• Accueil
  • > PEAUX NOIRES ET CHEVEUX CREPUS

PEAUX NOIRES ET CHEVEUX CREPUS

 

L’AFRIQUE NE DOIT PAS CHERCHER A DEVENIR L’EUROPE…

ELLE DOIT REDEVENIR L AFRIQUE (M.K.ASANTE)

http://www.dailymotion.com/video/x42zvx

 

http://www.dailymotion.com/video/x4bzct

le code d’honneur des SAMOURAIS :
« le meilleur SAMOURAI est celui qui a du sang de NOIR »

« le grade le plus HAUT est encore la couleur NOIRE »

« les plus vieilles représentations de la MERE ET L’ENFANT est encore NOIRE »

« le NOIR précède la LUMIERE »

je suis fière de cette couleur qui est celle des NETERU …par MAPOKA MASSEE

http://www.dailymotion.com/video/yzX9MKPcB7qyA4MsP

Retour au cheveux naturel: Gillette LEUWAT (le savoir-faire

ancestral).

Vous désirez retrouver:

- Des cheveux sur une zone dégarnie après une alopécie ou une calvitie?

-Donner du volume à vos cheveux fins ou mous?

- L’ondulation de vos cheveux de naissance qui sont crêpés ou frisés?

- Une peau et un cuir chevelu sains et en finir avec des démangeaions dues aux eczémas, mycoses, champignons…

- La douceur d’une peau de bébé en quelques minutes grâce à un gommage ou un peeling végétal?

Vous avez peut-être trouvé la solution a votre problème. Demandez un diagnostic gratuit!

Gillette Leuwat soigne selon les procédés ancestraux africains et avec des plantes africaines, ceci allié aux nouvelles découverte en dermatologie.

cliquer sur le lien ci-desous pour voir la videos.

http://www.bcdlabel.com/bcd_opinions.php?cat_id=19&idp=68

OU ICI:    http://our-hair.blogspot.com/

 

Image de prévisualisation YouTube

http://www.dailymotion.com/video/x47p35

belle coiffure africaine:cliquer sur le lien

http://nubianhairsupplies.homestead.com/hair-styles-in-africa.html

 

http://www.dailymotion.com/video/2TDqtjiQuImFohZPt

Comprendre la problématique du cheveu crépu et de l’alliénation dont sont encore victimes beaucoup trop de Noirs.

Décryptage d’un processus d’aliénation dès le berceau

Image de prévisualisation YouTube

Sméralda « Peaux noires,cheveu crépu,l’histoire d’une alliénation « 

A VOIR ET A REVOIR ABSOLUMENT !

http://www.dailymotion.com/video/5wXUhs8EBCAj46B1y

Longs, courts naturels, bouclés crépus, frisés ou défrisés, notre chevelure est l’un de nos principaux atouts de séduction et renvoie l’image que nous souhaitons donner. Elle est aussi source de préoccupations : comment la coiffer, l’entretenir, l’embellir ? Souvent mal aimée parce que mal comprise, la chevelure afro a pourtant ses avantages, le tout est de savoir comment elle fonctionne, ensuite tout devient plus simple

Kalidjata Meite

On a toujours entendu dire que la chevelure est le symbole de la féminité

ou que la beauté d’une femme passe par ses cheveux

ou encore que les hommes aiment les femmes aux longs cheveux…

Ces affirmations peuvent faire froid dans le dos

quand on a les cheveux crépus, secs, « indomptables »

et qui en plus « ne poussent pas » !

Femmes que nous sommes,

reines de l’artifice avons trouvé des solutions pour contourner la nature.

D’où l’adage : il faut souffrir pour être belle !

Souffrir pour avoir des beaux cheveux :

tresses, tissages serrés, défrisages nocifs

et bien d’autres solutions de maltraitances !

Une grande nouvelle, si la chevelure participe à la mise en beauté d’une femme,

la souffrance n’est absolument pas nécessaire

Pour mieux le comprendre voici un petit cours sur nos cheveux crépus. cliquez ici

MFUMU KIMBANGU avait dit lors de son arrestation en 1921 : « que le NOIR allait devenir BLANC et le BLANC allait devenir NOIR« 

je ne pense qu’il parlait de la peau. je crois qu’il disais que le blanc en pillant la terre, en utilisant la force physique et sprituelle du noir, en s’appropriant son savoir il ferait du noir un aliéné. Ce dernier n’ayant plus de repère n’aura qu’un choix s’identifier au blanc, sprituellement, les plus vieilles représentations de la MERE ET L’ENFANT sont NOIRE Horus et Isis (  elle deviendront blanche jésus et marie) culturellement, et physiquement je vous laisse rechercher des exemples. Le blanc connaissant la valeur du noir fera l’inverse il voudra bronzé, s’appropriera tout le savoir du noir.

http://www.radio-canada.ca/Medianet/2009/RDI2/TelejournalSurRDI21H200902032100_5.asxLe savon noir d’Afrique de l’ouest (sourceoanisha.blogspot.com/2008/01/le-savon-noir-da….)

Le savon noir de hammam est très connu mais celui d’Afrique de l’Ouest l’est beaucoup moins. Pourtant ce savon traditionnel est particulièrement doux et respectueux des peaux sensibles, sèches et mixtes du fait de la richesse nutritive de ses ingrédients de base (karité, huile de palme, huile de coco …). L’African black soap fait des miracles sur les peaux agressées par les rigueurs de notre climat sec, par la pollution ou encore par l’eau calcaire et chlorée. D’autres parts, il est très efficace pour lutter contre les tâches pigmentaires.

PEAUX NOIRES ET CHEVEUX CREPUS dans CE QUI ME REVOLTE ingredients

Le savon noir africain est fabriqué à base de cendres des végétaux locaux (feuilles du bananier, peau et feuilles de bananes plantains, feuilles et écorces de palmistes, gousses de cacao, écorces du karité, etc.). Les cendres sont diluées dans de l’eau puis filtrées. Les savons sont formés par le mélange de ces cendres et des matières grasses végétales (beurre de karité ou de cacao, huile de coco ou de palme). Les femmes tournent par la suite à la main au moins une journée et laissent sécher pendant deux semaines les pains de savons.

