MAAT NOTRE IDEAL

MAAT NOTRE IDEAL dans Histoire maat

LE VRAI, LE BEAU, LE JUSTE

Maat: traduite par les égyptologues par « déesse de la Vérité Justice » est un concept demeuré obscur, malgré l’abondance des sources archéologiques à notre disposition. Comment se fait-il qu’il soit si difficile de cerner l’idée de justice des anciens égyptiens ?Les spécialistes leucoderme estiment que l’univers de pensée de l’ancienne Egypte leurs est étranger. Ils ont parfaitement raison. En effet, que peut-il y avoir de commun au regard de la justice entre un peuple qui s’intéresse avant tout à la force de vie et à sa juste circulation et un peuple centré avant tout sur la gestion et le partage de la matière ?
Son nom signifie précisément “justice “, “équité ” et “vérité “. Maât est le principe qui équilibre le monde et qui permet aux dieux ou ancêtres et aux hommes d’exister. Sans elle, ce serait le chaos. C’est pourquoi tous, hommes et dieux ou ancêtres doivent s’y soumettre et la faire respecter. Car Maât est sans cesse menacée de destruction. Elle est la nourriture et la boisson des dieux ou ancêtres. Elle leur est donnée en offrande par les hommes. Ainsi Pharaon est-il souvent représenté en train d’offrir aux dieux ou ancêtres une petite poupée de Maât qu’il tient sur sa main. La déesse, ou ancêtre a l’apparence d’une femme assise sur ses talons, portant sur la tête une plume d’autruche qui sert à écrire son nom. C’est aussi cette plume qui est mise sur le plateau de la balance lors de la pesée des âmes. Lors du jugement des morts, les hommes qui ont “vécu selon l’ordre de Maât “, c’est-à-dire qui se sont montrés justes et équitables, peuvent espérer être bienheureux dans l’au-delà. Elle est ainsi le lien entre le monde des dieux et celui des hommes, l’équilibre entre le divin et l’humain. Elle était vénérée dans tous les sanctuaires, plus spécialement à Memphis, Karnak Nord, Deir el-Médineh, ainsi que dans les bureaux du vizir. Maât c’est la PHILOSOPHIE, LE MODE DE VIE INTELLECTUEL, CULTUREL ET SOCIAL DE KAMA.(h.brown). Mais pour conclure je vais cité un passage pris sur le site ANKH et qui est de

Théophile Obenga:La Maât est de l’ordre du “comme il faut”, tandis que le Noun de l’ordre de “ce à partir de quoi” est advenu le monde tel qu’il est : le cosmos immense et l’humanité de la planète Terre, la structure primordiale avec toutes ses nervures essentielles et l’invention de la connaissance de soi qui ne va pas sans celle du devoir. Telle est la couche originelle de la philosophie pharaonique – dès le rythme majeur des pyramides – où le Noun traduit une notion de matière opérante et la Maât représente en hiéroglyphe parfait, la notion élevée de perfection morale.”

Déesse surmontée d’une plume (Maât en hieroglyphe) , elle personnifie la justice suprême en tant que fille de Râ.

Rien n’échappe aux rayons du soleil ni à l’omniscience de sa fille. C’est Maât, la plume, qui pèse dans la balance du Jugement contre le coeur du défunt. Chaque Pharaon, chaque prêtre et chaque vizir en est le vicaire.Dépositaire des valeurs de la justice, Maât est le fondement même de la monarchie.
« Maât , la fille de Rê , la maîtresse qui réside dans la terre du rauyomme des morts« 

maat_gf dans Histoire

Maât est la déesse plus communément désignée comme déesse de la Justice, de la vérité et de l’ordre cosmique . En fait cette entité est beaucoup plus complexe qu’il n’y parait .
Elle personnifie surtout l’  » Ordre  » du monde qui fut établi à la création en opposition à l’isfet , que l’on pourrait traduire par  » désordre  » . Elle est représentée sous la forme d’une femme ayant une plume sur la tête . Elle était considérée comme la fille de Rê et bénéficiait d’un culte répandu dans toute l’Egypte , il existe , aussi , une forme doublée  » les deux Maât  » dès la plus haute antiquité .

