges comme les touaregs!

    Répondre

  13.  
    2 octobre, 2008 | 23:01
     

    cite moi des points commun entre les semites ou égyptiens d’aujourd’hui et ceux de l’antiquité. traditions,coutumes,croyances………
    Monsieur le francophone avez-vous quelque chose contre les anglophones?
    RIEN OK !

    http://www.afrovideo.org/play.php?vid=148
    http://www.afrovideo.org/play.php?vid=287
    http://www.afrovideo.org/play.php?vid=181
    http://www.africamaat.com/article.php3?id_article=1029

    Répondre

  14.  
    Baraton edouard
    2 octobre, 2008 | 23:32
     

    Sur les berbères, je suis d’accor avec vous: ils sont un peuple « blanc » présent en afrique avant l’arrivé des arabes. mais si eux sont blanc alors pouquoi les égyptient antiques ne leseraient pas?

    Rapports entre égyptients antiques et leurs déscendants les coptes:

    Les égyptiens antiques ont adopté à l’époque hellénistique peu à peu des formes simplifier de leur écriture (démotique) puis lui ont substituer l’alphabet grecs.

    Aujourd’huis encore, les coptes utilisent cet alphabet issus de l’alphabet grec et la langue qui va avec.

    Preuve de cela: c’est grace au copte que champollion a traduit les hiéroglyphes pas grace à une langue négro-africaine. Manque de chance pour vous, les coptes sont « blancs »!

    Ensuite, au moment de la christianisation de l’égypte, l’églises locale c’est détacher de constantinople et autour de thèses monophysistes (je ne vais pas vous faire rentré dans les subtilité théologiques qui me passionent mais sont hors de propos) et de leur chef le patriarche d’Alexandrie.

    Au moment de l’invasion arabe, Alexandrie tombat aux mains des arabes en 641 et les coptes durent trouver une solution avec les nouveaux arrivants. Une partie se réfugia à byzance, une partie se converti à l’islam et se fondit avec les arabes et enfin une partie gardat ses traditions et sa langue issus de celle des pharaons.

    Les coptes sont se qui reste des égyptiens que vous vénérés tant! et à part des contacts religieux avec l’éthipie et un cour temps le soudan, ils n’en ont jamais eut avec le reste de l’afrique.

    Les coptes sont des proche orientaux sans etre arabes: ce sont les anciens égyptiens.

    Et pour la couleur de peau allez voir ce fichu coffre de toutankamon et dites moi quel est la couleur de ce minable roi sur son char!

    Il est de la couleur des actuels coptes: « Blanc »!

    PS: pour ce qui est de saint augustaine et surtout de sévère: ils sont certainement plutot puniques que berbère, je suis désolé.

    Dans le cas de sévère c’est certains, il se disait compagnon d’Hanniball (qui n’avait pas de sang africain mais dont la famille était libanaise=phénicienne) et a meme fait restauré sont tombeau près de l’actuelle istambul en le recouvrant de marbre. Vérifiers vos sources… La mienne dans ce cas là c’est la bio d’hannibel par tate je crois (mais il faudrat que je vérifie, je l’ai lu il y a longtemps et le nom de l’auteur est incertain…).

    Si vous ne me faites pas confiances alors je vais vous étalé mes sources à longueur de page (moi ce ne sont pas des vidéos de 5 minutes…) ce serat juste un peu fastidieu pour les lecteurs.

    Répondre

  15.  
    Bila
    3 octobre, 2008 | 7:26
     

    tu n’as pas répondu à ces questions. Et même les vidéos que tu critique tu n’en retient rien car tes critique ne porte pas sur elles alors qu’elles vont au-delà de la théorie puisqu’elle manque ce qui existe et qui a subsisté.

    « cite moi des points commun entre les semites ou égyptiens d’aujourd’hui et ceux de l’antiquité. traditions,coutumes,croyances………
    Monsieur le francophone avez-vous quelque chose contre les anglophones? »

    Répondre

  16.  
    Baraton edouard
    3 octobre, 2008 | 7:57
     

    Toutes mes excuses: sachant su’il n’est pas sur que les égyptiens antique était des sémites, rien d’étonnant à ce qu’il n’y est guère de ressemblance entre les sémites actuels et les égyptiens. Comme je l’ai dit, les seul heritiers réels des égyptiens sont le petit peuple copte.