« Chaque région et chaque tribu a sa propre recette et celle-ci se transmet de génération en génération. La couleur du savon varie selon les régions où il est fabriqué et suivant la disponibilité des ingrédients. Le savon noir africain des régions côtières contient un pourcentage plus élevé en huile de coco tandis que le savon des régions à l’intérieur des terres contient plus de beurre de karité. » Sources Afriquessences

savonnoir2.jpg
Fabriqué de manière artisanale au Ghana notamment, son aspect est granuleux, brut. Il est vendu sans emballage et est totalement naturel. Au contact de l’eau, il devient gluant et gélatineux. Il peut être utilisé pour l’hygiène du corps, du visage et des cheveux. Le savon noir africain de qualité est 100% naturel , il est parfaitement toléré par les peaux les plus sensibles, y compris celles des bébés.Le savon noir africain se trouve assez couramment en version manufacturé dans les pays anglo-saxons. Il est alors décliné avec des parfums (souvent de synthèses) et des ingrédients ciblés pour les peaux acnéiques, les peaux grasses …

AR001BU2 dans CE QUI ME REVOLTE 
Qu’il soit artisanal ou manufacturé par des marques telles que Dudu Osun (savon noir en Yoruba) ou Nubian Heritage, le savon noir africain est une merveille de pureté et de simplicité à découvrir prochainement sur la boutique.

savonnoirafricainnubianheritage.jpg

Ceci est extrait d’un article paru dans un célèbre magazine
noir américain. Carrément exceptionnel!

UNE FEMME BLANCHE DIT:

‘Je suis désolé mais je voudrais défier certains de vos lecteurs masculins noirs.’

Je suis une femme blanche qui est mariée à un Noir. beau, instruit et affectueux.
Je ne comprends justement pas beaucoup les attitudes de la femme noire au sujet de notre rapport.

‘Mon homme a décidé qu’il m’a voulu parce que le choix parmi les femmes noires étant mince…’ Comme il a dit: elles étaient l’une ou l’autre trop grosse, trop forte, trop moyenne, trop raisonnée, trop indigente, trop matérialiste ou portant trop de « bagage excessifs ».

Avant que je me sois mariée, toutes les fois que je suis sortie j’ai été constamment approché par des hommes Black, disposés au vin et prêts à me décrocher la lune.

Si les femmes noires sont tellement hautaines à notre sujet avec leurs hommes, ‘pourquoi ne se regardent-elles pas dans une glace et ne font quelques changements!!!. ‘

Je suis fatiguée des regards sales que j’obtiens et des remarques déplacées quand nous sommes en public. ‘Je voudrais recevoir des nouvelles de ces quelques hommes noirs afin de savoir pourquoi nous(les femmes blanches évidemment) sommes si attrayantes et convoitées par eux.’

Gumbel a juste laissé son épouse de 26 ans pour l’une de nous. Charles Barkley, Scottie Pippen, le mannequin Tyson Beckford, Montell Williams, Quincy Jones, James EarlJones, Harry Belafonte, Sydney Poitier, Kofi Anan, Cuba Gooding Jr., Don Cornelius, Berry Gordy, Billy Blanks, Larry Fishburne, Wesley Snipes…

Je pourrais continuer indéfiniment. ‘Ne soyez pas folles avec nous, les femmes blanches, parce que tant de vos hommes nous veulent. Réfléchissez, apprenez de nous et il se peut que nous vous aidions à traiter vos hommes mieux’. Si j’ai tort, Hommes noirs, faites-le moi savoir.
Une fille blanche dégoûtée, Quelque part aux USA…

Signé: Une femme blanche défiant la Femme noire!

La réponse d’un ‘BLACK dans toute sa splendeur!!!’

‘Je voudrais répondre à la lettre écrite par une fille blanche dégoûtée’.

Laissez-moi commencer par dire que je suis un Noir de 28 ans. J’ai reçu un diplôme d’une des universités les plus prestigieuses Atlanta, Géorgie avec une licence en gestion d’entreprise.

J’ai un bon travail dans une importante société et j’ai récemment acheté une maison. Ainsi, Je me considère être parmi les rangs des hommes noirs qui ont réussi.

‘Je n’emploierai pas mon temps précieux à calomnier les Blancs meme si ça me démange.’

‘Je veux juste rectifier pourquoi les hommes noirs sortent avec les femmes blanches’:
Avant,la grandes raisons pour laquelle les hommes noirs sont sortis avec les femmes blanches était parce qu’elles étaient considérées faciles.

Les filles noires dans mon voisinage ont été élevées dans l’église.
Elles étaient très strictes à propos de la perte de leur virginité et
àvec qui elles la perdaient.

En raison de notre impatience d’attendre, les frères rechercheraient quelqu’un qui abandonnerait facilement sans trop de dispute. Ainsi, ils se sont tournés vers les filles blanches…

De nos jours, à mon avis, beaucoup de frères sortent avec lè femme white car elles sont dociles et facile a commandé.

Beaucoup d’hommes noirs, en raison des insécurités, craintes, et faiblesses globales, sont devenus intimidés par la force de nos FEMMES NOIRES

Nous avons peur que notre femme ait plus de réussite que nous, fassent plus d’argent que nous, conduisent des voitures plus intéressantes et possèdent de plus grandes maisons.

En raison de cette crainte, beaucoup d’hommes noirs recherchent une femme plus docile. Quelqu’un Qe nous pouvons commander.

Je veux juste rectifier. Je veux qu’Une Fille Blanche Dégoûtée sache que pas tous les Hommes noirs qui ont réussi sortent avec les femmes blanches. Des frères comme Ahmad Rashad, Denzel Washington, Michael Jordan, Morris Chestnut, Will Smith, Blair Underwood, Samuel Jackson, et Chris Rock ont tous épousé les femmes noires fortes (Je pourrai continué indéfiniement!!!).

Et, pour retourner à la situation, il y a des hommes blancs qui secrètement désirent des femmes noires plus que des femmes blanches. Ted Danson, Robert DeNiro, et David Bowie pour en nommer quelques uns (Je pourrai continué indéfieniement).

Je ne veux pas qu’Une Fille Blanche Dégoûtée soit mal informée.

Arrêtez de penser que parce que vous êtes blanches que vous soyez un certain type de déesse…..
‘Rappelez-vous, quand les reines noires égyptiennes comme Hatsepshut et Nitorcris ou la reine de Sabbah contrôlaient des dynasties et des armées d’hommes en Egypte, vous étiez dans les cavernes de l’Europe mangeant de la viande crue et se frappant la tête avec des gourdins.’

Lisez votre histoire… C’est la femme noire qui vous a enseigné comment faire cuire et ASSAISONNER VOTRE CUISINE.

C’est la femme noire qui vous enseigné comment féliciter vos enfants.

C’était des femmes noires qui allaitaient et élevaient vos bébés pendant l’esclavage.

C’est la femme noire qui a dû supporter de voir leurs pères,maris, et enfants battus, tués, et jetés en prison.