Dans son livre (7) Assmann traite 5 aspects :

Ordre cosmique la Maât sociale la Survie et l’immortalité La Maât et la course solaire Maât et l’état pharaonique Faisons rayonner la gloire de Maat !!
POUR L’INSTAURATION D’UNE NOUVELLE PAIX ENTRE LES KAMITES. POUR LE
BIEN ETRE DES HOMMES INTEGRES, AMOUREUX DE LA JUSTICE.
MAAT COMME SOURCE DE LA LOI FONDAMENTALE DES PEUPLES NOIRSGLORIEUSE MAAT
- I. Maât et la Science (vs. Ignorance, Fiction, Fausseté, Erreur)
La maâ.t vient du verbe maâ (MEI en copte et MEI ou MEYI dans
certaines langues bantu, même le Ma est resté aussi).
Le sens principal du verbe maâ est « être vrai ». Il y a primat de
la « Vérité » (Maât) sur les autres sens. Mais que signifie « être
vrai », « être véritable », « ce qui est vraiment, réellement » (wnnw maâ)
par opposition à ce qui est « faux », à « ce qui est fictif ».
Dans son sens premier, promouvoir la Maât, c’est proumoir Unu-maâ,
c’est à dire, « ce qui est vrai ».Promouvoir ce qui est vrai, c’est promouvoir le Savoir, la Science ;
c’est contribuer à rétablir la Vérité Historique (Histoire) et la
Vérité Naturelle (sciences naturelles).
- II. Maât et le Droit ou la Justice (vs. Injustice, Mensonges,
Calomnies)
Le problème de la Vérité se pose aussi dans les rapports humains. Il
y a beaucoup de mensonges et de menteurs. Il y a beaucoup de fausses
reconstructions de ce qui était, de ce qui est.
Ces fausses reconstructions et ces mensonges qui présentent « ce qui
n’est pas ou n’a jamais été » comme « ce qui est /ce qui s’est
véritablement passé » entrainent l’Injustice.
On comprend dès lors pourquoi et comment Unu-maâ devient synonyme
de « Ce qui est Juste, Correct ». C’est pourquoi la Maât est devenue
synonyme de la « Justice » et de la « Rectitude ».
Promouvoir la Maât, c’est combattre, l’injustice. La lutte contre
l’esclavage et la colonisation était la manifestation de notre option
pour la Maât.
- III. Maât et le Bien-Être de la Nature (vs. Destruction, Pollution,
Imprévoyance)
Dans le rapport avec le Monde, « faire ou pratiquer la Maât »,
c’est « faire ce qui est correct » pour les animaux, les plantes, les
eaux, la santé, etc.
Une attitude qui contribue à la croissance, à la santé, à la pureté
de la Nature est une attitude « correcte ».
Agir correctement, c’est aussi véiller aux équilibres naturels et à
la santé des biotopes et des générations des êtres et des choses à
venir.
La Maât prend ici le sens de la « Balance », « Equilibre » et « Solidarité
Cosmique et Globale ». Elle nous appelle à agir de facon préventive
contre les catastrophes naturelles et sociales et à agir de facon
solidaire.
Épuiser aujourd’hui le diamant, le pétrole, l’eau potable, les
animaux, les plantes, les espaces habitables ou cultivables, les
habitats des animaux, etc., ce n’est pas faire le Unu-maâ ou le Ntu-
maâ.
- IV. Maât, Solidarité et « Balance Sociale » (vs. Injustices Sociales,
Exploitation, Oppression, Irresponsabilité )
Ce n’est pas non plus Unu-maâ ou (N)tu-maâ que de priver les
générations à venir de ce qui est utile à la vie ou de priver une
partie de la population ou de l’humanité des moyens de subsistance
pendant qu’une minorité vit dals la surabondance.
Ce n’est pas pratiquer Unu-maâ que de laisser quelques pirates
confisquer les biens communs d’un peuple comme le pétrole, le sol,
les autres richesses naturelles.
Voilà pourquoi la Maât devient sur le plan social ou politique
synonyme de la Solidarité, de l’Amour, de l’Ordre, mais surtout de
la « Balance Sociale ».
La Maât s’oppose à ce que les plus forts fassent du mal, dépossent,
exploitent, oppriment ceux qui sont moins forts qu’eux ou
militairement voire économiquement moins puissants qu’eux.
MAAT COUVERTE DE POUDRE D’OR
-V. Maât et le Devoir de la Défense
Opter pour la Maât, c’est opter pour la Défense de la Vérité, de la
Justice, de la Solidarité et de la Prévoyance au sein de tout ce que
le soleil entoure.
Si l’Afrique ou le Monde Noir est aujourd’hui couvert(e) de mensonges
historiques, de morts tués les fils de Typhon, des injustices