    Les sémites sont par contre plus affilier aux anciens carthaginois et c’est visible dans certains mots par exemple…

    Pour ma vision des anglophone: sans avoir d’apriori je me méfie un peu pour des raisonbs géopolitiques.

    Par exemple dans le cas Rwandai: les tustsi de Kagame ont fait assassiné le président Rwandai tutsi et on attaqué un pay ou leur ethni ne représente que 10% de la population, provoquant par réaction le génocide, avec des armes donné par les ougandais et peut etre derrière les britanniques.

    Sur ce dossier, on a trop charger la France qui a réussit à ce qu’il n’y est pas de tuerie de 1970 à 1993. Une fois que les anglophone on voulu chasser les francophone huttu du pouvoir l’on a eu un horrible massacre.

    Je ne suis pas sur que les traditions politiques des anglophones (libre marché au lieu de l’état, régime appuyé sur un premierministre et non un parlement…) ne soi pas sans danger pour le pan africanisme. Mais tout ceci est à discuter.

    Répondre

  17.  
    m.s
    28 décembre, 2008 | 17:56
     

    lorsqu’on arrive en afrique,on est tout simplement déçu.où se trouve la vraie afrique,la belle et loyale afrique,elle a tout simplement disparue comme par enchantement.(penseé d’une éleve de 3ème)

    Répondre

  18.  
    28 décembre, 2008 | 22:47
     

    « lorsqu’on arrive en Afrique,on est tout simplement déçu »
    Qu’est-ce que tu t’attendais à voir?
    « où se trouve la vraie Afrique »
    C’est quoi la vrai Afrique pour toi ?
    « la belle et loyale Afrique, »
    peut-être que cette Afrique existe mais que simplement tu ne vas pas au bon endroits. tu sais beaucoup de gens en arrivant en France sont déçus, car il l’imaginait partout comme dans le 8ème arrondissement.

    Répondre

  19.  
    Afuraka
    29 décembre, 2008 | 0:34
     

     » lorsqu’on arrive en afrique,on est tout simplement déçu « .

    Lorsque tes pairs sont arrivés bien longtemps avant on eusse imager te concevoir, ils n’étaient pas déçus.
    C’est d’ailleurs la raison pour laquelle Sarkho dit que les Afrikains doivent arrêtrer de ressasser leur gloireux passé.

    M.S Maitre Solitaire?

    Si tu veux nous faire croire que ton ignorance se justifie par le fait que tu n’es qu’en classe de 3è, alors pari gagné.
    Et si ce n’est que le récit d’un tiers que tu partages, alors je suis en droit de me poser d’énormes questions sur ton coefficient intellectuel.

    Répondre

  20.  
    baraton edouard
    29 décembre, 2008 | 16:27
     

    Je ne vois pas l’afrique comme décevante mais comme ne pouvant être évaluer à sa juste valeur aveec les parametres de mesures internationaux classiques.

    L’afrique est un monde ou les choses sont bien plus informelles qu’ailleurs.

    Les choses sont très métissés, très entrelassés, très subtiles.

    et puis, l’afrique, cela ne veut pas dire grand chose, entre l’algérien, le sénégalis, le djiboutien, le gabonais, le burundais, le sud africains, le mauricien… il y a des faussés immenses. Des faussés linguistiques, religieux, « raciaux »…

    entre le franco-mauricien catholique, le Ibo protestant et anglophone, le wolof musulman et francophone, l’algérien arabo-francophone et musulman, le téké de religion syncrétique… Et la diversité est encore plus grande si l’on se réfère aussi aux africains d’outre mer!

    Traiter l’afrique comme un tout pose bien des problèmes.

    Autrefois ont parlais « d’afrique blanche » et « d’afrique noire », mais là encore, les choses sont plus complexes.

    l’égypte est partagé entre influences nilotiques et levantines. alors que le reste de l’afrique blanche est entre méditeranée et sahara.

    l’ »afrique noire » est tout autant divisé. A l’est, il y a un espce insulaire qui a sa vie propre entre asie, europe et afrique.
    Au sur, un espace centré autour de l’afrique du sud. Tout l’espace central est quand à lui fragmenté et peine à se recomposer.

    les résultats de l’afrique sont parfois bon mais mal mesurer, parfois mauvais mais mal interpréter.

    Mais, l’afrique si elle utilise les moyens qu’elle a et l’influence qu’elle peut avoir sur les autres a les moyens d’être une région faite de points dynamiques.

    Répondre

1 2

Laisser un commentaire