SANKARA

L’AFRIQUE EST UNE FEMME QUE L’OCCIDENT A VIOLE ET VIOLE ENCORE. PUIS ELLE A KIDNAPPE ET ASSASSINE LES ENFANTS (le crime continu.) (fulele)

http://www.dailymotion.com/video/x3uyo4parperiklytos

Discours de Odile Sankara en italie dans le cadre de la caravane sankara. Organisation de comémoration , et de lutte pour la liberation de l afrique.Merci a mastradafilms pour l autorisation.

le groupe sankara sur daily : http://www.dailymotion.com/group/sankara

Spot télé du 20ème anniversaire de l’assassinat de Thomas Sankara qui sera célébré au Burkina Faso et partout dans le monde autour du 15 octobre 2007…
Plus d’infos sur
http://www.sankara20ans.net   vidéo de sankara20ans

http://www.dailymotion.com/video/2kBxKtATfCw1zm69r

Le Bilan

http://www.dailymotion.com/video/3yYOo0GyvhR5pmMas

L’homme intègre.(réalisé par Robin Shuffield)
Thomas Sankara, président du Burkina Faso de 1983 à 1987, arrive au pouvoir à l’âge de 34 ans. Tenue militaire, colt au ceinturon et livre de Marx en main, « Tom Sank » ou « Camarade Sankara » décide de donner un sérieux coup de balai dans son pays.
Symbole : la Haute-Volta devient le Burkina Faso, « le pays des hommes intègres ».
Grâce à son charisme, son franc-parler teinté d’humour et sa fougue, le capitaine Sankara va tenter de réunir la population autour de son projet politique :
développement de la production locale, lutte contre la corruption, opposition aux chefs coutumiers qui font main basse sur les terres, diminution du train de vie de l’Etat, autonomie par rapport aux diktats des grandes institutions internationales, liberté d’action sur le plan diplomatique par rapport à la tutelle élyséenne, etc.
Mais voilà, pareille attitude lui vaut aussi un grand nombre d’ennemis et progressivement, l’homme se retrouve de plus en plus isolé, pour finir assassiné par son entourage.
Au travers des images d’archives, des témoignages de proches, de collaborateurs et d’hommes politiques de l’époque, ce film trace le portrait d’un homme surnommé le « Che Africain» et dont l’aura reste vive encore sur tout le continent, 20 ans après sa disparition
.

http://www.dailymotion.com/video/x3uyl3par periklytos

http://www.dailymotion.com/video/x3uyjwpar periklytos

http://www.dailymotion.com/video/x3uybbpar periklytos

http://www.dailymotion.com/video/3ieVkljdFjnIV99mK

 

Les relations France-Afrique : Sankara

 Le Débat analyse les relations politiques, économiques et culturelles entre la France et les pays francophones de l’Afrique de l’Ouest à l’occasion de la commémoration des 20 ans de la mort de Thomas Sankara, figure historique du Burkina Faso.Avec : * Didier AWADI, rappeur () * Jean-Pierre DOZON, Centre d’études africaines () * Charles JOSSELIN, Vice-président du Haut Conseil à la coopération internationale () * Thuy TIEN HO, Co-réalisatrice de « Fratricide au Burkina »

 cliquer sur le lien, si la vidéo ne fonctionne pas.

http://video.google.com/videoplay?docid=2037111440422567271http://video.google.fr/videoplay?docid=2037111440422567271&q=kemiou&total=1&start=0&num=10&so=0&type=search&plindex=0

 

DISCOURS DE THOMAS SANKARA AU SOMMET DE L’OUA d’ADDIS ADEBA Le 29 Juillet 1987
Et oui c’est bien le discours sur la dette des pays africains . Je pense que c ‘est l’un des plus interressant discours et sans doute l’un des plus celebre avec celui des nations unis

http://www.dailymotion.com/video/2NSp55TP5nQ1z8w6b

NEW YORK HARLEM, Etats-Unis

La veille du celebre discours de l’ONU ,Thomas Sankara rendait visite au peuple d’Harlem

http://www.dailymotion.com/video/PIRJmBriUeMJu8zhH

Certainement le dernier discour du Capitaine .C’est bien le discour du 4 aout 1987 2 mois et demi avant son assassinat.Ce document est en deux parties et d’une duree totale de 33 min.
PREMIERE PARTIE 

http://www.dailymotion.com/video/EcV14gbFPKO9L91C7

sur Cette video n’est pas diffusee dans un but de propagande, mais uniquement en tant que document historique .
DEDIKASS et REMERCIEMENT : HERVE, Omar.
. »La patrie ou la mort nous vaincrons »