criantes, c’est parce que son Elite a divorcé d’avec la Maât pour
suivre la Barbarie de la Sémence de Typhon.
Dire qu’on est pour la Maât, c’est dire qu’on est Soldat de Unu-Maâ.
Un soldat fait toujours partie d’une Unité. A chacun (e) de se
demander : « Dans quelle Unité suis-je ? Unité de Lutte contre
l’Ignorance ? Unité de Lutte contre les Mensonges ? Unité de Lutte
contre la Traite des Âmes Nègres ? Unité de Lutte contre les Pillages
du sol et du sous-sol, contre la Pollution de la Nature ? Unité de
Lutte contre le Néo-Colonialisme et le Néo-Libéralisme ? Unité de
Lutte pour la Réunification du Corps d’Osiris dont les membres sont
éparpillés sur les continents et les îles ? … »VI. Maât comme Source de la Loi Fondamentale des Peuples Noirs
La Maât est un Principe de Responsabilité . Dans sa version Luba de
MEI, elle est synonyme de la Loi Fondamentale.
Elle est la Source de la Loi Fondamentale des Peuples Noirs.
Fondamentale au sens de « Mei a ci-Kum », « Lois qui causent le
Tremblement de la Terre ».
L’Homme Noir a déjà remporté des Victoires encore sans nom sur la
ségrégation, l’apartheid, la violence coloniale et sociale dans la
sphère culturelle occidentale. Il a par la puissance de son esprit et
de sa prévoyance fait agenouiller les Négriers, les Colons, les
montres de l’Apartheid et de la Discrimination Raciale.
Ceux et celles qui ont puisé à cette Source de la Loi Fondamentale
des Peuples Noirs, le cas de Sesostris, Echnaton, Shabaka, Kimpa
Vita, Lumumba, Martin Luther King, Malcom , Noirs Haitiens, les
enfants terribles de la Guadeloupe, Sankara, Mandela, Steve Biko,
enfants de Soweto, Cheikh Anta Diop, etc. ont fait trembler la Terre.
Demain, Kame remportera la Victoire sur le Néo-Colonialisme et le Néo-
Liberalisme. Il fera rayonner la Maât au-dessus du christianisme et
de l’islam.
- VII. L’Homme Noir sur la Voie de la Maât : nos Victoires.
Le pessimisme n’est pas conforme à Unu-Maâ. Fêtons la Victoire de
Haiti. Fêtons la Victoire de Malcom X et Martin Luther King. Fêtons
la Victoire de Mandela et des enfants de Soweto. Fêtons la Victoire
de nos Guerriers de Guadeloupe et de Martinique. Fêtons la Victoire
de nos Guerriers du Sud des USA. Fêtons les Victoires de Pelé et de
Mohamed Ali. Fêtons la Victoire de Blyden, de Dubois et de Cheikh
Anta Diop.
Il nous reste certes la Guerre Spirituelle, mais le Livre de la
Spiritualité de l’Homme Noir, qui aidera nos frères et soeurs, à se
libérer de l’esclavage spirituel entretenu par le christianisme et l’islam ne tardera pas de venir. La Maât est un élément de la
Spiritualité Africaine et elle est impensable sans la Théologie
Bantu, au sens premier du terme Bantu, « Homme ». Et l’Homme est par
définition KAME ou comme on l’appelle en Martinique : Mun-Kam. Le Mun-
Kam est créé à l’image de son Créateur MunKame-Primordial, Ntu-Kame
Unkulunkulu, le Grand-Nègre-Primordi al, Créateur de tout ce qui est
et de tout ce qui n’est pas.
Nous avons aidé la Vérité-Justice à reprendre petit à petit sa place
sur le plan scientifique, politique et dans les relations
internationales et nous sommes en train de nous battre pour sa
Victoire Intégrale, Globale et Durable. Entassés comme des sardines
dans les caves des Négriers, mutilés par les monstres apparemment
surarmés, Atum-Ra, Osiris-Amon nous a conduit à une extraordinaire
victoire sur les racistes et les inhmains.
Aujourd’hui que nos pieds et nons mains bouges sans chaînes en fer
visible, nous puiserons aux sources de la Kamité, les énergies
spirituelles nécessaires pour casser les chaînes invisibles qui
paralysent la liberté de mouvement de notre être véritable et de
notre esprit, pour annoncer aux Nations la Grandeur de la Maât.
Chercher à s’imposer sans imposer la Maât, c’est aller tout droit
dans le royaume de la Barbarie et de l’Isefet.
Homme Noir ou Femme Noire, prends garde à celui qui ne respecte pas
la Maât, soit il est un ignorant qui ne sait pas ce qu’il fait, soit
il est un mercenaire de ton assassin-le typhon.