Des femmes noires sont nées avec deux choses contre elles : être noire et être une femme. Et, malgré tout cela, elles se lèvent toujours !

C’est en raison de la force des femmes noires, leur élégance,leur puissance, leur amour et leur beauté que je pourrais ne jamais sortir avec n’importe qui excepté ma Reine noire.

Ce n’est pas simplement la beauté externe qui me captive et penchent vers elles.

Ce n’est pas le fait qu’elles ont toutes les formes, tailles, couleurs et nuances que j’aime.

Leur beauté intérieure est ce que je trouve de plus attrayant au sujet des femmes noires.

Leur esprit fort, aimant et consolidant des âmes,leur intégrité, leur capacité à surmonter de grands obstacles, leur bonne volonté de se lever pour ce qu’elles croient, et leur détermination pour réussir et atteindre leur potentiel plus élevé tout en supportant a grande douleur et souffrant est pourquoi je suis tombé amoureux des femmes noires…

Je crois honnêtement que votre colère est adaptée plus vers la jalousie et l’envie que des regards se tournant vers vous comme sur une BONNE NEGRESSE

Si ce n’était pas la cas, alors pourquoi allez-vous sans interruption aux salons de bronzage obscurcir votre peau ?

Si vous êtes si fières d’être blanches, alors pourquoi juste n’êtes-vous pas heureuses avec votre peau pâle ?

Pourquoi continuez-vous à injecter à vos lèvres, hanches seins des substances artificielles et dangereuses ainsi pour sembler plus « en forme »et plus voluptueuses ?
Je pense que votre colère est vraiment un résultat de vous voulant avoir ce que la femme noire a déja!!!

> FINALITÉ:
>
>Si je recherchais une femme docile. Quelqu’un sur qui je puisse marcher et commander, je vous appellerais. Mais, malheureusement, je recherche une femme vertueuse. Quelqu’un qui peut être une bonne épouse et mère de mes enfants.

Quelqu’un qui peut être mon meilleur ami et comprend mes luttes.

Je recherche un compagnon d’âme. Je recherche une soeur et malheureusement, vous NE POUVEZ PAS et ne remplissez pas les critères… Je devine que vous êtes juste une frustrée.
Sans rancune…

Signé, Black Royalty
TRIBUTE TO AFRICAN WOMEN

http://www.dailymotion.com/video/x4z2wm

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

http://www.dailymotion.com/video/6cLULd8bPdvZd3Jbt

 

LES NOIRS SONT ILS ALIENES ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

fleche082.gif



40 commentaires pour « PEAUX NOIRES ET CHEVEUX CREPUS »

1 2
  1.  
    16 octobre, 2008 | 19:00
     

    Aller un effort les blancs aiment connaitre la race des gens en quoi cela te gène.
    Cela pourrais nous permettre de mieux comprendre ta position.
    Si tu avais été in noirs tu n’aurais pas défendu autant la franSSeafrique ou la francophonie.

    Répondre

  2.  
    Mina MBA NARMER
    16 octobre, 2008 | 19:55
     

    je pensais que la francophonie était née du fait des races: plusieurs races originairement différentes parlant la français! pour quelqu’un qui veut imposer la francophonie, je te trouve assez louche de ne pas désirer dire ta nationalité ou ton origine!
    ne serais tu pas un espion de sarkozy par hasard? parce que ton acharnement est suspect!

    Répondre

  3.  
    baraton edouard
    16 octobre, 2008 | 20:06
     

    Je suis un opposant farouche à sarkozy. Il n’a rien à foutre de la Francophonie.

    La francophonie est un espace de dichotomie culturelle, il n’y a pas de concept racial en sont sein mais seulement un idéal politico-culturel qui est née en grande partie du fait d’africains ou d’arabes.

    J’aime la cause que je sert, se que tu appel acharnement, je l’appel passion.

    Répondre

  4.  
    Mina MBA NARMER
    16 octobre, 2008 | 20:12
     

    tu me parles de culture, d’africain et d’arabes! on est par conséquent bien d’accord qu’il est question de race (car africain, arabe, français sont bien des races; sauf si tu as une autre définition de ce mot)!
    et la francophonie se définit comme un ensemble constitué par les populations de langue française. alors on nous parle de population!

    toi, de quelle population francophone es tu? telle est la question de tout le monde se pose! car un africain, même aliéné, ne peut se comporter tel que toi!

    Répondre

  5.  
    baraton edouard
    16 octobre, 2008 | 20:22
     

    Arabe peut éventuellement avoir une notion génétique mais elle remonte à trop longtemps pour etre cohérente. Pour les africains le problème est le meme

    Africain et arabe sont des termes culturels génériques.

    Français est une notion avant tout politique ayant trait à une nationalité qui n’a rien avoir avec une « race » quelconque. Dailleurs, en France posé la question que tu me pose est illégale.

    Je suis citoyen français et francophone tu n’a pas à en savoir plus.

    Les « races » n’ont aucune existante à mes yeux. Pas aux tient?

    Répondre

  6.  
    monia
    3 décembre, 2008 | 16:49
     

    Je suis allé sur des forum ou j’ai pu voir toutes les insultes proférées à l’endroit de l’auteur de ce livre. Il est triste que ces femmes continuent à se voiler la face malgré tous les arguments qu’on leur présente. Elles ne doivent pas oublier qu’elles auront à léguer un héritage (physique et spirituel) à leurs filles. Si nous apprenons à aimer notre corps nos filles aussi aimeront le leur. Si les unions entre femmes noirs et hommes blancs ne sont pas fréquents, c’est simplement parce que nous ne correspondons pas aux canons esthétiques des populations blanches mais aussi parce que contrairement aux Noirs, les Blancs et les Asiatiques préfèrent choisir leur partenaires au sein de leur groupes ethniques. Il y a là, paraît-il le désir inconscient de conserver son patrimoine génétique, de ne pas prendre le risque de le polluer en contractant des mariages avec les étrangers, selon les scientifiques. Le choix d’un partenaire en vue d’un mariage avec la possibilité d’avoir des enfants n’est jamais anodin.

    Répondre

  7.  
    baraton edouard
    3 décembre, 2008 | 18:22
     

    Ce qui expliqu l mieux les union, c’est landogamie (domageable) sociale et non raciale. 70% des gens rencontrent leur futur(e) conjoint(e) sur leur lieux de travail.

    S les mariages entre blancs e noirs ne sont pas très nombrux par apport à l’ensemble de la population française, c’est argement du à la faible proportionde la popultion noire dans la communauté française (- de 10%) et au fait que celle ci est globalement regoupé dans les clases populaires se qui rend ces unons mixtes bien réelles peu visibles.

