PROVERBES BANTOUS

girafe0201.gif 

 

 

http://www.dailymotion.com/video/1eM2Ofi5x5Em7bLYy

 

Tous les proverbes judiciaires Kongo sont tirés du livre « Droit coutumier Africain, proverbes judiciaires kongo » par C. Bakwa et A. Ryckmans, Editions  L’Harmattan, 1993. Livre  également publié à Kinshasa par les éditions Aequatoria.

 

 Proverbes Bantous

Kuku anakulaka sasa na mudomo wake (Swahili) : la poule mange selon la grosseur de son bec Congo

Njia ya hongo iko mufupi(Swahili) :Le chemin du mensonge est court Congo.

Ana kondwa mpata, mu nzila ufwila.: Si tu n’as pas cinq francs, tu mourras en chemin. (Conseil de prudence : toute entreprise nécessite une préparation minutieuse.)

Bakento babakidi mpete-mpete, balunga tiya. : Les femmes qui ont pris des arbrisseaux de savane allument du feu. (On est vite satisfait, on se contente du peu qu’on a eu la chance d’obtenir.)

Baana nena ye nsanga, malaka nkatu; baana bena ye malaka, nsanga nkatu. (Mbanza-Ngungu): Ceux qui ont des perles n’ont pas de cou et ceux qui ont des cous n’ont pas de perles. (Précepte moral : on n’a jamais ce qu’on désire. Procédure : se dit de celui qui n’arrive pas à bien s’expliquer, alors qu’il dispose de tous les arguments.)

Baana boole banwaninanga mfuka dinkondo, bukuna vana kati. (Gombe-Sud): Quand deux enfants se disputent un bout de banane, coupe au milieu. (Preuve et enquête : « Sachez couper la poire en deux ». Peut s’appliquer en procédure en l’absence de preuves décisives, ou de témoignages.)

Baana mu loba, baana matadi batatuba, konso muntu ye mbakulu andi. (Boko): Les uns pêchent à la ligne, les autres lancent des pierres, chacun a sa manière de prendre. (Enquête : en dépit de nombreuses interventions au cours d’une affaire, chacun reste pourtant sur ses positions.)

Ba diafuka ye nkalu ya nsaka biafwanana. (Ntimansi): Le palmier non nettoyé et la calebasse se ressemblent. (Tort partagé)

Ba diawusu ka dimeni via ko, ntombolo nsingu. (Gombe-Matadi): Le palmier raphia n’aurait pas brûlé, si le feu n’avait pu monter par les lianes. (Témoignage : le premier coupable du mal est celui qui en a donné l’occasion.)

Ba dya nkani, mbeni alooko. (Wombo): Le palmier productif est l’ennemi du champignon. (Le proverbe s’applique en cas d’ingratitude manifeste, de médisances.) 

Baka kwa nleeke ngumbi tatikidi. (Boko, Kwilu-Ngongo)Perdrix prise par un gamin (mais elle m’a piqué les doigts, dit-il, en revenant les mains vides) (Preuve et enquête : une accusation est présentée sans preuves suffisantes, que le demandeur a négligé de recueillir.)

Baka mambu kuvwe kuufundila mo. (Wombo): Tu entames un procès sans qu’il y ait de quoi. (Procédure, compétence des tribunaux : ne vous mêlez pas des problèmes qui ne vous concernent pas.)

Bakulu kwa ngo, kutwaswa ku nsende ko, o ngo wutu kiaku?: Le léopard t’a pris, mais tu voudrais imaginer qu’il ne t’entraîne pas dans les fourrés : le léopard serait-il ton parent? (Procédure : tu es reconnu coupable, t’imagines-tu que tu vas t’en tirer sans châtiment? Bon sens : si tu tombes au pouvoir d’un de tes ennemis, t’imagines-tu qu’il va te laisser sans rien faire?)

Bakwendanga ye ngoma, nga kweji bakwenda; konso kuuna i vovela, si luwa yo: Ceux qui circulent avec le tambour, où donc vont-ils? Là où il résonnera, là tu l’entendras. (Accusation : il faut porter l’affaire devant la justice sans trop perdre de temps.)

Balambanga mfundi za mianzi, basongisanga matandi mawola. (Gombe-Matadi): Ceux qui préparent de la bouillie mal tamisée sont ceux qui montrent des dents gâtées. (Témoignage : les témoins et les plaideurs se contredisent et par là même découle la fausseté des allégatons. Dans toute cette affaire peu reluisante, les débats ont fait découvrir le pot aux roses.) 

 Bankaka butamu, kansi ka mbuta ko.: Certains ont un bas-ventre, mais ce n’est pas pour cela qu’ils sont anciens. (Il ne suffit pas d’être un homme pour être un ancien.)

Bankwa meeno ka baseyila mo ko. (Kipako, secteur Ngufu): Ceux qui ont des dents ne veulent pas s’en servir pour rire. (Mariage : conseil donné à un jeune qui veut se marier mais qui oublie de contacter ses parents.)