LA MAÂT DANS LA COSMOGONIE DE L’ÉGYPTE ANCIENNE

«Tiens-toi à Maât, mais ne l’exagère pas » dixit Ptahhotep
«Dis la Maât, pratique la Maât car elle est grande, elle est efficace, elle dure et sa puissance est prouvée.
Elle conduit à l’état d’imakhou » dixit Merikarê

Une graphie de ‘Maât’

graphiemaat.jpg

La ‘Maât’ est le fondement même de l’identité culturelle des anciens égyptiens. La société égyptienne dans son ensemble repose sur la ‘Maât’, principe universel d’équilibre, d’ordre (ordre social, politique). Fille du dieu solaire ‘Rê’ et compagne de ‘Thot’ (Djehouti), la Maât est l’adversaire du mal et de la fausseté représentés par ‘Iséfèt’, symbole du chaos, de l’injustice, et du désordre social. Aussi, le Pharaon qui était le garant de l’ordre moral, le premier prêtre, le premier magistrat, le chef de l’armée, fils d’Horus et le favori d’Amon-Rê, le Pharaon avait donc une mission sur terre: Celle de faire respecter et de maintenir les Règles de la Maât dans son empire afin d’assurer l’Harmonie entre les hommes sur terre et l’Univers. « Rê a installé le roi sur la terre des vivants à jamais et à toute éternité de sorte qu’il juge les hommes et anéantisse Iséfèt.» dixit Bernadette Menu.

Etymologie de la Maât

D’après le professeur Mubabinge Bilolo, la Maât vient du verbe maâ (MEI en copte et MEI ou MEYI dans certaines langues bantu, même le Ma est resté aussi). Le professeur poursuit, je cite: «Le sens principal du verbe maâ est ‘être vrai’. Il y a primat de la ‘Vérité’ (Maât) sur les autres sens. Mais que signifie ‘être vrai’, ‘être véritable’, ‘ce qui est vraiment, réellement’ (wnnw maâ) par opposition à ce qui est ‘faux’, à ‘ce qui est fictif’. Dans son sens premier, promouvoir la Maât, c’est promouvoir ‘Unu-maâ’, c’est à dire, ‘ce qui est vrai’. Promouvoir ce qui est vrai, c’est promouvoir le Savoir, la Science ; c’est contribuer à rétablir la Vérité Historique (Histoire) et la Vérité Naturelle (sciences naturelles).» Il est à noter aussi que le verbe ‘maâ’, donne aussi l’expression ‘Maâ Kheru’, c’est-à-dire « juste de voix ». Ce titre est donné au défunt justifié qui a passé avec succès l’épreuve de la pesée du coeur du tribunal de Osiris (Wasar = dispersé). Il est dit aussi ‘maâty’, c’est à dire « conforme à Maât ».

La Maât comme base apodictique de l’ancienne société égyptienne

La Maât assure la cohésion de l’univers, Elle fait se suivre indéfiniment les jours et les nuits, conduit la barque du Soleil symbole du changement de temps, d’heures ; Elle règle les saisons, guide, conduit, pilote l’univers sur le droit chemin. La Maât est la justice, l’ordre, la rectitude, Elle est l’infaillible juge dispensant ses qualités pour la bonne marche de l’univers. La première tache du pharaon était de promouvoir la Maât sur terre afin que ces citoyens vivent en harmonie entre eux et aussi avec l’Univers. Aussi, le pharaon doit veiller au bien être de ses concitoyens, en assurant leur devenir et aussi celui des nombreuses divinités qui vivent essentiellement de la ‘Maât’, en construisant non seulement des temples, mais aussi en s’assurant que les rites sont correctement et strictement observés afin que l’âme du défunt égyptien ne soit pas dévorée par la déesse Ammout lors de la fameuse ‘pesée du coeur’, pendant laquelle le coeur du défunt est déposé dans une balance dont le contrepoids est la plume de la vérité (symbole de Maât). «Maât est grande et son action est permanente. Elle n’a jamais été dans le trouble depuis le temps de son créateur… Tandis qu’il y a punition pour qui transgressent ses lois. Elle est le chemin devant l’inexpérimenté.» disait le vizir Iséi à son fils ; et François Daumas de renchérir dans (La civilisation de l’Egypte pharaonique), je cite: «Pratique la justice et tu dureras sur terre. Apaise celui qui pleure; n’opprime pas la veuve; Ne chasse point un homme de la propriété de son père. Ne porte point atteinte aux grands dans leur possession. Garde-toi de punir injustement.»