    S’il y avait plus d’individu d’ascenance africaine dans les ouches supéieures de la société, les unions mixtes seraient plus visibles.

    Le problème ici, ce n’est pas la ségrégation pseudo raciale mais bien le peu de mobilité socale dans une société dont ont peu déploré un certain blocage.

    Répondre

  8.  
    Djemaa Pascal
    1 mars, 2009 | 19:39
     

    J’aime la beauté des femmes noires, kisses, Pascal
    pascaldjemaa.over-blog.fr

    Répondre

  9.  
    keep
    2 mars, 2009 | 9:29
     

    j’ai parcouru votre site et je n’ai vu aucune actrice noire sur votre site qui fait la promotion des artistes. Alors si vous les aimez tant c’est pas pour ce qu’elles sont mais pour ce que vous souhaiterez obtenir d’elle.

    Répondre

  10.  
    Commentaire d'un passant
    15 décembre, 2009 | 11:07
     

    Bonjour Rose,

    j’apprecie votre discours mais je ne suis pas d’accord avec vous sur un point: le fait que vous masquez certains elements importante dans l’histoire
    La traite negriere ne s’est pas fait seulement par les Européens qui avaient des fusils et les africains des lances mais aussi bien avant par les arabes qui eux n’avaient pas de fusils quand ils venaient acheter par centaines des esclaves africains noirs en échange de toc (coquillage, sel, bijoux, verroterie..et rarement des chevaux)
    Donc avant meme que les EUROPEENS commencent le commerce triangulaire, sur le continent africain, les arabes de l’afrique du nord ont commencer et pratiquer l’esclavage et la traite des noirs pendant plusieurs siècles et peut etre jusqu’a nos jours…

    Tous les autres races qui ne sont pas noires de peau et qui n’ont pas le cheveu crépu, ont une superiorité sur l’homme noir. En contact avec l’homme blanc, jaune, arabe ou indien, l’homme noir sera toujours considerer comme inferieure dans les yeux de ces derniers. Et ce n’est qu’apres en se regardant dans le regard des autres, que l’homme se considerera lui meme inferieure aussi.

    Pourquoi? Selon moi (c’est mon avis personnel sur la question abordé sur ce blog), les raisons sont:

    1ere hypothèse: dans la bible, les 1ers hommes Adam et Eve sont toujours representés de race blanche ou claire de peau mais en tous cas, ils ne sont pas noir aux cheveux crépus. Et nous avons tous que Dieu a fait l’homme a son image.

    2eme hypothèse: la malediction de Cham. Dans le livre de la genese, apres le deluge, pour la 1ere fois on evoque l’homme noir mais dans une histoire de malediction. Je pense que ca va jouer un role important sur l’image de l’homme noir en relation avec les autres races. L’homme noir en la personne de Cham ancetre des peuples noirs, va etre maudit par le patriache Noé (pere du repeuplement de la Terre)

    3emme hypothese Dans les représentations cinématographique, photographique etc… , le diable est toujours représenté avec la peau sombre, allant du rouge foncé sanguinaire au noir , avec les cheveux brulés qui ressemblent beaucoup par leur apparence a des cheveux crépus
    D’ailleurs, au temps de l’inquisition en Europe,le noir etait relatif au mal, au démon, a l’obscurité… les chats noirs etaient synonyme de sortilege et de malefice.
    A l’instar du blanc qui reflete la pureté, l’angelisme, le bien etc…

    4eme hypothèse l’histoire avec l’esclavage la plupart des autres races (blanc, arabe, juif, et même asiatique…) ont reduit l’homme noir en esclavage. Humiliation, tortures, viols… tous ces crimes ont été etablit sur un rapport dominant/dominé.
    Resultat: les Dominants garderont toujours leurs superiorités face aux dominés meme si leurs crimes ont pris fin.

    Répondre

  11.  
    15 décembre, 2009 | 17:12
     

    « TIME WILL TELL »