 

Bavilwa boole ka bakangala nzila mosi ko. (Boko, Kwilu-Ngongo): Deux sots ne font pas route ensemble. (Procédure : s’applique à la complicité.)

Bo, munwa mbwa, nga nki’a dyambu o wilwe mo? (Kimpese): Ohé! dans la bouche du chien – Qu’avez-vous entendu dedans? (Ce n’est pas parce que des gens rient quelque part que vous pouvez conclure qu’ils se moquent de vous. Il ne faut pas s’en prendre à quelqu’un sans motif sérieux.)

Bonga nlele nzitu nsoki, sisa nlele nzitu, nsoki: Que tu ramasses le pagne de ta belle-mère, que tu le laisses, on dira toujours que tu ne respectes pas les convenances. (Le non-respect des époux à l’endroit des beaux-parents étant considéré comme une sérieuse offense, le proverbe traduit une situation de conflit, un dilemme, rendant tout choix quasi impossible.) 

 Bonga ntu a muntu (nkewa), twa kwa malavu, muuna mukalanga nzyongololo za meeso, nsoni mukalanga. (Zulumongo): Prends une tête d’homme (de singe), buvons du vin de palme, mais les orbites des yeux me remplissent de gêne. (Tu veux me pousser à faire quelque chose d’incorrect, mais je ne te suivrai pas. Témoignage : se dit d’un témoin qui formule des arguments ou détails qui font avancer les débats.)

Bonga wavioka zandu mu ntiinu zazingi. (Gombe-Matadi): le lézard (à tête rouge) a dépassé le marché tant il se dépêche. (Précepte moral : « Il ne sert à rien de courir, il faut partir à point. »)

Bonga wayenda ntiinu, nnwa waluta wo. (Gombe-Matadi): Le lézard va si vite qu’il dépasse son trou. (Précepte moral : se dit d’un écervelé qui agit sans circonspectoin, sans discernement.)

Bu ikinanga ye booba, ndumba nga kimonanga zo ko e? (Kipako, secteur Ngufu): Quand je danse avec la vieille, pensez-vous que je ne vois pas les jeunes filles? (Procédure : parce que je me contente momentanément de mon sort, pensez-vous que je n’ai pas d’autres ambitions? Parce que je ne réclame pas tous mes droits, pensez-vous que je les oublie?)

Buka nlembo’a nkwa kinsende, buwukodila kwa ngeye kasonga wo. (Gombe-Matadi): Guéris le doigt de celui qui souffre d’un panaris, une fois le doigt guéri, il te montrera du doigt. (Méfiez-vous de l’ingratitude des hommes.)

Bulu batima, kiandu bakiyadila. (Boko, Kwilu-Ngongo): Ils ont creusé un trou, l’ont eux-mêmes dissimulé sous une natte, et y sont tombés. (Ils sont tombés dans le piège qu’ils avaient préparé pour autrui. Ils sont intervenus dans une affaire mal à propos ou avec de mauvaises intentions et ils en ont pâti.)

Deke-deke nsonso nkele ka yiyuluka ko.: La tige métallique d’un fusil ne change pas. (La bonté ne se ternit pas.)

Dia ka kimbuta ko, kansi nkanda vumu ukola. (Zulumongo): Manger n’est pas un signe de pouvoir, mais la peau du ventre est bien tendue. (Manger (participer à une fête) n’est pas réservé aux chefs ou aux riches, et ceux qui en profitent ne s’en targuent pas pour faire les fiers, mais se bornent à s’en réjouir. Procédure : il ne faut pas se fier à la seule présentation des faits, d’autres enquêtes approfondies sont indispensables à la découverte de la vérité.)

Dia kalanda ovo dia kazingila zaya nlongo. (Wombo): Que manger attende ou que manger suive, il faut connaître les tabous. (Education : les interdictions étant essentielles, elles touchent à toutes les activités humaines, depuis la tendre enfance jusqu’à l’âge adulte. Ce proverbe trouve son application très tôt, dans le cadre du clan lorsqu’il faut socialiser l’enfant et l’éduquer.)

 Dia kiandwelo, futa kiakingi. (Ntimansi): Mange un brimborion, paie une chose de grand prix. (Dette : voilà ce qui arrive à ceux qui tardent à payer leurs dettes, parce qu’il peut y avoir incertitude de preuves et que de plus le supplément exigé soit élevé.)

Dia kianke, twela mpe kianke: Manger un peu, faire de l’élevage un peu. (Il faut s’entendre entre cultivateurs et éleveurs, et le sol doit être partagé. Bon sens : il n’y a pas de sot métier.)

Dia kimosi, futa nkama. (Secteur Lunzadi): Tu empruntes un (tu manges un seul), pour payer cent. (Dette : « Qui paye ses dettes s’enrichit ». Une faute si minime soit-elle, peut être cause de nombreux ennuis.)

Dia kwa ntiinu, kuyokanga nnwa. (Ntimansi): Manger trop vite brûle la bouche. (Il ne faut pas agir dans la précipitation, donc il faut tourner sa langue 77 fois.)