La Maât et le devoir de la défense

Certaines personnes véhiculent des informations selon laquelle la Maât serait un ‘universalisme angélique’ ou que certains Kemites attachent aujourd’hui à la Maât une notion de ‘Droit de l’Homme’, etc., Pire, ces gens ânonnent des questions burlesques du genre, je cite: «si la maât tant est cette bonhomie alors pourquoi des Pharaons veilleurs par excellence à ce que cette maât soit respectée ont fait des guerres de conquêtes. Pourquoi ont-ils chassé les sémites qui venaient prendre une partie de leurs terres? La maât dans son universalisme angélique aurait dû interdire à Pharaon de chasser ces envahisseurs.» Dixit KamtRâ.

Honnêtement, on est plus choque par le simpliste d’une telle réflexion, d’une telle question. Dire que nos ancêtres bien aimés devraient croiser les bras et laisser les envahisseurs prendre leur terre à cause de la Maât c’est justement ne pas bien comprendre le sens et le principe même de la Maât. La Maât est plus rigoureuse que ça et n’est certainement pas cette notion de bonhomie qu’on cherche à lui coller maladroitement. En aucun cas le pharaon dont la première mission sur terre est de faire observer justement la Maât ne s’aurait toléré des envahisseurs qui sont déjà à ses yeux des forces de l’Iséfèt puis que ceux-ci apportent le désordre, le chaos, la mort, l’injustice dans son empire. Le pharaon est plus qu’en DROIT de combattre les envahisseurs d’où qu’ils viennent selon le principe même de la Maât. Et puis, les conquêtes dont parle le sieur KamtRâ ne sont pas des conquêtes de domination, d’assujettissement, ou d’extermination comme ce fut le cas de l’Afrique et de ses peuples qui ont souffert de l’esclavagisme et du néocolonialisme occidentaux. Ces conquêtes avaient pour but d’apporter la Maât, c’est-à-dire la Lumière, la CIVILISATION à des Peuples barbares, incultes et profondément sauvages. Nos ancêtres bien aimés pensaient qu’ils avaient une mission sacrée sur terre; celle de lutter contre l’obscurantisme, d’apporter la Lumière et la Civilisation aux autres peuples du monde. Rappelez-vous d’Osiris, IL est le grand Dieu civilisateur, il apporte aux hommes la connaissance de l’agriculture, et de la Maât. IL est l’Ordre Universel!!!

Les anciens Égyptiens appelaient Osiris le ‘Grand Nègre’: Kem-wr (KEM* = noir, nègre; WR = grand). C’est l’être divin perpétuellement bon, qui ne ferme jamais les yeux, symbolisé par la lumière, envoyé sur terre par Dieu pour triompher du mal, roi de l’Égypte, il a trouvé une population plongée dans la barbarie et leur a enseigné la Loi, l’agriculture, la religion, et d’autres biens faits. «De fait, Il (Osiris/Ousiré) mit fin au cannibalisme de l’espèce humaine (…) Quand Isis eut découvert la récolte du blé et de l’orge, qui poussaient dans le pays au hasard avec les autres plantes et que les hommes ne connaissaient pas (…)» dixit Diodore de Sicile. Alors poser une telle question comme l’a fait le compatriote KamRa, c’est ne pas sincèrement comprendre l’Egypte antique, c’est ne pas savoir non plus qu’Hérodote nous a révélé que l’écriture hellénique n’est pas le fruit de la quête intellectuelle des Grecs mais plutôt fut tout simplement enseignée aux hellènes par un Negre appelé CADMOS!!!! «Ces Phéniciens venus avec Cadmus (…) introduisirent chez les Grecs, en s’établissant dans ce pays, beaucoup de connaissances; entre autres celles des lettres que les grecs (…) ne possédaient pas auparavant» Dixit Hérodote; et Diodore de Sicile d’enfoncer la cloue, je cite: «Lorsque Cadmos eut rapporté de Phénicie ce qu’on appelle les lettres, il fut le premier à les adapter à la langue grecque, à attribuer un nom à chacune et à en fixer le tracé» aie!!!