    Répondre

  12.  
    Mouyabi
    18 décembre, 2009 | 10:26
     

    Mesdames, messieurs, chers humains,

    Depuis la nuit des temps, l’être humain se sert de moyens de classifications afin de ranger les êtres et les choses dans des classes afin de mieux les nommer, les indexer et les gérer. En règle générale, les classifications nous apparaissent importantes car elles nous servent à organiser les connaissances et le travail de chacun au sein d’un ensemble. Classer les objets ou les connaissances, c’est dire comment ils/elles se situent les un(e)s par rapport aux autres. Plusieurs points de vue complémentaires peuvent de fait être considérés. Les classifications se distinguent en fonction du formalisme apporté soit aux classes (taxons, nomenclature, catégories de sujets), soit aux relations entre ces classes et à l’arborescence qui en résulte
    Ainsi pour illustrer ce propos, afin d’identifier le lion parmi les autres animaux, selon la logique de classification, on dira que c’est est un mammifère carnivore de la famille des félidés du genre Panthera (félins).
    Quant au chien, il sera classé comme un mammifère domestique de la famille des canidés. Les scientifiques regroupent l’ensemble des races de chiens au sein d’un groupe nommé Canis lupus familiaris, une sous-espèce de Canis lupus, à laquelle appartiennent également d’autres sous-espèces comme le loup gris. Des chiens domestiqués devenus marrons ont créé leur propre groupe homogène et sont considérés comme autant de sous-espèces de Canis lupus, par exemple les dingos et le chien chanteur.
    Après cet aparté dans le monde des chiens, revenons à nos moutons. En effet, lorsque je parle d’un lion ou d’un chien cette classification me permet d’y voir plus clair. Le lion est un félidé tandis que le chien est un canidé.
    Il arrive parfois l’usage que l’on fait de la classification soit discutable et les desseins visés par ceux qui exploitent de manière biaisée les buts premiers de la classification, conduise à des interprétations qui se situent aux antipodes de sa volonté première qui se veut d‘utilité commune.
    Pour tracer la parallèle avec les modèles ci-dessus, l’Homme est un mammifère omnivore de l’espèce Homo Sapiens.
    Pour des besoins supplémentaires cette classification ne suffit pas toujours et certains classent les humains selon d’autres critères, le sexe, la taille, la catégorie socioprofessionnelle, la religion, l’orientation sexuelle, selon la couleur de la peau etc. Des esprits plus ou moins malintentionnés concernant la couleur de peau parlent de races humaines. Ils distinguent
    • Les Noirs pour désigner les peuplades à la peau riche en mélanine, les mélanodermes.
    • Les Blancs pour désigner les peuplades de type caucasien, les leucodermes.
    • Les Jaunes pour désigner les peuples de type mongoloïde
    • Les Rouges pour désigner les amérindiens.
    Je tiens à souligner que les hybrides qui naissent des mélanges entre ces supposées différentes races posent un problème à leur classification aussi ne les reprennent-ils pas. De quelle race est un enfant né d’une caucasienne et d’un Noir, de la race Blanche ou Noire ? Certaines classifications partent de mulâtres. Alors ces mulâtres sont Blancs ou Noirs ou constituent-ils une nouvelle race à part ? Pourtant le président Obama qui est un mulâtre est qualifié de manière unanime de Noir. Pourquoi ? Pourquoi serait-il plus Noir que Blanc ? Certains de ses pairs ne le voient pas comme Noir mais comme un bronzé. Inconsciemment nous avons intégré ces distinctions au-delà du bon sens le plus élémentaire en nourrissant notre hypocrisie affirmée ou non.
    Sans rentrer dans les débats inutiles, il est admis par la classe scientifique qu’il n’existe qu’une seule race, la race humaine et je crois que cette vision est celle du bon sens.
    Ceci dit si ces désignations qui permettent de profiler un humain parmi tant d’autres sont utiles à bien des égards, par exemple dans la segmentation du marché en marketing, ces distinctions posent problème lorsqu’elles participent à stigmatiser les groupes humains au nom de simples critères de classification peu rationnels.
    La volonté qui consiste à segmenter les couches sociales pour mieux gérer la cité est une démarche louable à plus d’un titre. Par exemple les outils statistiques permettent de prévoir le nombre d’enfants, de personnes de grandes tailles, l’augmentation du poids des personnes etc. Mais, cette démarche devient hautement condamnable lorsqu’elle est reprise afin d’indexer des groupes humains au nom de critères de classification, au nom de sa couleur de peau, de sa religion, de sa taille, de ses pratiques sexuelles et j’en passe.
    Aujourd’hui nombre de personnes se reconnaissent dans une communauté noire. Dans des milieux dits autorisés, des personnes en charge de la direction collective parlent même de minorité visibles. Inconsciemment, le pas est allégrement franchi pour fausser les rapports sociaux. Cela présuppose que certains vont se penser posséder plus de droits et exercer un droit régalien sur ceux qu’ils ont nommés minorités visibles.
    Il y a donc là un problème de fond sur lequel j’aimerai bien m’appesantir car de quel droit certains s’octroient des privilèges au nom du grand nombre au point de réduire leurs semblables au simple statut de citoyens de second zone ?
    Et pourtant aussi loin qu’on puisse remonter, ce problème semble être vieux comme le monde.
    Les femmes se battent pour que l’on reconnaisse leurs droits. Paradoxalement elles se battent pour des droits qui leurs sont dus par la constitution. Hors la constitution est seule souveraine. Mais l’application au quotidien des règles de cette constitution se heurte à une vision moyenâgeuse qui consiste à dévaloriser l’autre car il est différent.
    Les personnes à la sexualité différentes souffrent de tous les maux dans la société. Elles affirment leur différence dans des communautés dites gays et célèbrent leurs différences dans des fêtes comme les gays pride.
    Ceux qui pratiquent une religion différente, les musulmans sont devenus de potentiels kamikazes poseurs de bombes devant l’éternel.
    Les Noirs en occident pour exister se réclament d’une certaine communauté Noire.
    J’appelle ici les personnes ayant un soupçon d’esprit rationnel à se poser la question de savoir si au fond la constitution virtuelle d’une pseudo communauté noire n’est pas au fond une forme de racisme par réaction ?
    Car si les autres vous stigmatisent parce qu’ils ont du mal à intégrer votre humanité, pour finir vous faites bloc avec ceux qui souffrent de la haine insensée de l’autre tout comme vous et réagissez en les affrontant d’une manière ou d’une autre, par des discours extrémistes ou alors modérés.
    Quand j’écoute les discours de nombre de personnes qui se réclament leader de cette communauté, j’ai mal au ventre. L’Afrique est devenue bien malgré elle le socle qui les unie et la dénonciation des spoliations par l’occident leur cheval de batail.
    A bien y regarder ceux qui se disent combattants Noirs, ne sont au fond que des personnes qui souffrent d’un manque de reconnaissance de la part de ceux qu’ils disent combattre. Alors l’utilisation de l’Afrique comme moyen de combat est rapidement devenue un subterfuge parmi tant d’autres.
    Allez arrêtez-moi si je me trompe. Certains parlent ouvertement de rapatriement, de dédommagement et de désionnisation pour expliquer les motifs de leur combat. Ces personnes pensent rapatrier qui, mais surtout où ? Qu’attendent-elles pour retourner en Afrique de leur propre gré puisqu’elles ne se sentent pas aimées et comprises là où elles vivent ? Cela serait déjà un pas significatif pour un discours cohérent. Elles ne feront rien car elles ne croient pas un traitre mot de ce qu’elles avancent.
    J’appelle ce type de discours de l’escroquerie intellectuelle. Je vous invite à vous pencher sur ce type de discours et à les soupeser de manière rigoureuse.
    Dans quelle Afrique ces personnes pensent pouvoir rapatrier les Noirs de la diaspora de force ?
    Que ces personnes aillent tenir ces discours en Jamaïque ou chez les Aborigènes où on ne les connaît pas.