Dia mfuka, futila mu nkome. (Kimpese): Contracte une dette, rembourse-la en coups de poing. (Dette : le proverbe se dit d’un mauvais payeur qui n’honore pas ses engagements et cache un air de moquerie.)

E fwa nki isiisa, e vangama, nki idya? (Zulumongo, Bangu)Eh ! en mourant, je ne laisse rien; en guérissant, aurais-je à manger? (Procédure : en cas d’injustice, il convient d’aller en justice pour trancher.)

E kindongene ngola, ne tyokola, nkia mpula upulanga? (Kimpese): Je vise le silure, et toi, merle, pourquoi t’agites-tu? (Celui qui est agité, ne réfléchit point.)

E kinsweki, nasweka, solula! (Bangu): Quelle que soit ta cachette, on finira par te retrouver. (Enquête : les juges déterminés à rechercher la vérité demandent d’autres éclaircissements. Se dit aussi lorsqu’un dossier est renvoyé au tribunal pour raisons d’enquêtes sur le terrain : celui qui a caché quelque chose doit l’exposer aux regards et expliquer ce qu’il en est exactement.)

E kuna ka kivie, e kuna ka kilunga. (Nzundu): De ce bout-ci, ça ne brûle pas, de ce bout-là ça ne se consume pas. (Juge impartial : aucune des deux parties ne veut avouer, aucune des deux parties n’a visiblement tort ou raison.)

E mbwa ngeye diidi kiambi, kukusunina nnwa mu nitu zangani. (Ntimansi): Chien, tu as mangé une ordure, tu oses encore te frotter le museau au corps des autres. (Accusation non fondée : tu as fait quelque chose de mal, n’essaie pas d’accuser les autres.)

E ngwa kwadia nguba ko, bititi bya nguba mu Nkutu nga bya nki? (Kimpese): Eh! la mère, tu n’as pas mangé les arachides, mais ces coques dans ton sac, qu’est-ce que c’est? (Se dit de quelqu’un qui ne veut pas avouer sa faute mais les preuves démontrent pourtant sa culpabilité.)

E nkayi kufwila mu vya diami ko, kana mu vya diangani, si wafwa kwaku. (Kimaza, Gombe-Matadi): Eh! l’antilope, tu n’as pas trouvé la mort dans mon champ, mais dans celui d’un autre tu mourras bien. (Je n’ai pas pu prouver ton tort cette fois-ci, mais tu ne resteras pas longtemps impuni.) 

E nkayi kuwilu nzongo, mvulumuk’aku yeyi? (Kimpese): Eh! l’antilope, tu n’as pas entendu de coup de feu, alors pourquoi bondis-tu? (Preuve : si tu n’as rien fait, pourquoi t’es-tu dissimulé?)

Fu kia nkele, ku Mputu kiatuuka. (Boko): Le défaut du fusil vient d’Europe. (Ce mal est profond et ancien.) 

Fula nsengo, nsongi nkatu. (Gombe-Sud): Forge la houe qui n’a plus de tranchant. (Procédure : n’emploie pas des arguments sans valeur. Bon sens : se dit aussi en cas d’échecs répétés, malgré de nombreux et incessants efforts.)

Fula nsengo, sa yo nsonga. (Langa): Tu forges une houe, fais-y une pointe pour l’emmancher

Funda dya nkento nadifunta, tuba kuuna sanza: (Bangu):le paquet que la femme n’a pu vendre trouve sa place au grenier. (Garde ce qui paraît inutile aujourd’hui, cela peut te venir à point plus tard.)

Fungu ka zeye dilako, kingunda kisakidi (Gombe-Sud) : Le hibou ne sait pas pleurer avec mesure, il a trop de chagrin. (Accusation non fondée : ce proverbe s’applique donc plus précisément à qui accuse en justice par jalousie ou pour assouvir une vengeance, et qui laisse transparaître cette hostilité dans sa plaidoirie.)

suite

 

fleche08214.gif



3 commentaires pour « PROVERBES BANTOUS »

  1.  
    25 septembre, 2007 | 8:10
     

    Mbote tata FULELE!

    Merci beaucoup pour ces proverbes qui sont nos valeurs CULTURELLES. Les peuples BA’NTU ont toujours ete porteurs de SAGESSE et BONTE et ces proverbes nous donnait la connaissance et la conscience. Que les Afrikains qui sont endormis oujourd’hui ailent s’eduquer aupres de leurs sagesse culturelle, et c’est un moyen de comprendre et de parler nos langues AFRIKAINES.

    Longonia tata Fulele! En tout cas toloba minoko na biso, na ba proverbes eza malamu. Continues kosala ba articles boye, kotobomla culture ya bapaya esalama mingi te. Tolanda bankoko!!

    Répondre

  2.  
    Dicyprapipt
    11 décembre, 2008 | 1:28
     

    Hi! Wonderful site! Great job!

    Répondre

  3.  
    11 décembre, 2008 | 11:09
     

    thank’s!

    Répondre

Répondre à bantukelani Annuler la réponse.