DEUXIEME PARTIE

http://www.dailymotion.com/video/2xIrTlkiJivtX91Vo
Haute-volta . Vive l’objectivite a la francaise ,et surtout vive le socialisme mitterandien…

http://www.dailymotion.com/video/3xforpX6o91Wa9jRk

La chanson « Dites-moi où se trouve la tombe de Sankara » de l’artiste Abdallah Leh…

http://www.dailymotion.com/video/6cZ3BKaZ7oj7m6cH4

data= »http://www.dailymotion.com/swf/7ERNqRwZqxBEL8EnH »][/gv]

http://www.dailymotion.com/video/6KIAn4SbSBC5y9qcB

La chanson « Dites-moi où se trouve la tombe de Sankara » de l’artiste Abdallah Leh…

http://www.dailymotion.com/video/6cZ3BKaZ7oj7m6cH4

http://www.dailymotion.com/video/k1FUaeXafys1G5LCKc

merci à  romsitensur_vivantshemsouhor   Lancelot014 pour toutes ces videos qu’ils ont mis à notre disposition.

 

fleche08272.gif



30 commentaires pour « SANKARA »

1 2
  1.  
    17 octobre, 2008 | 22:07
     

    La RDC c’est idem car le symbole est le léopard.

    Répondre

  2.  
    baraton edouard
    17 octobre, 2008 | 22:38
     

    J’apprécie qu’au moin tu croi en la sincérité de mes engagements.

    Tes interprétations mythologico-zoologiques me semblent un peu fumeuse mais il faudrat que j’y réfléchisse. Je me pencherai là dessus.

    Pour la cote-d’ivoire, c’est une bien triste affaire que celle-là.
    Les « forces nouvelles du nord marchait sur abidjan et avait surpris l’armée loyaliste.
    Paris n’a pas voulu que le coup d’état renverse bagbo qui avait été démocratiquement élut.
    Une fois les français interposés, bagbo a voulu reprendre par la force le nord du pays et n’a pas supporter que les français, en accord avec une résolution ONU refusent de levé le camp.
    Il a fait tiré par ses avions sur un camp français, 9 pauvres soldats tués.
    Le lendemain, Chirac a fait détruire au sol les avions ivoiriens pour que cela ne se reproduise plus.
    Bagbo a atisé la colère nationaliste des habitants de la capitale qui ont pourchassé se qu’il y avait de français dans la ville.
    L’armée française a evacuer tout le monde (en fait une grande majorité de binationaux franco africains!)
    Les manifestants se sont accrocher avec les soldats, il y a eut des blessers et quelques morts.
    De pauvres jeunes gens.
    Une fois la fièvre retombé, la France (avec l’afrique du sud, le sénégal et l’ONU) c’est lancé dans un difficile processus de paix.
    L’armée française a contribuer a désarmer les « forces nouvelles » avec quelques autres français et ivoiriens morts.
    Les opérations « civilo-militaires » qui visent à trouver un travail aux miliciens désarmer ont été menés avec rigueur et de l’avoeu de tous ont largement permis le retour à la concorde dans ce pays.

    Il y a eut trop de morts. Des deux cotés. Chirac n’a pas voulu prendre le risque que les choses n’aille trop loin et a voulu agir vite. Bagbo avait besoin d’enflamer les foules, la France fut un bouc émmissaire.

    Ce fut une bien triste affaire mais, je suis heureux que la cote-d’ivoires’en remmette.

    Pour se qui est des soldats français, se sont souvent de jeunes gens ayant guère plus de vingt ans qui ne veulent que servire leur patrie et aider au maintient de la paix. L’on peut les crittiqué mais je suis trite chaque fois que l’un de ces jeunes hommes meurt tragiquement et ce de la même manière que j’était sincèrement attrité de la mort de jeunes ivoiriens amoureux de leur nation au point de braver les armes.

    Mais l’origine du cahot en Cote-d’ivoire est à rechercher dans le concept totalement artificiel et pathogène « d’ivoirité » dévelloper dans les années 1990 et qui a en quelque sorte fait sentir à tout le nord du pay qu’il était au ban de la collectivité nationale.

    Il était logique que les ivoiriens du nord finissent par en venir aux armes dans un contexte économique difficile, ils trouvèrent dailleurs des solidarités au pay de Sankara.

    Là le projet Francophone a du sens, les français, les ivoiriens du nord et du sud, les burkinabe et les bi-nationaux franco-africains ont tous souffèrent alors qu’ils ont tous interret à travailler ensemble dans cette région au carrefour de leur(s) histoire commune.

    Répondre

  3.  
    18 octobre, 2008 | 14:12
     
  4.  
    baraton edouard
    18 octobre, 2008 | 18:47
     

    J’ai passer une journée très instructive auprès d’un africain maatiste Francophone et énarque.Je pense que ces quatres caractéristiques du personnage éclairent le phénomène dont vous etes parties prenante.
    Au passage, la maatiste en question jugeait que le riposte française de 2003 (destruction des avions ivoiriens) par la France avait été plutot modéré après les neufs morts, pour se qui est des ivoiriens du sud il les a trouver manipuler par bagbo.