    Quand on écoute ces discours sophistes affirmés avec beaucoup d’allant et de haine par des personnes qui se réclament africaines par leurs lointains ascendants, on voit bien qu’ils n’ont de l’Afrique qu’une connaissance sommaire. Les problèmes de haine qui sont inhérents à toutes les sociétés humaines font rage en Afrique. On parle de tribalisme, on traite les pygmées avec peu d’égards, dans certains coins de l’Afrique on tue les albinos, on n’hésite pas à donner des droits aux garçons au détriment des petites filles, on excise les filles par obscurantisme et par habitude, on se réclame d’une nationalité et pour ce faire, on expulse d’autres africains. On tue les Tutsi, on tue des Hutus, on tue des Somaliens, des Erythréens et j’en passe. Le plus grand des paradoxes est le spectacle donné par les Noirs en Afrique du Sud. Un spectacle insensé donné par les mêmes Noirs qui se plaignaient de l’Apartheid. Le lot de souffrances des populations est simplement une exponentielle de l’ignorance dans un océan de manipulation sous fond de médiocrité. Alors ceux qui se disent Africains en Europe dans quelle Afrique ils pensent réellement pouvoir baguenauder en toute fraternité avec leurs semblables ? Cette Afrique là est une utopie, un rêve éthéré.
    Le Libéria est un exemple patent du mix voulu entre d’anciens esclaves et les peuplades autochtones. Le résultat en fait aujourd’hui un état violent et pauvre. La barbarie qui a opposé les autochtones et les descendants d’esclaves venus des USA est une fracture à vie dans ce pays.
    Ceux qui surfent sur la vague du ressentiment vendent en occident l’Afrique de leur rêve, celles qu’ils appellent pour des besoins marketing Kémet ? Je dis ici ma colère contre ces charlatans.
    Je parle de kémet en effet car depuis que les travaux du professeur Anta Diop ont permis d’éclairer l’humanité sur ce que fut la civilisation Egyptienne antique, nombre de personnes se sont emparées de ces travaux pour servir un discours haineux qui se situe aux antipodes du génie d’Anta Diop.
    Ces personnes justifient le passé du Noir en allant chercher dans un passé précis une information et en occultant le reste de l’histoire noire et humaine.
    Que l’on étudie et vulgarise le passé de l’Afrique et que les Africains puisent dans ce passé la force pour avancer, quoi de plus noble comme idée !!! Mais lorsque le seul discours que certains savent tenir est un discours passéiste alors indéniablement on est tombé bien bas. Faute de pouvoir réfléchir et pondre un discours concret chevillé sur des réalités présentes pour aider l’Afrique à se lever et à se sortir de son bourbier.
    Les travaux d’Anta Diop stipulent que le premier Homme était Noir, qu’il serait parti de la corne d’Afrique pour peupler le reste du globe. L’Afrique n’est donc pas la propriété de quelques fous en quête de reconnaissance sociale. Mais comme il est communément admis, elle est le berceau de l’Humanité.
    Que la dénonciation des iniquités envers des groupes humains sans distinction de couleur et d’origine se fasse, j’y accorde tout mon crédit mais que cette dénonciation serve à stigmatiser d’autres groupes humains et à promouvoir la haine, la suspicion, le ressentiment, là je prends de la distance par rapport à cette vision étriquée et à ces discours orientés et fallacieux.
    Il n’existe pas selon moi une communauté noire pas plus qu’une communauté blanche, jaune ou grise, il existe des humains qui vivent dans un environnement social et qui sont soumis à des lois.
    Les rapports des humains en société sont difficiles. L’Etre Humain essaie toujours de réduire son semblable au rang de chose car c’est la première impression que lui donnent ses sens. L’autre apparaît à ma conscience sous la dimension d’objet et seul mon recul me permet d’en faire un sujet.
    La vie en société est une énigme pour des personnes avisées. Allez m’expliquer pourquoi quand il y a un match de football entre Paris et Marseille c’est le chantre de la bêtise et de la violence !!! Expliquez-moi pourquoi lorsque l’Algérie se qualifie pour la coupe du monde certains humains se livrent au vandalisme sur des biens d’honnêtes citoyens ?
    Dans tous les groupes sociaux, il existe des personnes sensées, certaines beaucoup plus ou beaucoup moins que d’autres. De fait la généralisation de faits, d’actes isolés pour promouvoir la haine est un crime.
    Il est facile de reconnaître les discours de racistes patentés ce sont ceux qui lancent et font la promotion des idées comme l’identité nationale, le refus des minarets, les lois contre le port du voile, la créolité, l’ivoirité, etc. Ceux qui portent à bout de bras ce type de discours se placent en porte-à-faux vis-à-vis du bon sens le plus élémentaire. Je dis en avec beaucoup de tristesse, voila le visage affligeant et consternant de la bêtise humaine la plus méprisable.
    Je suis persuadé que l’humanité est appelée à vivre en communauté et à se mélanger. Des pays comme le Brésil, Madagascar, l’Afrique du Sud, les USA, le Paraguay, Cuba etc. donnent une image future de l’Humanité. La misère frappe aussi bien les Noirs, les blancs que les personnes dites de sang mêlé. Il me semble que la haine de son semblable au nom de la couleur de sa peau, de sa religion de sa sexualité est une haine lamentable qui dénote d’un état d’esprit primaire. Un humain de grande sagesse chanta ceci: until the color of a man’s skin is of no more significance than the color of his eyes – everywhere is war (Bob Marley)
    Cette phrase de Bob Marley met en évidence l’absence de recul du discriminant dans sa complétude. Pourquoi j’accorderais plus de poids à la couleur de peau d’un individu plus qu’à celle de ses yeux et moi je rajouterais à celle de son sang ?
    Les considérations malencontreuses de personnes qui se servent des outils de classifications pour promouvoir le ressentiment, le racisme, la xénophobie, le populisme et leurs corollaires sont simplement irresponsables et regrettables. Pour élever la conscience collective, il faut naturellement œuvrer à consolider le socle social et non à le scléroser. Les extrémistes de tous bords, les démagogues, les passéistes et les populistes sont des vendeurs d’utopies.
    Mon discours est un discours humaniste, de fraternité universelle, ce n’est point celui de l’imbécilité. Je continue de croire qu’il n’existe pas de communautés humaines, de tribus, de races uniquement sur la base de couleur de la peau et de facteurs exogènes de distinction. Je continue de croire qu’il n’existe préalablement pas de musulmans, ni de chrétiens mais à postériori des Humains à qui l’on affuble des étiquettes.
    J’essaie quand je rencontre mon semblable de voir un humain avant toute autre considération. Le danger le plus grave est la négation de l’humanité de l’autre au profit de son étiquetage de circonstance. Malheureusement, il arrive alors qu’on tue un musulman avant de tuer un humain, qu’on le stigmatise car il n’a pas la bonne étiquette.
    Au fond ce qui nous dérange le plus ce n’est pas tant comment l’autre apparaît à ma conscience ce qui nous gêne le plus c’est la DIFFERENCE. Nous n’avons pas les armes intellectuelles pour accepter l’autre tel qu’il apparaît à notre conscience. La seule logique que nous avons c’est accepter l’autre tel qu’on voudrait qu’il soit selon notre conscience.
    Le cerveau humain fonctionne par association et par dissociation. Il assimile ce qui se ressemble et dissocie ce qui est différent. Hors ce qui distingue fondamentalement l’Homme des autres animaux, c’est sa capacité à réfléchir. De fait, si nos impressions nous induisent dans l’erreur alors c’est bien triste car par la même occasion, nous perdons l’essence qui fait notre humanité. La conscience veut qu’une autre conscience la reconnaisse comme conscience sinon elle n’est pas pleinement conscience de soi. L’homme est un être social et les consciences vont s’affronter car on ne conçoit pas (au moins dans un premier temps), que la reconnaissance puisse se faire autrement que dans l’inégalité et l’asservissement. Chacun veut donc asservir l’autre pour être reconnu par lui. Les consciences s’affrontent dans une lutte qui va être une lutte à mort.