Il est à noter aussi que la sœur de Cadmos qui s’appelait ‘Europe’ donnera son nom au continent que nous connaissons aujourd’hui par ce nom!!!! Nos ancêtres bien aimés n’avaient subjugué aucun peuple malgré qu’ils en aient la force et le pouvoir dans le temps. Ceux-ci au contraire, ont ouvert leurs temples, leur pays aux autres peuples afin de les initier au savoir penser et au savoir faire et leur permettre de rompre définitivement avec leur vie de nomade barbare et sauvage, il s’agissait d’apporter la Maât à ces peuples. Et comme le dira le professeur Mubabinge Bilolo, «Opter pour la Maât, c’est opter pour la Défense de la Vérité, de la Justice, de la Solidarité et de la Prévoyance au sein de tout ce que le soleil entoure. Si l’Afrique ou le Monde Noir est aujourd’hui couvert(e) de mensonges historiques, de morts tués les fils de Typhon, des injustices criantes, c’est parce que son Elite a divorcé d’avec la Maât pour suivre la Barbarie de la Semence de Typhon. Dire qu’on est pour la Maât, c’est dire qu’on est Soldat de Unu-Maâ. Un soldat fait toujours partie d’une Unité. A chacun (e) de se demander: « Dans quelle Unité suis-je? Unité de Lutte contre l’Ignorance? Unité de Lutte contre les Mensonges? Unité de Lutte contre la Traite des Âmes Nègres? Unité de Lutte contre les Pillages du sol et du sous-sol, contre la Pollution de la Nature? Unité de Lutte contre le Néo-Colonialisme et le Néo-Libéralisme? Unité de Lutte pour la Réunification du Corps d’Osiris dont les membres sont éparpillés sur les continents et les îles? … »«. C’est sans commentaire…

En conclusion nous dirons que, jusqu’à preuve du contraire, la Maât n’a jamais signifiée ‘Incarnation’ ou ‘réincarnation’. La Maât n’est pas non plus cette notion de ‘bonhomie’ avilissante et naïve que certains veulent nous faire passer pour. La Maât c’est toute la rigueur de la LOI pour une Harmonie Universelle et Humaine comme l’atteste cette graphie et sa traduction.

pdf histoiredelhumanitversionmaat1.pdf

http://www.dailymotion.com/video/xbh9hk

gomez.jpg

Les sages du royaume Kongo qui ont médité sur la vie ont dit “NGANGA KU HONDA NI DIBA” (C’est l’oubli qui emporte le féticheur)



7 commentaires pour « MAAT NOTRE IDEAL »

  1.  
    mendes
    20 novembre, 2008 | 21:18
     

    bonjour
    je recherche la doc sur les reines d’afrik

    merci

    Répondre

  2.  
    20 novembre, 2008 | 21:51
     
  3.  
    Tio
    1 juin, 2009 | 18:15
     

    Texte parfait, rien a dire, rien a ajouter, tout est dit. Vive la Maât !!!

    Répondre

  4.  
    axel
    14 octobre, 2009 | 13:39
     

    je suis le plus pluissan des duelliste hahahahahah

    Répondre

  5.  
    Camara
    11 octobre, 2010 | 2:07
     

    Waouhhhh Fulele, c’est merveilleux ce que tu as fais là! Sois béni, que Zâbe t’élèves et te protèges. Ka su hérè. ;-) ))

    Répondre

  6.  
    11 octobre, 2010 | 16:11
     

    Ka su hérè si avec ça je ne dors pas bien ce soir c’est que je suis maudit.
    Que Nzambi ou Nzambe te protège aussi.

    Répondre

  7.  
    maillot Espagne pas cher
    15 août, 2014 | 13:26
     

    Heya i am for the first time here. I found this board and I find It really useful & it helped me out much. I hope to give something back and aid others like you helped me.
    maillot Espagne pas cher http://www.ykgs12366.com/plus/mfr/maillot-Espagne-enfant.html

    Répondre

Répondre à fulele Annuler la réponse.