    Je pense à présent bien comprdrendre les vices et les vertues de ce que j’appelle le « maatisme ».

    Il ne me reste qu’à lire vos livres de chevets de Cheik anta diop.

    Je vous promets qu’après cela je me mettrai à écrire un essais que je pense baptisé: vices et vertueux du maatisme.

    Je vous le mettrai en ligne. Je me donne 8 mois (années scolaire oblige) pour en rédiger une première version solide.

    Sinon, je suis heureux du travail de Diouf et des chefs d’états Francophones de l’OIF qui en l’absence d’un sarkozy (qui est une tache à mon sentiment d’amour pour la France) se montrent à la hauteur de l’enjeux et ceci principalement pour l’afrique.

    Répondre

  5.  
    Mina MBA NARMER
    19 octobre, 2008 | 14:48
     

    tiens barathon, un article qui pourra t’interesser chez mboa, au sujet de la francophonie:
    http://mboangila.afrikblog.com/archives/2008/10/18/10999507.html#comments

    Répondre

  6.  
    baraton edouard
    19 octobre, 2008 | 17:58
     

    Merci pour l’accès au site Mba. Voici mon commentaire:

    Vous ne touchez guère aux subtilité de l’équilibre des forces et des espaces qu’il permet

    La Francophonie est un contrepouvoir positif pour éviter une inégalité horizontale des langues afin de permettre une meilleure répartition verticale.

    Je vais vous expliqué ceci.

    Lorsqu’une langue est introduite dans une région, elle peut soi y etre parler le temps que maintiennent les facteurs qui l’on fait arriver (immigrant, relations commerciales ou politiques) soi se maintenir et se péréniser malgret les évolutions endogènes des facteurs qui l’on introduite.

    Dans le premier cas, il sagit d’acclimatement linguistique. Ce fut le cas par exemple du néherlandais en indonésie.

    Dans le second cas, il s’agit d’une acclimatation. La nouvelle langue entre alors dans la culture et les construction mentales de la population qui a reçus cette langue. C’est se qui c’est passé avec le latin en gaulle, l’espagnol en amérique latine ou le français dans le monde arabe par exemple.

    L’afrique a vue une acclimatation du français, cette langue est celle des africains urbains de l’afrique francophone et celle des diasporats outre mer. La langue en question dépassant la faiblesse numérique des différents groupes linguistiques établit sur le territoire leur sert de pont à des niveaux nationaux et pluris nationaux.

    Un groupe de 6 ou septs grandes langues ont un statut particulier du fait de leur grand nombre de locuteur et de leur vaste diffusion dans l’espace à savoir: L’anglais, le Français l’arabe (littéraire) le russe, l’espagnol et le chinois.

    Le but de la Francophonie est dans un premier temps d’assuré l’équilibre fragile entre ces différentes langues au niveau mondial. Dans cet objectif, les hispanophones, lusophones et russophones sont les alliers objectifs de la Francophonie.

    Mais, la Francophonie veut aussi assuré le maintient d’une diversité verticale et ceci principalement en afrique.

    Le but étant que dans les grandes villes, liés entres elles et au monde francophone en général le français est une place de premier rang et qu’il cohabitent pour la majorité de lapopulation avec les langues locales.

    C’est aussi un enjeux pour l’afrique de maintenir cet équilibre afin que l’équilibre interne au continent entre arabe, anglais et français soi maintenu pour faire duré la diversité horizontale.

    Cette démarche est aussi utile à l’ensemble de la communautéfrancophone dans la mesure ou elle créé des zones d’interfaces culturelle permettant une meilleure compréhension.

    senghor disait à ce propos: »la négritude, l’arabité, c’est aussi vous français de l’exagone ».

    Le but est donc de donner aux productions nationales de chaque pays un marché d’accès privilégier.

    Combien de chanteur africains, caribéens, arabes, québécois ou français ne pourrait pas etre viables s’il ne pouvaient etre compris dans le vaste monde francophone.

    Beaucoup de chanteur magrébins ou d’origine magrébine mèlent dans leurs textes arabe et français, c’est là le sens de l’espace francophone.

    Un petit peuple comme le québec grace à l’espace culturel francophone peut continuer d’exister.

    La preuve de cet interret des petits peuple à disposerde cette tribune Francophone estleur engouement pour celle-ci. C’est comme cela qu’il faut voir l’entré d’un états limitrophe du monde francophone comme l’est le Ghanna dans l’OIF.

    C’est une oeuvre louble culturellement que celle de la Francophonie ou la France ne s’investit dailleurs que trop peu.