    Chacun des deux adversaires veut être reconnu par l’autre. Or, dit Hegel, l’un va accepter de risquer sa vie pour être reconnu. Il va préférer la mort à l’éventualité de n’être pas reconnu. L’autre, au contraire, va ressentir la peur et va préférer vivre soumis que mourir. Le premier sera le maître, le second sera l’esclave. Le premier ne sera plus soumis au travail, le second va travailler pour le premier.

    Or, dit Hegel, le porteur de la continuation de l’histoire n’est pas le maître mais bien l’esclave. L’esclave peut se libérer parce qu’il travaille. Le maître, lui, se sert du corps de l’esclave comme s’il était son propre corps pour transformer la nature, pour travailler. Il n’a donc plus de rapport avec la nature que par l’intermédiaire de l’esclave. Le maître a perdu tout rapport proprement humain avec la nature. Il ne lui impose plus par le travail une forme propre à satisfaire ses besoins. Il n’a plus qu’à jouir sans transformer et est donc comme l’animal. Il dépend de l’esclave pour satisfaire ses besoins.

    La lutte des consciences entre elles où l’un acceptant de risquer la mort est reconnu et où l’autre qui ne l’a pas risquée se soumet, aboutit donc au rapport maître / esclave. Si le maître est conscience de soi, il ne l’est pleinement que parce que l’autre l’a reconnu. Quant à l’esclave, dans cette relation à l’autre qui est une relation de lutte, il a éprouvé la disparition possible, la fragilité de son existence et a donc pris conscience aussi de lui-même. Dans les deux cas la conscience de soi passe par autrui.
    Tenez les lapins dans un clapier se reconnaissent-ils dans une communauté de lapins noirs, angora, nains et autres ? Les poules dans une voilière se rejettent-elles eu égard leur plumage ? Cette simple logique qui relève de l’observation quotidienne traduit le recul qui doit nous habiter lorsque nous sommes en face de nos semblables mais malheureusement aussi en face de ces personnes qui ont du mal avec le jeu de la différence.
    Nous pouvons les aider à se lever de cet obscurantisme mais la pire des choses c’est de participer à la promotion de discours sophistes qui empoisonnent l’univers social.
    Remarquez que le fait de se penser partisan d’une certaine communauté noire empêche nombre de personnes ayant les compétences à s’insérer dans des société humaines, à prendre leur place et à participer à la vie politique car elles estiment ne pas appartenir à tel ou tel autre groupe humain. Voilà ce que j’appelle le contrecoup de l’imbécilité. Et le contre-exemple est donné par Obama aux USA.
    Quand arrive alors qu’une personne dénuée de considérations rétrogrades se retrouve impliquée dans la vie sociale et dans le staff dirigeant, elle devient la victime de ceux et celles qui la voit comme une humain de seconde zone mais pis encore, elle devient le porte étendard d’une communauté à défaut, l’objet de toutes les railleries de la part de ceux des jaloux qui se disent pourtant membres de sa communauté.
    Au fond la culture de la pensée molle opère à notre insu, elle fait de nous des personnes inopérantes, complexées, des marionnettes dans un système il fait bon de promouvoir la haine et l’hypocrisie. Au lieu de s’affirmer comme sujet on dénie notre dimension humaine pour s’habiller en complexé et en simple revendicateur. Il faut se mettre au même niveau de conscience que l’autre et surtout ne pas pratiquer la politique de la chaise libre pour la simple raison que l’autre n’a pas plus de droits que moi.
    Il est temps à mon sens de prendre conscience que la vie est courte. Il n’y a pas une vie hypothétique dans une Afrique idyllique et une vie dans un enfer occidental. Il n’y a pas de Bamoun, de Béti, de Bété, de Béké, de Chabins, de Frans, de Baoulé, de Swahili, de Camerounais, d’Ivoiriens, de Rwandais, de Français, d’Africains etc. Il y a simplement des humains qui peuplent la terre. Les distinctions ne servent qu’à gérer les sociétés humaines.
    Pour ma part, Obama n’est pas Noir mais un humain qui vit aux USA car il faut bien désigner dans quel espace du globe il vit. Rama Yade n’est pas Noire mais une femme, une Française, une Européenne, une humaine. Tant que nous n’auront pas intégré ces données nous seront encore à attendre que passe le train de l’espoir ou à promouvoir l’imbécilité sous sa forme la plus nauséeuse. Tant que les repères spatio-temporels seront faussés alors inévitablement nous indexeront avec erreurs notre entourage immédiat et laisseront sur le bas côté de la route des potentiels pour la simple raison que notre cerveau souffre d’un retard à l’allumage. Notre cerveau se sert de repères temporels erronés et ne vit pas dans son temps.
    Le génie et la crétinerie se côtoient au quotidien. L’Humanité fonctionne avec des tares, mais également avec le génie humain. Les rapports de forces sont malheureusement inhérents à la vie en société. La seule chose qui puisse les stopper ce n’est pas la force, la promotion de la haine mais l’esprit rationnel, la fraternité et l’humanisme. L’exacerbation des distinctions phénotypiques humaines n’est pas une fin en soi mais un moyen.
    Il n’ya pas d’angélisme à concevoir une vie sociale sous l’angle de la fraternité universelle. Il y a erreur à croire que la différence selon les seuls et uniques critères de classification me permet de déshumaniser l’autre et donc de le traiter avec peu d’égards. La pire des choses pour celui qui se sent discriminé c’est de prêter le flanc à la haine de l’autre. Il est perdant par deux aspects. Il devient lui-même identique à son bourreau et de plus il promeut bien malgré lui la haine de ses semblables mais pis encore il s’abêtit en se plaçant conceptuellement de l’autre côté de la barrière rationnelle versant pathétique de la bêtise.
    Cuiusvis est errare nullius nisi insipientis, in errore perseverare sed venia dignus est humanus error
    « L’erreur est une chose commune ; seul l’ignorant persévère dans l’erreur malgré tout, chaque erreur humaine mérite le pardon »
    Mouyabi

    Répondre

  13.  
    18 décembre, 2009 | 12:08
     

    Bonjour Mouyabi.
    Pour commencer, merci pour ce commentaire.
    Pour ma part je commenterais principalement le passage suivant:
    « Pour ma part, Obama n’est pas Noir mais un humain qui vit aux USA car il faut bien désigner dans quel espace du globe il vit. Rama Yade n’est pas Noire mais une femme, une Française, une Européenne, une humaine. Tant que nous n’auront pas intégré ces données nous seront encore à attendre que passe le train de l’espoir ou à promouvoir l’imbécilité sous sa forme la plus nauséeuse. »

    Tu dis en sommes des gens il ne faut prendre en considération qu’essentiellement le genre humain .
    Tu estimes cependant qu’il est nécessaire de désigner l’espace où réside une personne. Or si seul le caractère humain des gens est à considérer, ce à quoi j’adhère je pense en revanche que les frontières géographique tout comme les couleurs de peaux ne sont pas à considérer.
    Identifier l’être de part son humanité et non sa couleur de peau ne sera possible que lorsque la notion de frontière ou zone géographique appartenant à tel ou tel
    autre peuple aura cessez.
    Tu dis: »Rama Yade n’est pas Noire mais une femme, une Française, une Européenne, une humaine. »
    Inconsciemment tu participes dans ta phrase au non humanisme absolutiste que tu sembles pourtant prôner.
    Si je devais raisonner en terme humaniste, je dirais plutôt Ramatulaye Yadé est une femme politique.
    Tout le reste: » une Française, une Européenne,  » participe au même titre que le fait de dire noire, à une classification réductrice et sectaire donc non conforme au principe humaniste que tu sembles vouloir louer.
    Je suis d’accord avec toi sur le fait qu’il faille parler d’humain uniquement et se considérer comme tel soi-même, ainsi que autrui.
    Bannir toutes considérations se référant à la couleur de peau et aux appartenance géographique .
    Sauf que mon frère Mouyabi cela ne sera possible que lorsque la notion de frontière géographique n’existera plus pour désigner son lieu de résidence.
    Autrement dit il faut que la libre circulation des biens et des humains existe sur toute la surface de la terre pour que ton rêve devienne réalité.
    Donc: Tant que nous n’aurons pas intégré ces données nous seront encore à attendre que passe le train de l’espoir ou à promouvoir l’imbécilité sous sa forme la plus nauséeuse.
    Alors je te pose la question suivante y crois-tu?

    Répondre

  14.  
    MGDP9793
    18 avril, 2010 | 0:19
     

    Pour avoir des cheveux crépus beaux et en bonne santé

    Téléchargez vite le guide :

    http://stores.lulu.com/store.php?fStoreID=2681690

    Par Miss Grain de Poivre

    Il existe en version papier.

    Il existe également en version e-book (livre électronique) à télécharger directement.

    A qui s’adresse cet ouvrage ?

    Cet ouvrage s’adresse à toutes celles qui en ont assez de défriser leurs cheveux crépus, assez de les cacher sous des extensions, des tissages, des perruques qui leur coûtent … la peau du crâne, à toutes celles qui en ont assez d’avoir les cheveux secs, cassants, le cuir chevelu en mauvaise santé.

    Voici le petit guide dont vous rêviez.

    Vous y trouverez :

    des conseils pour prendre soin de vos cheveux crépus,

    la liste des produits à privilégier,

    des idées de coiffures,

    des adresses de sites Internet et de blogs utiles avec un descriptif de leur contenu pour vous éviter une recherche fastidieuse,

    les titres des ouvrages de référence,

    les titres des films et des vidéos à voir.

    Alors, prête à tenter l’aventure du naturel ?

    Répondre

  15.  
    black
    26 octobre, 2010 | 15:33
     

    les hommes noirs arretons de nous marier avec des femmes blanches allons tous a construire un monde noir le noirs se marier avec la noire tous uni

    Répondre

  16.  
    29 octobre, 2010 | 15:12
     

    Il est dommage d’avoir de telles positions et être anonyme.
    Ceci dit je pense que chaque individu doit être libre de ces choix.
    Mais il est aussi évident que l’africain comprendra la valeur de la femme africaine le jour ou l’afrique sera « sexy » c’est à dire réellement indépendant politiquement et spirituellement.
    La femme et le continent même combat. Femme noire libre,continent indépendant.
    Or nos femmes subissent la domination des hommes via l’aliénation des réligions dites révèlées.
    Donc le plus important n’est pas que tous les noirs soient avec des femmes noirs.Le plus important est que ces choix se fassent avec des individus en pleine pocession d’eux-mêmes c’est à dire non aliené.
    En sommes il faut détester le manioc parceque l’on aime pas le goût et non parceque c’est africain et que ce n’est pas un aliment occidental.
    Mais de grâce laisse à tout un chacun la liberté de faire ses choix.
    je préfère vivre avec une blanche qu’une noir qui ne s’aime pas en tant que tel.

    Répondre

  17.  
    Mouyabi
    19 novembre, 2010 | 10:44
     

    Frère Humain Fulélé
    Je suis un humaniste convaincu
    Aussi à ta question je réponds pas une affirmative
    Je reconnaîs toutefois que ta clarification sur mon opus était salutaire je ne manquerai pas d’apporter le correctif à l’occasion
    Merci encore pour cette observation
    On apprends toujours beaucoup en te cotoyant
    Fraternellement

    Mouyabi

    Répondre

  18.  
    19 novembre, 2010 | 12:57
     

    Mon frère Muyabi « On apprend toujours beaucoup en te cotoyant » en ce qui me concerne vis à vis de ta personne il est question d’échanges réciproque.
    Merci!

    Répondre

  19.  
    Nami
    12 décembre, 2010 | 12:47
     

    Pourquoi dire : La femme noire et la femme blanche ?
    Nous sommes des milliards de femmes très différentes chacunes d’entre nous et c’est une véritable bêtise d’avoir des idées aussi générales en se fiant qu’à la couleur de peau. Ces deux personnes ont aussi tord l’un que l’autre, pourquoi tant de haine ? Les arguments sont très futiles comme:  » la femme blanche est plus docile que la femme noire  » ! C’est dérisoire ! Déjà c’est plutôt dans les pays occidentaux que la femme a le plus d’opportunité d’être indépendante. C’est un argument très idiot, un trait de caractère c’est propre à chaque individu !
    NE RESTEZ PAS DANS LA BETISE

    Répondre

  20.  
    13 décembre, 2010 | 12:35
     

    je suis d’accord avec vous il faut que l’on sorte des identifications chromatique.
    Alors on va dire femme eurasiatique et femme Kamit.
    Ensuite il est évident que culturellment nous n’avons pas le même rapport homme/femme.
    L’Approche matriarcale du couple n’est pas la même que dans le patriarcat..
    http://fulele.unblog.fr/2010/06/11/femme-ne-nous-abandonnez-pas/

    Répondre

1 2

Répondre à monia Annuler la réponse.