    Politiquement, la Francophonie a une vision qui la rend réellement autonome. Elle n’hésite par exemple pas à dire se qu’elle pense de dossiers comme la Mauritanie ou Haïtit.

    N’ayant pas à proprment parler d’interrets politiques, la Francophonie peut avoir une politique de principe qui sonne comme un appel de conscience aux grande puissances.

    L’on voit dailleurs que l’OIF est un symbole de plurie culturalisme mais aussi pour les états africains de réussite. C’est ce qui explique l’AGON entre la RDC et Madagascar pour acceuillir le sommet de l’OIF de 2010 qui mettra l’un des deux pays au premier rang de l’Afrique pour trois jours

    Dailleurs, se qui rend le présent débat possible c’est en grande partie l’existance d’un communauté francophone active sur divers continent et dans diverses aires culturelles.

    Répondre

  7.  
    Mina MBA NARMER
    19 octobre, 2008 | 22:15
     

    Le Rwanda remplace le français par l’anglais
    Le XIIe Sommet de la Francophonie se tient à Québec du 17 au 19 octobre 2008
    Le Rwanda remplace le français par l\’anglais
    Par décision du président Paul Kagamé, l’anglais devient la langue d’enseignement dans les écoles primaires et jusqu’à l’universitié , au Rwanda.
    Photo: Reuters

    À la veille du Sommet de la francophonie, qui s’ouvre demain à Québec, le Rwanda a décidé d’adopter l’anglais comme langue d’enseignement à tous les niveaux et aussi comme langue d’administration.
    «Nous donnons la priorité à la langue qui rendra nos enfants plus compétents et qui servira notre vision de développement du pays», a déclaré mardi le président Paul Kagamé dans une école primaire de Kimhurura.
    Il a ajouté que l’anglais était meilleur pour les affaires et faciliterait l’intégration du pays à la Communauté d’Afrique de l’Est, dont les membres (Kenya, Ouganda et Tanzanie) sont anglophones.

    Colonisé par la Belgique, le Rwanda, petit État d’Afrique des Grands Lacs, est membre de la francophonie depuis ses débuts en 1970.
    Le passage à l’anglais a été décidé la semaine dernière par le cabinet à Kigali. La décision ordonne au ministère de l’Éducation de remplacer le français par l’anglais comme langue d’enseignement depuis le primaire jusqu’à l’université.
    Le français sera enseigné comme langue seconde, avec le kinyarwanda, langue nationale des 10 millions de Rwandais, et cousin du kirundi, la langue du Burundi voisin (8,5 millions d’habitants) .

    Send instant messages to your online friends http://uk.messenger .yahoo.com

    Répondre

  8.  
    baraton edouard
    20 octobre, 2008 | 0:16
     

    oui, le rwanda a maintenant 3 langues oficielles (langue rwandaise, anglais et français).

    Mais, il faut dire aussi que kagame doit tout sont pouvoir (comme sont ethnis) au soutient des ougandais anglophone et de leurs soutients brittaniques.

    Les 90% de la population qui forment l’ethni hutu quand à eux sont francophile et baissent pour le moment l’échine mais le jour ou ils reprendron le pouvoir (se qui irat de soi lorsque le pay redeviendrat démocratique) il est évident qu’il réagiront aussi sur le plan linguistique.

    Je vous invite aussi à prendre connaissance du fait que le nigéria a dès 1997 fait savoir sa volonté de faire du français sa nouvelle langue officielle et administrative aux coté de l’anglais (le Nigéria c’est 140 millions d’habitants) et le Ghanna tout comme la guinée bisseau sont devenu membre de l’OIF faisant ainsi connaitre leur volonté de s’intégré dans le monde francophone.

    L’ile maurice et les seychelles piqué par les britanniques à la France en 1815 ont repris le français comme langue officielle à leurs indépendance.

    Les pays du magrheb n’ont jamais eut autant de francophones et la population algérienne voudrait meme que le français (langue administrative de fait) soi enseigner dès la première année du primaire.

    Le français progresse plus vite que la population sur le sol africain.

    Le cas Rwandais n’est qu’un incident à la marge de la dynamique francophone.

    Répondre

  9.  
    baraton edouard
    20 octobre, 2008 | 0:19
     

    http://www.tlfq.ulaval.ca/axl/index.shtml Je vous conseille ce site absoluement génial pour les questions linguistiques!

    Répondre

  10.  
    20 octobre, 2008 | 12:52
     

    DANS BARATON, IL Y A BARATIN. Qu’en penses-tu?
    Ce n’est pas de moi c’est chez Mboa que j’ai lu cela suite à ton commentaire.

    Répondre

1 2

Répondre à baraton edouard Annuler la réponse.